Lundi 24 Juillet 2017

Ils détournent des Marques de Luxe pour aider les Sans Abris

Fabien Elharrar
29/04/15
Fabien Elharrar

3 marques de luxe détournées pour attirer l’attention

L’association Aurore qui aide les sans abris au quotidien vient tout juste de lancer une campagne de publicité choc dans laquelle elle détourne les noms de grandes marques de luxe.
Les sans abris pris en photo dorment vraiment dans la rue, sont en situation de détresse et vivent dans des conditions que l’on ne devrait pas permettre dans un pays aussi riche que le notre.

Le parallèle avec l’univers du luxe dans lequel on dépense des sommes élevées pour du superflu est facile et peut vite dériver à la culpabilisation : pour vivre heureux vivons cachés ?
Malgré cela, le message n’en demeure pas moins fort : si vous avez les moyens de vous payer de petits (ou de gros) plaisirs, alors peut-être avez-vous aussi les moyens d’aider votre prochain…

Les 3 détournements mis en image font écho aux 3 missions de l’association :

  • Le logement : Yves Sans Logement (Yves Saint Laurent)
  • Le soins :  Jean-Paul Galère (Jean-Paul Gauthier)
  • Et la réinsertion : Christian Dehors (Christian Dior)

Interrogés sur cette campagne, les dirigeant des l’association se sont expliqués sur leur démarche :

Nous avons voulu utiliser la notoriété de ces grandes marques pour rendre les sans-abris plus visibles et pas pour faire culpabiliser. Il fallait attirer l’attention sur ceux qu’on ne voit plus, à force de les voir tous les jours, acceptant de fait l’inacceptable : que des personnes puissent vivre dans la rue.

Affiche Christian Dehors : détournement Christian Dior

aurore-asso-christian-dehors

Affiche Jean-Paul Galère : détournement Jean-Paul Gauthier

aurore-asso-jean-paul-galere

Affiche Yves Sans Logement : détournement Yves Saint Laurent

aurore-asso-yves-sans-logement

Une campagne d’affichage sauvage à Paris

L’association Aurore est une petite association avec des moyens limités. Ils ont donc décidé de placarder un millier de ces affiches sur les murs de Paris en dehors des réseaux d’affichages traditionnels. Outre l’aspect financier ce choix fait aussi écho symboliquement au contexte de la campagne : tout comme les sans abris, l’association agit en dehors des sentiers battus.

Un membre de l’association s’expliquait hier sur ce point dans le Huffington Post :

Nous sommes une association à but non lucratif et nous n’aurions pas pu financer une campagne d’affichage traditionnelle […] Les situations ne sont pas figées et les personnes ne sont pas condamnées à vivre dans la rue.

Espérons maintenant que l’association ne soit pas victime de sanctions financières pour détournement de marques ou affichage interdit …

Soutenez l’association : relayez cette campagne avant qu’elle ne soit censurée

N’hésitez pas à soutenir l’association en faisant un don ou simplement en relayant cette campagne sur les réseaux sociaux.

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+