Impression 3D : des scientifiques créent un cœur humain de toute pièce

16 avril 2019
Antho

C'est une petite prouesse de technologie que vient de réaliser une équipe israélienne de l'université de Tel-Aviv. En utilisant la technologie de l'impression 3D et quelques tissus humains, les chercheurs ont réussi à recréer un cœur humain... miniature. Même s'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, cette avancée pourrait d'ici quelques années, changer le quotidien de millions de personnes.

Un cœur imprimé en 3D garanti sans rejet

Impression 3D : des scientifiques créent un cœur humain de toute pièce

Quand on souffre d'insuffisance cardiaque et que l'on a comme seule option la transplantation, on doit faire face à deux problèmes de taille : l'attente d'un donneur compatible (et la liste et longue) et le risque de rejet.

Et si demain on pouvait remédier à ces deux problèmes en même temps ? C'est ce que propose aujourd'hui les chercheurs de la faculté de sciences de la vie de l'université de Tel-Aviv. En prélevant des cellules sur les personnes malades et en les utilisant comme "encre" dans une imprimante 3D ultra sophistiqué, il serait alors possible de recréer un cœur humain dans toute sa complexité, fonctionnel et viable.

  • Imprimante 3D Creality Ender-3, Dispositif de Protection de l'alimentation, Impression de Reprise, Taille d'impression 220 x 220 x 250 mm
    Fonctionnement de l'axe E: le moteur de l'axe E commencera à fonctionner lorsque la température de la buse atteindra plus de 185 ℃, puis avant de commencer l'impression, n'oubliez pas de chauffer d'abord la température de la buse. Fonction de reprise d'impression: Ender 3 a la capacité de reprendre l'impression même après une panne de courant ou une panne de courant peut être assemblé en seulement 2 heures. Technologie d'extrudeuse avancée: l'extrudeuse améliorée réduit considérablement le risque de colmatage et une mauvaise extrustion; La forme en V avec les roues POM le rendent silencieux, fluide et durable. Test strict: test strict des composants clés avant la livraison et assistance technique disponible à vie. Bloc d'alimentation protégé par la sécurité: il ne faut que 5 minutes pour que le lit chaud atteigne 110℃.
  • Imprimante 3D Creality Ender 3 V2 avec Carte mère 32 Bits silencieuse, Alimentation Meanwell, Plate-Forme en Verre Carborundum 220x220x250mm, Fonctionne avec Filament PLA, ABS, PETG
    【Carte mère silencieuse auto-développée】 L'Ender-3 V2 adopte une carte mère silencieuse 32 bits auto-développée, qui offre une meilleure anti-interférence, des performances de mouvement plus rapides et plus stables, une impression silencieuse et un fonctionnement à faible décibel. 【Alimentation MeanWell certifiée UL】 Équipée d'une alimentation MeanWell, produite par la société cotée avec une technologie mature, répondant à tous les besoins de chauffage rapide et d'impression de longue durée. De plus, l'alimentation électrique est dissimulée dans la machine, ce qui la rend beaucoup plus sûre. 【Alimentation du filament sans effort】 Ender-3 V2 ajoute un bouton rotatif sur l'extrudeuse, ce qui facilite le processus de chargement et d'alimentation du filament; Le tout nouveau système d'interface utilisateur d'opération et l'écran couleur intelligent de 4,3 pouces améliorent considérablement l'expérience utilisateur. 【Fonction de reprise d'impression】 Peut reprendre l'impression à partir de la dernière position de l'extrudeuse enregistrée après avoir subi des pannes de courant inattendues, ce qui vous fait gagner du temps et réduit les déchets. 【Plate-forme en verre de carborundum】 Activez le chauffage du foyer plus rapidement et les impressions adhèrent mieux sans se déformer. Ultra douceur même sur la première couche.

Pour l'heure, l'impression 3D à partir des cellules d'un patient n'est utilisée que pour réparer. Et le cœur créé par l'équipe israélienne n'est pour le moment pas plus gros qu'une cerise.

Impression 3D : des scientifiques créent un cœur humain de toute pièce #2

Mais les chercheurs sont confiants et estiment que le premier cœur humain imprimé en 3D sera transplanté d'ici une dizaine d'années. D'autres organes pourraient aussi rejoindre le catalogue de l' impression 3D biologique.

Seul bémol, et il est de taille : il faudra en passer par des tests sur les animaux.