Hold-Up : où regarder le film en streaming gratuit ? 6 mensonges passés à la loupe

Eliran
16 novembre 2020
Eliran

Hold-Up : retour sur un chaos, le documentaire qui promet de « dénoncer les mensonges des autorités sur le Covid-19 » est acclamé par certains et critiqué par d’autres.
Le succès de ce film s’explique en partie par la très mauvaise communication de notre gouvernement depuis le début de la crise mais aussi par les flux ininterrompus de déclarations contradictoires des uns et des autres dans les médias et sur la toile.
Cependant il est difficile de donner beaucoup de crédit à un « documentaire » qui tombe trop souvent dans un complotisme douteux. Décryptons ensemble plusieurs points décriés autour de Hold Up.

Bande annonce Hold-up

Des milliardaires comme Bill Gates et Elon Musk auraient fabriqué ce virus pour anéantir les plus pauvres

Selon plusieurs intervenants du documentaire, le Coronavirus a été créé en laboratoire par des milliardaires comme Bill Gates ou Elon Musk. Ils auraient instrumentalisé des scientifiques pour créer la peur, contrôler les populations les plus pauvres, puis les anéantir et les remplacer par des robots.

Pour contrôler ces populations, les plus riches se seraient servis du confinement pour installer des antennes 5G qui facilitent la circulation de cryptomonnaies. Ces dernières pourraient ainsi circuler « à travers » les humains via des nanoparticules insérées à l’aide de vaccins.

Cela permettrait de tracer physiquement les individus et d’attribuer une valeur monétaire aux humains selon leurs déplacements et leurs activités qui seraient surveillées et enregistrées.

Hold-Up : où regarder le film en streaming gratuit ? 6 mensonges passés à la loupe

Le documentaire relie cette théorie au Great Reset, une initiative créée lors du forum économique de Davos, visant à repenser les relations et l’économie internationales à la suite de la crise sanitaire, et recréant un contrat social qui honore la dignité de chaque être humain.

Mais selon les intervenants, ce projet a pour but d’anéantir les populations les plus pauvres de la planète : puisque les milliardaires n’ont plus besoin des populations qu’elles exploitent pour survivre, il serait plus utile pour ces élites de les tuer pour les remplacer par des robots et de vivre en harmonie dans un super-Etat conceptualisé par l’Institut Berggruen.

Est-il vraiment utile de commenter ce gros délire digne d’une fin de soirée fumette ? D’autant que Bill Gates, qui est à la retraite ou Elon Musk, qui a déjà plusieurs entreprises à gérer, n’ont jamais œuvré dans les biotechnologies.

Des théories fumeuses inspirées de faits réels

Selon l’AFP, ces théories ne sortent pas de l’imagination fertile de quelques illuminés, mais sont en fait des extrapolations tirées de deux découvertes.

La première, est un brevet déposé en mars par Microsoft (l’ancienne société de Bill Gates) qui schématise un système de production de cryptomonnaie via des « données corporelles », sans mentionner la 5G, le vaccin ou le coronavirus.

La deuxième, est une trouvaille de chercheurs datant de 2019 qui souhaitent encoder l’historique médical d’un patient sous sa peau via des nanoparticules, afin de faciliter le suivi de ses vaccinations, et non de tracer ses mouvements.

Un épidémiologiste a prédit la fin de l’épidémie du Covid-19

L’un des intervenants de ce documentaire, est l’épidémiologiste Laurent Toubiana.

Il affirmait que l’épidémie serait finie en avril 2020 :

J’ai pu donner le moment où l’épidémie allait atteindre son pic, j’ai pu donner aussi le moment où elle allait atteindre la fin. Je l’ai écrit, et je n’ai pas lu cela dans une boule de cristal : je l’ai déduit de mes connaissances de la maladie.

Il est très possible d’espérer que l’épidémie atteigne son pic en Europe avant la fin mars, et avec une fin de l’épidémie vers la fin avril 2020.

