Une première voiture volante a été homologuée au Japon !

10 janvier 2022
Antho

Le Japon vient d'homologuer sa première voiture volante. C'est à la startup Skydrive qu'a été délivré le satisfecit du gouvernement pour son modèle SD-03. Ce n'est pas encore demain qu'on pourra arpenter le ciel en toute liberté mais c'est toujours un pas de plus vers les cieux... pour les plus riches, hein, soyons sérieux !

Un engin à décollage vertical à huit hélices homologué au Japon

Une première voiture volante a été homologuée au Japon !

On est encore bien loin de la coolitude d'un speeder de Star Wars ou du style badass du spinner (Peugeot ! ) de Blade Runner 2049 mais le modèle SD-03 n'est pas dépourvu d'une certaine allure. Et puis lui au moins il existe et il est homologué en plus.

Le Japon vient en effet de délivrer un certificat de sécurité majeur à la société Skydrive pour son hybride de voiture-hélicoptère sur lequel elle planche depuis 2018.

Malgré ses airs de gros drone un peu balourd, le SD-03 est tout de même capable d'atteindre la vitesse de 48km/h... mais pendant 10 minutes seulement. Ok c'est encore court. Mais de toute façon, l'engin n'est pas encore prêt de révolutionner le trafic urbain. Une homologation, c'est bien, mais ce n'est que la première étape d'un long, très long cheminement.

La voiture volante restera au sol !

Une première voiture volante a été homologuée au Japon ! #2

Si vous trouvez que la technologie évolue trop vite, rassurez-vous, les voitures volantes de Skydrive resteront clouées au sol encore quelques années. Le certificat de sécurité accordé par le Japon stipule "juste" que :

la conception, la structure, la résistance et les performances répondent aux exigences de sécurité et d’environnement nécessaires.

Certes, ce n'est pas rien. Surtout quand on connait le niveau d'exigence du Ministère japonais du territoire, des infrastructures, des transports et du tourisme. Reste maintenant à perfectionner l'autonomie de la bête ainsi que sa prise en main. L'objectif étant que le SD-03 puisse être piloté par quelqu'un qui n'a pas fait d'école d'aviation et passé plusieurs centaines d'heures dans un cockpit. Et non, Flight Simulator, ça ne compte pas !

Tout cela n'empêche pas Skydrive d'envisager déjà une flotte de SD-03 "taxi" dès 2025 à Osaka.

Un peu trop d'optimisme dans les bureaux de Skydrive peut-être ?