Coronavirus : Facebook Twitter et Tik Tok veulent lutter contre la désinformation autour du vaccin

7 décembre 2020
Antho

On y est ! Les campagnes de vaccination anti-Covid devraient débuter dans les prochaines semaines et les mois à venir. Pour lutter contre le flux de désinformation autour des vaccins, les géants du Web se sont déjà organisés en formant une grande alliance. Les modérateurs et vérificateurs vont avoir du job !

Le vaccin anti-Covid au cœur d'une "pandémie de la méfiance"

Coronavirus : Facebook Twitter et Tik Tok veulent lutter contre la désinformation autour du vaccin

On pouvait s'y attendre, l'arrivée du premier vaccin anti-Covid 19 ne plait pas à tout le monde. Sur les réseaux sociaux, le remède miracle contre le Coronavirus (développé en moins d'un an rappelons-le) est décrit par ses détracteurs au mieux comme un poison aux nombreux effets secondaires indésirables, au pire comme un nouveau moyen de contrôle entre les mains des puissants de ce monde. Et puis il y a toujours les adeptes de la théorie du complot low cost qui essaient de refourguer leur came (5G, micropuces, Terre plate, illuminatis, réptiliens...).

Parfaitement conscient de la "pandémie de méfiance" naissante, Google, Facebook et Twitter ont annoncé une alliance afin de lutter contre la désinformations sur les vaccins. Très concrètement, les trois plateformes ont fait appel à l'organisation Full Fact spécialisé dans la vérification des faits, pour contrer les allégations mensongères qui ciblent déjà les campagnes de vaccination à venir.

Lutter contre la désinformation sous toutes ses formes

Coronavirus : Facebook Twitter et Tik Tok veulent lutter contre la désinformation autour du vaccin #2

Facebook a d'ores et déjà annoncé à CNN que les contenus traitant des études et des essais de vaccins seront autorisés. A l'inverse, les publications affirmant qu'un vaccin est parfaitement sûr et efficace ne seront pas validées « jusqu’à ce que les autorités sanitaires mondiales aient approuvé un tel vaccin ». Oui, ça marche dans les deux sens !

De son côté, Youtube partira en chasse contre les allégations à base de "vaccin meurtrier" ou "faux remède qui rend stérile" sur sa plateforme. Idem pour les "micropuces de traçage".

Sur Twitter, on cogite encore sur une approche. Bon, la plateforme supprime déjà les publications sur les vaccins anti-Covid 19 jugées nocives et renvoie ses utilisateurs vers des organismes reconnus faisant autorité sur le sujet.

Même Tik Tok s'y met et prévoit de supprimer les informations mensongères liées au Coronavirus et aux vaccins. Le site compte aussi bien sûr sur les signalements des utilisateurs pour ça.

Une petite pensée pour ces hommes et ces femmes qui vont devoir se coltiner la paranoïa des plus atteints d'entre nous...

Coronavirus : Facebook Twitter et Tik Tok veulent lutter contre la désinformation autour du vaccin #3