Edna et Harvey : Un jeu-vidéo qui rend fou

N’avez-vous jamais fait ce rêve, un peu barge et terriblement flippant d’être embarqué, séquestré entre quatre murs capitonnés, et être totalement impuissant. Aucun son ne sort de votre bouche, vous voulez crier au monde que non, vous n’êtes pas folle, mais rien à faire, personne ne vous écoute ?

Edna et Harvey : Un jeu-vidéo qui rend fou

C’est en tout cas ce que vit Edna, une brune un peu loufoque, et très sarcastique qui se retrouve enfermée dans un asil psychiatrique sans savoir pourquoi ni comment. Elle tient dans les mains une peluche bleue, un lapin prénommé Harvey, qui lui parle dans ses moments de doute et de solitude (non non, elle n’est pas folle, enfin pas réellement).

Edna et Harvey : Un jeu-vidéo qui rend fou

Evidemment, comme n’importe quelle personne sensée, elle va tenter par tous les moyens de s’échapper et c’est là que vous intervenez !

Edna et Harvey

Edna & Harvey s’évadent est un jeu Point & Clic. Mais keskécé ?? C’est un type de jeu où pour évoluer dans l’histoire vous devez cliquez un peu partout, faire des combinaisons, et vous creuser le ciboulot pour arriver à vos fins. Je pourrais citer les célèbres Runaway et les Chevaliers de Baphomet, deux titres qui m’ont fait passer des nuits blanches à me tirer les cheveux.

Je l’avoue, je ne suis pas très douée aux Point & Clic, et en plus, je suis totalement dénuée de patience (cette si sympathique qualité qui nous aide à supporter les cons). Bref, c’est donc le jeu anti-amity ! Mais comme Pixel à Lunettes qui devait tester Edna & Harvey s’est dégonflé parce-que soit disant trop de travail -humpf-, j’ai dû m’y coller.

Un jeu qui semble bloqué dans les années 90’s

Tout d’abord graphiquement. Fait main, les couleurs sont assez ternes et les dessins ont un trait grossier. Au final, ce qui pourrait ressembler à un manque de travail pour certains, colle assez bien à l’image d’un hôpital psychiatrique. Je pense tout de même que pour l’animation, le travail a été bâclé ou date d’il y a très longtemps sans avoir été corrigé pour la sortie française.

Edna et Harvey : Un jeu-vidéo qui rend fou

On est très très loin d’un Runaway dans l’aboutissement graphique et autre déception : impossible de modifier la résolution du jeu, bloquée à 1024×768.  Les personnages parlent en anglais mais relativement lentement. Ne vous inquiétez pas, le tout est sous-titré. J’aurais tout de même fait un travail supplémentaire dans les sous-titres qui s’intègrent grossièrement sur le jeu, et qui comportent quelques fautes d’orthographe, mais enfin rien de grave.

… mais qui a du potentiel

Après ce tableau un peu noir du jeu Edna et Harvey, il est quand même important de noter de nombreux points positifs qui justifient son succès Outre-Rhin. Tout d’abord, la relation avec son lapin n’est pas superflue. Ce dernier représente le subconscient d’Edna, qui contient tous ses souvenirs enfouis.

Edna et Harvey : Un jeu-vidéo qui rend fou

L’intérêt est réel pour le jeu puisque Harvey plongera la jeune demoiselle dans son passé pour l’aider à résoudre des énigmes du présent. Vous incarnerez donc deux personnages qui ont des pouvoirs bien spécifiques : Edna dans le présent qui pourra observer, utiliser, faire des combinaisons avec les objets et Harvey qui récoltera des souvenirs, et pourra se balader à sa guise dans le subconscient d’Edna pour trouver des solutions, et l’aider a à faire des choses dans le présent.

Il faudra également faire attention à ce que dira Edna à tous les protagonistes qu’elle croisera. Comme un jeu de rôle, vos réponses influenceront le déroulement du jeu (sans aller aussi loin qu’un véritable RPG).

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+
Qu'est ce qui donne faim et qui tient chaud ?

Fermer