Mardi 28 Mars 2017

Une parodie hilarante d'Interstellar avec 20$ de budget

Fabien Elharrar
17/01/15
Fabien Elharrar
Fiche du film Interstellar
Interstellar

Titre original : Interstellar
Sortie : 05/11/2014
Réalisation : Christopher Nolan
Avec : Anne Hathaway, Jessica Chastain, Matthew McConaughey
  3 NEWS SUR CE FILM

Je n'ai pas parlé sur le site d'Interstellar.
Est-ce parce que je n'ai pas vu le film ? Bien sur que non !
Par manque de temps alors ? Un peu ...
Mais la vraie raison c'est que j'ai trouvé le film long pas mal mais ... sans plus (hein ?)

interstellar_holy_shit_shot.0

Je ne dis pas que film soit nul, mais il se trouve que je suis passionné d'astrophysique ce qui fait de moi un client très difficile (sachant que je suis déjà un emm***eur à la base).
Même si je ne vous ai jamais (encore) saoulé avec ça, j'ai avalé un paquet de bouquins comme L'univers Elegant, Le Chaos et l'Harmonie, Une Brève Histoire du Temps, La Théorie du Chaos et encore une belle moisson de livres pas toujours digestes (et encore il y a aussi Le Cygne Noir de Taleb, la biographie de Mandelbrot, etc.)
Partant de là, je suis donc à l’affût des moindres incohérences scientifiques.

Si Interstellar m'a agréablement surpris de ce côté, il y a toutefois 2 grosses incohérences (les puristes me pardonneront les explications un peu grossières ci-après) :

  • passer dans un trou de ver a pour conséquence de transformer la matière en antimatière et réciproquement et donc de faire exploser n'importe quelle structure
  • et surtout le temps ne se remonte pas, à cause du principe de causalité, de l'entropie et des histoires de symétrie CPT (sauf peut-être pour de l'antimatière justement)

Pour le reste c'était plutôt une bonne surprise, avec même une représentation plausible d'un trou noir et un clin d'oeil à une des théories de Stephen Hawking qui postule qu'il est possible d'échapper à l'attraction d'un trou noir en "rebondissant" à la frange de celui-ci.

Une parodie hilarante d'Interstellar

interstellar-parodie

Donc coté sciences c'était supportable, par contre ce qui m'a davantage gêné est l'impression d'avoir assisté à un remix légèrement pompeux de 2001 (Kubrick), Solaris (Tarkovsky) et Sunshine (Dany Boyle).

Le cinéaste freelance Chandler Perry a apparemment autant apprécié le film de Nolan que moi, et il s'est fendu d'une parodie de bande annonce à petit budget franchement drôle.
J'ai tout particulièrement appréciés les clins d'oeil à 2001 (HAL), Inception (inutilement compliqué) et Jason Bourne :

Noter : Interstellar

Note IMDB
4.0
Note internautes
5.0

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

  Afficher les commentaires

  • 1
    zorger Il y a 1 an

    Une des deux incohérences n'existe pas dans le film. Il me semble en effet que personne ne remonte le temps. Donc tout va bien. Le temps s’écoule simplement différemment, ce qui correspond bien aux théories communément admises.

Publisher Google+