C’est totalement faux : nous sommes en pleine 2ème vague

Comme Libération le fait très justement remarquer, si le pic de l’épidémie en France a bien été atteint début avril, l’épidémie est loin d’être finie.

Mercredi dernier, la France recensait 385 morts dus au Covid-19 soit un chiffre équivalent à 74 % du pic de la première vague (514 morts le 8 avril).

Certes la mortalité du virus est relativement faible, puisque sur 1 981 827 cas recensés, il n’a fait « que » 44 548 morts, soit une léthalité de 2,24%.

Il est également vrai que l’essentiel des morts du Covid ont plus de 65 ans. Donc en résumé si une personne jeune en bonne santé ne risque « presque rien », l’épidémie est loin d’être endiguée.

Comme le montre la courbe ci-dessous (source Wikipedia) la 2ème vague est clairement là :

Hold-Up : où regarder le film en streaming gratuit ? 6 mensonges passés à la loupe #2

Le Canada aurait construit des camps d’internements

Le documentaire affirme que « ce virus va jusqu’à faire construire de futurs camps d’internement au Canada ».

Cette affirmation est basée sur une intervention du député canadien Randy Hillier :

Où ces camps seront-ils construits ? Combien de personnes seront-elles détenues ? Et pour quelles raisons ces personnes seraient-elles gardées dans des camps d’isolement ?

Les « centres » canadiens sont des hôtels de quatorzaine

Selon Radio Canada International, le terme « centre » a généré une certaine confusion, rappelons d’ailleurs que le français canadien est différent de notre français (ne dites jamais que vous avez acheté une grande berline pour que les gosses aient plus de place à l’arrière).

Lorsque Randy Hillier évoque des centres, il parle en fait des chambres d’hôtel mises à disposition des personnes qui entrent sur le territoire canadien et n’ont pas d’autre endroit où effectuer leur isolement obligatoire de quatorze jours à leur arrivée.

M. Hillier a par contre posé une vraie question au gouvernement en souhaitant savoir si après cette quatorzaine imposée, les citoyens canadiens « devraient se préparer à des camps d’internement ».

Comme quoi il n’y a pas qu’en France qu’on sombre dans la paranoïa.

L’Etat français aurait organisé l’euthanasie des seniors

Serge Rader, pharmacien et figure du mouvement antivaccin affirme dans le documentaire, que le gouvernement français aurait organisé l’euthanasie des personnes âgées en autorisant par décret l’utilisation du Rivotril, un sédatif utilisé en soins palliatifs  :

On leur a préparé la seringue de Rivotril avec un arrêté à la clé, pour les achever complètement.

Hold-Up : où regarder le film en streaming gratuit ? 6 mensonges passés à la loupe #3

Une mauvaise interprétation d’un décret officiel

Selon Libération, si un décret a bien été publié fin mars, pour faciliter la dispensation de la molécule, il ne visait pas à rendre possible l’euthanasie mais à pallier la pénurie de midazolam, une autre molécule pour laquelle les hôpitaux craignaient une érosion des stocks. Cette molécule est utilisée pour endormir les patients en réanimation, mais aussi en soins palliatifs pour adoucir la fin de vie des malades.

[NDLR : pour la petite blague, je prends régulièrement du Rivotril sous forme liquide depuis un accident auditif en 1992 et je suis encore tout ce qu’il y a de plus vivant.]

L’Institut Pasteur aurait créé le Covid-19

Jean-Bernard Fourtillan, proche du docteur Henri Joyeux, figure du mouvement antivaccin, affirme dans le documentaire que le Sars-CoV-1 (apparu en 2002 en Chine), puis le Sars-CoV-2 (l’actuel Covid-19), ont été créés en insérant une séquence d’ADN de la malaria dans un virus peu dangereux.

L’institut Pasteur aurait ensuite déposé un brevet à ce sujet.

