WhatsApp : votre compte sera désactivé si vous refusez le partage de données avec Facebook

Eliran
7 janvier 2021
Eliran

A partir du mois prochain, pour utiliser WhatsApp vous devrez impérativement partager vos données avec Facebook. Cette nouvelle politique avait déjà été annoncée l'été dernier.

WhatsApp vous oblige à partager vos données avec Facebook

Dès le 8 février 2021, WhatsApp changera ses conditions d'utilisation. Pour continuer d'utiliser la messagerie instantanée, vous devrez maintenant partager leurs données avec Facebook, comme expliquer sur la notice ci-dessous :

WhatsApp : votre compte sera désactivé si vous refusez le partage de données avec Facebook

Trois point importants vont changer :

  • Les données de numéro de téléphones, de transactions, et d'adresses IP seront partagés de WhatsApp vers Facebook
  • Les entreprises pourront utiliser les serveurs de Facebook pour stocker les discussions WhatsApp
  • Les outils de gestion Whatsapp pour les entreprise seront davantage intégrés avec les outils Facebook

Cette politique était déjà en vigueur depuis cet été mais les utilisateurs pouvaient encore refuser le partage de données, ce qui ne sera bientôt plus possible.

Si vous refusez ces nouvelles conditions d'utilisation, vous ne pourrez plus utiliser Whatsapp à partir du 9 Février 2021.

Utilisez-vous Whatsapp ?

Le contenu des messages WhatsApp ne sera pas partagé avec Facebook

Outre les donnés évoquées ci-dessus, d'autres informations comme la fréquence des connexions, la localisation des utilisateurs ou encore les personnes avec qui vous interagissez le plus seront partagées avec Facebook.

Néanmoins les messages WhatsApp des utilisateurs resteront totalement privés, sans aucun partage avec Facebook.

WhatsApp : votre compte sera désactivé si vous refusez le partage de données avec Facebook #2

L'objectif principal de cette mise à jour est donc de collecter un maximum de données sur les utilisateurs pour leur soumettre des publicités mieux ciblées.

Cette nouvelle politique de WhatsApp pourrait avoir des conséquences négatives pour le service et profiter à des messageries concurrentes comme Telegram ou Signal.