LEGO : un réseau de voleurs de petites briques démantelé en région parisienne

7 avril 2021
Antho

Les LEGO, c'est bien. C'est très bien même. Certains diront même trop. Jusqu'à ce que cela devienne un objet de spéculation comme les autres ! Et qui dit spéculation dit voleurs, receleurs, trafic, marché noir...  A Orgeval, dans les Yvelines, la gendarmerie a réussi à stopper les activités d'un gang de voleurs qui écumait les boutiques de jouets un peu partout en Europe pour les revendre en Pologne. Faire ça à des LEGO, non mais vous vous rendez compte !

Une voleuse de LEGO prise la main dans le sac

LEGO : un réseau de voleurs de petites briques démantelé en région parisienne

C'est en juin dernier que des agents de sécurité d’un magasin de jouets d’Orgeval prennent sur le fait une voleuse de 47 ans venue de Pologne. Interrogée par gendarmes, elle ne tarde pas à passer aux aveux : avec deux complices, elle subtilisait des sets de Lego un peu partout en Europe principalement en Ile-de-France.

Une fois les larcins terminés, le trio rentrait tranquillement en Pologne pour écouler les boîtes.

Et peut-on vraiment en vouloir aux passionnés de LEGO qui achètent à des receleurs ? Quand on voit le prix des boîtes, hein ? Et bien oui !

Les LEGO c'est cher, mais ça fait partie du plaisir !

Des "razzias" de LEGO !

LEGO : un réseau de voleurs de petites briques démantelé en région parisienne #2

On ne va pas dire que nos voleurs de LEGO polonais étaient des as du casse, et encore moins les "Ocean's Eleven de la petite brique". Mais on parle tout de même d'un préjudice estimé à 20000 euros d'après un enquêteur. Il a fallu en piquer de la 2X4 pour en arriver à un tel montant !

Bon, on n'est pas encore au niveau des américains et de cette saisie astronomique réalisée à Phoenix, d'une valeur de 200 000 dollars. Oui, c'est un zéro de plus tout de même.

D'après Le Parisien, qui cite les propos d'une source, le gang d'amateurs réalisait de véritables "razzias" :

Ils arrivaient en France, s’installaient dans un hôtel de la région parisienne et écumaient les magasins de jouets du secteur

Finir en prison pour des LEGO...

Au moins, la voleuse n'a pas nié les faits en bloc.