Drones : Parrot décroche en bourse et perd 58% en 4 jours

Anthony
28/11/18
Anthony Brogat

L’année se termine mal pour Parrot qui a enregistré vendredi dernier une chute brutale de 55% du cours de son action. Au troisième trimestre Parrot accusait déjà une perte de 51.8 millions d’euros. Mais le groupe ne s’avoue pas vaincu pour autant…


Parrot s’effondre…

Drones : Parrot décroche en bourse et perd 58% en 4 jours #1

Rien ne va plus pour Parrot ! Le groupe accuse une perte de 83.9 millions d’euros sur les trois premiers trimestres, cinq fois supérieure donc à celle enregistrée l’année dernière sur la même période. Le troisième trimestre a engendré à lui seul une perte de 51.8 millions d’euros.

Entre juillet et octobre, les vente de drones n’ont pas dépassé les 12.5 millions de revenus, soit une diminution de 45% sur an.



Le 23 novembre dernier, suite à l’effondrement boursier de Parrot, Henri Seydoux le PDG du groupe s’est exprimé sur ces chiffres très décevants :

Cette fin d’année est compliquée par une forte baisse, inattendue, du marché des drones grand public qui est intervenue au moment du lancement de notre nouveau drone, le Parrot Anafi.

Plusieurs facteurs pourraient expliquer cette pause sur le marché, notamment la concurrence du chinois DJI et les nouvelles législations. Mais si « Le marché des drones grand public traverse une crise de croissance » comme l’explique la firme, tout n’est pas perdu pour autant.

Parrot compte bien se refaire car, même si le marché est ralenti, il est « encore loin d’être saturé ».

… et annonce une restructuration

Parrot ne baisse pas les bras… seulement ses estimations. La fabricant table sur un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros pour le dernier trimestre 2018 (12 millions d’euros de plus que le troisième tout de même).

La société a déjà fait part de son plan d’action :

Environ 15 à 20 millions d’euros devraient être nécessaires pour optimiser les opérations de Parrot Drone qui s’articuleront autour d’une offre multipliant les passerelles entre usages grand public et usages professionnels, et qui permettra de réaliser des économies substantielles dès 2019.

Des réductions d’effectifs sous forme de plan de départ ont déjà été annoncées. Une centaine de personnes sont concernées soit près de 15% des effectifs…

2019 serait-elle l’année du renouveau pour les drones Parrot ? La firme peut-elle miser sur les drones professionnels – marché très concurrentiel –  pour reprendre de la hauteur ?

  Laisse un commentaire
Avatar