Hold-Up : où regarder le film en streaming gratuit ? 6 mensonges passés à la loupe #4

Pour trouver un vaccin à un virus, on essaie souvent de le modifier génétiquement

Or toujours selon Liberation ces brevets sont des documents publics, qui comportent par exemple des descriptions de séquences d’un coronavirus de 2002 (responsable du SRAS) et des premières pistes pour trouver un vaccin.

Le 2 novembre dernier, le tribunal correctionnel de Senlis a d’ailleurs condamné pour diffamation  un homme qui avait diffusé les mêmes accusations contre l’Institut Pasteur. Il a écopé d’une amende de 5000 euros avec sursis et 1 euro de dommages et intérêts.

Les tests Covid existaient déjà en 2015

Selon le documentaire, des tests PCR détectant le coronavirus existaient bien depuis 2015. Jean-Bernard Fourtillan brandit même des images issues d’une base de données de la Banque mondiale, censées montrer que des tests Covid ont été vendus avant cette année.

Les tests PCR existent bien depuis 2015 mais ne permettaient pas à l’époque de détecter le Covid

Delon Le Monde le test PCR est bien au départ d’un brevet déposé par Richard A. Rothschild aux Etats-Unis le 13 octobre 2015, seulement il était alors question de systèmes d’analyses de données biométriques.

A cette date, on n’y trouvai aucune référence au Covid-19 ou à un futur coronavirus.

Gardez l’esprit critique, ne croyez pas tout ce que vous voyez dans un documentaire

Ne nous croyez pas sur parole ! Garder un esprit critique est une excellente approche à partir du moment où vous cherchez à vous documenter pour tirer les choses au clair.

Hold-Up : où regarder le film en streaming gratuit ? 6 mensonges passés à la loupe #5

La censure d’un documentaire véhiculant trop de fausse informations n’est pas un crime, c’est au contraire la diffusion de fake news qui en est un.

Regarder Hold-Up en streaming

Le documentaire Hold Up n’est pas si facile que ça à trouver en streaming car les hébergeurs vidéo pourraient être passibles de poursuites si le documentaire était interdit et ses auteurs poursuivis.

Vous pourrez néanmoins le trouver sur le site d’Odyssée à cette adresse.

Si la vidéo venait à être retirée, elle réapparaitrait aussitôt sur le même site à une autre adresse, il vous suffira pour la trouver de lancer une simple recherche via le moteur de recherche interne d’Odyssée.

Hold-Up : où regarder le film en streaming gratuit ? 6 mensonges passés à la loupe #6

Bonne chance à tous ceux qui auront le courage de regarder les 2h49 de documentaire, nous on a craqué bien avant la fin…

Fiche du film Hold Up : Retour sur un chaos

Hold Up : Retour sur un chaos


Titre original : COVID-19: Anatomy of a crisis
Sortie : 11/11/2020
Réalisation : Christophe Cossé Pierre Barnérias
  Afficher les 2 commentaires
Avatar

  • 1
    Kh0rne77
    Kh0rne77 Il y a 1 semaine

    Ouai enfin quand on ne sait pas de quoi on parle et qu’on mélange toutes les infos (Comme votre 1er argument) pour faire un torchon pareil, vous devriez surtout vous retenir de donner votre avis. Le genre d’article qui donne son opinion pour les gens ignorants. Ca permet ainsi de créer un rejet des gens envers le docu comme ça, ils ne chercheront pas à le regarder. Laissez les gens faire leur propre opinion. Il y a en effet des arguments dans le docu qui n’ont aucune preuve mais d’autres, c’est bien le cas … Prenez beaucoup plus de recul …

    • 2
      La Rédaction
      La Rédaction Il y a 1 semaine

      On s’est contentés de recouper et d’étoffer des arguments avancés par nos confrères (qui sont cités et linkés dans l’article), rien de plus.