in ,

Franky Zapata présente l’AirScooter, un scooter volant à 100 km/h

L’ancien champion du monde de jet ski reconvertit en inventeur revient avec une nouvelle invention. Franky Zapata est un français qui vit dans le futur. Son truc ? Inventer des engins volants. Après avoir commercialisé son Flyboard il présente cette fois-ci un nouvel aéronef à décollage et à atterrissage vertical dénommé AirScooter.

AirScooter, la nouvelle invention de Franky Zapata

Franky Zapata, inventeur du Flyboard et du JetRacer que vous avez pu voir lors du défilé du 14 juillet 2019 est officiellement de retour avec un nouvel engin électrique volant encore plus fou.

L’AirScooter est propulsé par 8 moteurs thermiques et 4 moteurs électriques lui permettant d’atteindre la vitesse de 100 km/h et une altitude comprise entre 3000 et 4000 mètres. Vous l’aurez compris cet engin est en fait une sorte de taxi volant individuel.

Ce scooter des airs est un véhicule semi automatique qui promet d’offrir « une expérience de vol, d’être suspendu dans le ciel ». Il devrai être officiellement présenté en juin cette année avec une commercialisation prévue pour 2024. Tout comme le Volocopter, le réseau de taxis volant dont on vous avait déjà parlé, il devrait donc etre pleinement opérationnel pour les Jeux Olympique de Paris 2024.

  • Asiwo Scooter sous-Marin avec support pour caméra d’action – Scooter Marin à Deux Moteurs étanche pour la plongée, la Natation, la plongée avec Tuba (Blanc)
    FONCTION: Le scooter sous-marin Asiwo adopte le contrôle FOC orienté sur le terrain, qui a une super linéarité, un couple élevé et un silence extrêmement élevé. Le système d’accélération progressive à vitesse variable à 3 vitesses modifie précisément la vitesse de déplacement, atteint une vitesse de 5,7 km / h. DOUBLE MOTEUR: Le moteur double de 600 W libère 19,84 lb de poussée pour explorer le monde sous-marin de 30 mètres. Alimenté par une batterie lithium-ion rechargeable, il est écologique et sûr. et chargez 2-3 heures de travail pendant 35 minutes dans des conditions normales d’utilisation. CONCEPTION: Nous adoptons une conception auto-flottante pour empêcher le scooter de couler, et avons également conçu un verrou de sécurité pour enfants pour éviter une mauvaise utilisation.Le poids total de 3,5 kg le rend facile à transporter pendant les déplacements sans tracas. (peut également être transporté dans l’avion). FONCTIONNEMENT: La conception simplifiée et conviviale vous permet de l’utiliser rapidement et facilement, appuyez simplement sur les interrupteurs magnétiques gauche et droit pour une utilisation immédiate, lorsque l’interrupteur magnétique est enfoncé, l’indicateur de batterie à 4 LED s’allume, fournissant au plongeur le reste Guide batterie. COMPATIBLE: Une interface universelle spécialement conçue peut être installée avec une caméra d’action et peut être connectée à n’importe quelle caméra étanche, vous permettant d’enregistrer tout sous l’eau sous l’angle de vue le plus direct lorsque vous nagez.
  • Sublue – Scooter sous Marin NAVBOW – Rouge et Noir – pour Le Snorkeling ou la Plongée Bouteille – Jusqu’à 7,2 km/h – Profondeur Max 40m – Autonomie 60 Minutes

L’AirScooter vis les marchés du loisir mais aussi des professionnel

Ce nouveau scooter volant de Franky Zapata vise plusieurs publics. D’abord le grand public avec un usage purement loisir. Par contre pour en profiter les utilisateurs devront d’abord suivre une formation sur simulateur qui coutera entre 300 et 400 dollars de l’heure. Ca fait cher pour pouvoir s’amuser ensuite !

Le deuxième public visé est le secteur professionnel. Des vols de marchandises offshore aux missions de secours en passant par les réseaux urbain et intra-urbain, ce scooter volant permettra de faciliter le transport des personnes et des petites marchandises.

Franky Zapata présente l’AirScooter, un scooter volant à 100 km/h

La législation européenne n’est pas encore prête pour les scooters volants

Cependant avant qu’un éventuel réseau puisse etre mis en place, il faudra attendre que la règlementation européenne l’autorise. Pour le moment seuls les véhicules ultralégers motorisés (ULM) sont encadrés par cette règlementation et ils nécessitent d’avoir une licence de pilotage pour voler.

Logiquement, Franky Zapata vise donc en priorité le marché américain, qui jouit d’une législation différente : les aéronefs ultralégers monoplace de moins de 115 kg n’ont pas besoin d’être certifié aux Etats Unis s’ils respectent certains critères de vitesse et de consommation de carburant.

On espère quand meme pouvoir utiliser un jour prochain ce joujou très cher sans avoir besoin de traverser l’océan avant … en Air Scooter ?

Alexandre Boyer

Etudiant en Master journalisme en spécialisation télé radio, je suis fan de jeux vidéos, de mangas et de pop culture de manière générale.

2 lignes de taxis volants Volocity ouvriront pour les JO 2024 de Paris

Pass Navigo : attention aux arnaques liées à la campagne de remboursement