in ,

Cet avion hypersonique reliera Paris à New-York en 1h30

Vous pourrez bientôt voyager de Paris à New-York en 1 h 30. Une start-up suisse du nom de Destinus veut développer des avions hypersoniques qui fonctionnent à l’hydrogène liquide.

Destinus développe des avions trois fois plus rapide que le Concorde

Destinus, une start-up suisse, est peut-être en passe de révolutionner l’aviation civile. La start-up développe des avions hypersoniques, c’est-à-dire qu’ils peuvent atteindre la vitesse Mach 5 (6 000 km/h). Avec ces avions, il serait possible d’aller de Paris à New-York en 1 h 30 seulement contre plus de 8 h aujourd’hui pour un avion de ligne.

Et par-dessus tout, faire en sorte que les passagers soient en sécurité. S’il n’y a plus de Concorde aujourd’hui, c’est à cause de l’accident du vol 4590 d’Air France en juillet 2000 qui a fait 113 morts. Pour être plus précis, cet accident n’a fait que précipiter la mort du Concorde, il y a d’autres raisons à la fin de la mise en circulation du Concorde :

  • Des coûts de maintenance trop élevés
  • Une consommation excessive de carburant
  • Une baisse de fréquentation du Concorde (qui ne s’est pas arrangée avec l’accident de juillet 2000)

Des détails administratifs à régler avant que l’avion ne prenne son envol

Destinus essaie de faire mieux que le Concorde avec un avion plus rapide, plus sécurisé et qui rejette moins de CO2. L’entreprise a fait le choix de faire fonctionner son appareil avec de l’hydrogène plutôt que du kérosène, car il ne rejette pas de CO2. Sur le papier, l’hydrogène est une solution miracle en matière d’écologie, mais sa production est extrêmement polluante. Pour le moment, l’entreprise n’a développé que deux prototypes de 4 m et 10 m de long qui n’atteignent pas encore Mach 5.

Jean-Philippe Girault, directeur général de Destinus France, a expliqué à BFM Business le fonctionnement de ces prototypes.

Nous utilisons ces démonstrateurs subsoniques sur lesquels on démontre un certain nombre de leviers technologiques : l’utilisation de l’hydrogène pour la post-combustion, l’utilisation du guidage pour l’autonomie du véhicule… Ce n’est pas vraiment un drone mais un avion autonome piloté au niveau des décollage et atterrissage et ensuite il est autonome.

L’entreprise s’est fixée pour objectif de mettre en service ses avions d’ici à 2031. Destinus prévoit deux modèles d’appareils pour les avions de ligne. Un premier destiné à une clientèle aisée pouvant accueillir un petit nombre de passagers, et un autre pour une clientèle plus modeste pouvant accueillir 350 passagers.

Cet avion hypersonique reliera Paris à New-York en 1h30 #3

Avant la mise en service de ces avions hypersoniques, il faudra régler la question juridique. Jean-Philippe Girault explique que les règlementations et la certification n’existent pas encore pour les avions. Pour remédier à cela, Destinus travaille avec l’EASA (agence européenne de la sécurité européenne) et Eurocontrol pour mettre en place ces règlementations.

Written by Alexandre Boyer

Etudiant en Master journalisme en spécialisation télé radio, je suis fan de jeux vidéos, de mangas et de pop culture de manière générale.

Chandrayaan-3 : la mission indienne sur la Lune a coûté moins cher qu’Interstellar

Elon Musk se filme au volant d’une Tesla en faisant des infractions