Plutôt que de jeter ses fleurs invendues, elle fleurit les voitures des médecins et des infirmières

Anthony
4 novembre 2020
Antho

Il en faut peu pour être heureux ! Et si tout le monde faisait comme Murielle Marcenac, il serait peut-être un peu moins triste le monde justement. Cette fleuriste qui refuse de gâcher ses invendus a opté pour la solution la plus touchante et la plus logique : en faire don au personnel soignant de l’hôpital de Perpignan. Ca ne va pas résoudre la crise sanitaire mais ça respire la bienveillance alors ça fait du bien !

Un stock de fleurs hors d’usage

Plutôt que de jeter ses fleurs invendues, elle fleurit les voitures des médecins et des infirmières

Les fleuristes font partie des petits commerces frappés de plein fouet par la crise sanitaire et par les mesures de confinement prises par le gouvernement. Contrainte de fermer les portes de sa société Marcenac Fleurs, Mme Marcenac ne s’est pas apitoyée sur elle-même bien au contraire. Au HuffPost, elle explique que l’idée d’offrir les fleurs aux soignants de l’hôpital était sa façon à elle de ne pas pleurer sur son sort.

Plutôt que de jeter ses fleurs invendues, elle fleurit les voitures des médecins et des infirmières #2

Le 2 novembre dernier, elle a fleurit les voitures du personnel soignant de l’hôpital de Perpignan, recouvrant les pare-brise de quelques 400 bouquets de fleurs. Inutile de préciser que son action a été acclamée sur les réseaux sociaux.

Et encore beaucoup d’invendus à écouler !

Plutôt que de jeter ses fleurs invendues, elle fleurit les voitures des médecins et des infirmières #3

Muriel Marcenac ne compte pas en rester là ! La fleuriste au grand cœur entend bien réitérer l’expérience sur d’autres hôpitaux de la région pendant toute la semaine. Oui, parce que la triste réalité qui accompagne ce formidable geste, c’est que son stock d’invendus sur le point de dépérir est plutôt conséquent.

Une pensée pour tous les « petits » commerçants en ces temps compliqués.

  Laisser un commentaire
Avatar