Mort de l'humoriste Jean-Yves Lafesse à l'âge de 64 ans

23 juillet 2021
La Rédaction

L'humoriste français Jean-Yves Lafesse, connu en particulier pour ses canulars téléphoniques et caméras cachées, est décédé aujourd'hui à l'âge de 64 ans.

Jean-Yves Lafesse : le roi des canulars et des caméras cachés

Qu'importe nos différences d'âges, on a tous vu ou entendu au moins une fois un bon gros canular téléphoniques ou une des nombreuses caméras cachées de l'humoriste Jean-Yves Lafesse. Son décès à l'âge pas si avancé de seulement 64 ans nous a autant surpris qu'attristés.

Né à Pontivy dans le Morbihan, la carrière de Jean-Yves Lafesse a débuté sur Radio Nova dans les années 80, l'humoriste ayant réalisé pour cette station près de 2 000 canulars téléphoniques plus drôles les uns que les autres.

Un succès fulgurant qui a amené plusieurs chaines de télévisions (Canal+, France 2, M6) à approcher l'humoriste pour lui propose de réaliser des caméras cachées.

Muni d'une carotte à la place d'un micro, Jean-Yves Lafesse s'est alors lancé dans une série d'interviews, posant des questions absurdes, souvent avec des allusions vulgaires ou sexuelles, à des passants dans la rue.

Peu à peu il s'est meme mis à se déguiser, très souvent en policier, mais aussi en docteur, ouvrier ou encore en Père Noël.

Jean-Yves Lafesse n'a pas fait que des blagues, mais il a aussi joué au cinéma dans quelques comédies comme L'Arnacœur (2010) et aussi orchestré une série de spectacles sur scène entre 2014 et 2016.

Mort de l'humoriste Jean-Yves Lafesse à l'âge de 64 ans

Jean-Yves Lafesse était redevenu populaire grâce au confinement

Récemment, Jean-Yves Lafesse avait regagné une popularité grâce à sa page Facebook, sur laquelle il partageait des publications très drôles, mais aussi des vidéos de ses anciennes caméras cachées.

Il avait d'ailleurs été lui meme surpris de ce retour inattendu comme il l'expliquait en mai 2020 dans une interview donnée à France 3 Bretagne :

J'ai joué mon rôle depuis le début du confinement, celui de déconneur professionnel. J'ai mis régulièrement en ligne des petites vidéos humoristiques sur ma page Facebook.

Je suis passé de 180.000 à 300.000 abonnés durant le confinement, la preuve que le rire reste indispensable en toutes circonstances.

Si Jean-Yves Lafesse s'était fait discret depuis quelques années, c'est qu'il était atteint de la maladie de Charcot, à laquelle il a fini par succomber cette semaine.

On aurait tellement aimé qu'il revienne faire quelques-unes de ses caméras cachées en cette période de crise si particulière...