Coronavirus : les masques chirurgicaux peuvent être lavés et réutilisés 10 fois

Fabien
11 novembre 2020
Fabien Elharrar

Depuis le début de la crise sanitaire, on nous explique qu’au bout de 4 heures d’utilisation les masques chirurgicaux ne sont plus efficaces et doivent donc être jetés. Selon une étude menée par l’UFC-Que Choisir cette affirmation est fausse et ils pourraient être lavés et réutilisés 10 fois avant d’être jetés.

Un budget de 50€ par mois en masques chirurgicaux par famille

Depuis le début de la crise du Covid-19 tout le monde donne son avis « médical » et on entend tout et son contraire de la part de médecins, d’experts, de ministres ou de simples citoyens.

Dans cette pagaille de désinformation, et dans les communications officielles du gouvernement, il y a tout de même un point sur lequel tout le monde semblait s’accorder jusqu’à présent : les masques chirurgicaux perdent leur efficacité au bout de 4 heures d’utilisation et doivent alors être remplacés.

Coronavirus : les masques chirurgicaux peuvent être lavés et réutilisés 10 fois

Si le coût unitaire des masques a beaucoup baissé depuis le début de la crise, ils sont tout de même vendus au moins 0,20€ l’unité en grande surface.

Autrement dit pour une famille de 4 personnes à raison de 2 masques utilisés par jour et par personne, cela représente donc un budget mensuel de 30 x 2 x 4 x 0,2 = 48€ par mois. Ce n’est certes pas énorme mais c’est tout de même très significatif en ces temps de crise.

Les masques chirurgicaux commercialisés en grande surface peuvent être lavés et réutilisés 10 fois

Selon UFC-Que Choisir, il n’est pas nécessaire de jeter les masques chirurgicaux au bout de 4 heures. En effet il seraient réutilisables près de 10 fois à condition d’être lavés.

L’association de consommateurs a mené un test express sur 3 modèles de masques chirurgicaux vendus en grande surface chez Auchan, Leclerc et en parapharmacie et les premiers résultats sont étonnamment bons :

Notre test express sur trois modèles achetés en grandes surfaces et en parapharmacie montre qu’après dix lavages en machine à 60 °C, les masques chirurgicaux, théoriquement à usage unique, gardent d’excellentes capacités de filtration.

Comment ces masques chirurgicaux ont-ils été testés

3 modèles de masques répondant à la norme ISO 9237 permettant de filtrer des particules de plus de 3 µm ont été testés. À l’état neuf, chacun de ces masques arrêtait plus de 98 % des particules de plus de 3 µm, soit bien plus que les 90 % exigés par la norme.

Ces masques ont été lavés 10 fois à la machine à 60 °C et après chaque lavage, ils ont été séchés au sèche-linge puis repassés au fer doux. Après chacun de ces lavages la tenue des brides (l’élastique qui tient le masque) ainsi que leur capacité de filtrage des microparticules ont été vérifiées.

Au bout de 10 lavages les 3 masques testés continuaient de filtrer entre 90% et 100% des particules fines selon les modèles.

Coronavirus : les masques chirurgicaux peuvent être lavés et réutilisés 10 fois #2

Malgré les lavages à haute température, les masques restent « bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissu portant la garantie filtration officielle Afnor/DGA » et ils ne perdraient que de 0 à 8 % de leur capacité de filtration. « En dépit d’un léger feutrage, les masques chirurgicaux lavés font donc jeu égal, et au-delà, avec les plus performants des masques en tissu portant la garantie Afnor/DGA. »

Une étude à prendre avec des pincettes

Ce test express n’a pas valeur de preuve, car il a été effectué sur un très petit échantillon de masques dans des conditions qui ne sont pas les conditions réelles d’utilisation.

En effet, lorsque vous portez un masque chirurgical 4 heures d’affilée, vous le déformez, vous postillonnez dedans et vous en distendez l’élastique.

Coronavirus : les masques chirurgicaux peuvent être lavés et réutilisés 10 fois #3

Par ailleurs dès que vous touchez votre masque, que ce soit pour le repositionner ou l’enlever vous risquez de rentrer en contact avec des particules porteuses de covid, et c’est sans doute à ce moment là que le risque de transfert du virus est le plus élevé.

Une grande partie des français ne respectent absolument pas la règle des 4 heures et portent déjà leurs masques bien plus longtemps que cela. La bonne nouvelle est donc que finalement ils ne risquent pas grand chose ainsi à part devoir supporter les mauvaises odeurs prisonnières de leurs masques.

Et vous au bout de combien de temps changez-vous vos masques chirurgicaux ?

Au bout de combien de temps jetez-vous vos masques chirurgicaux ?

  Laisser un commentaire
Avatar