Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts

19 mars 2021
Mr Geek

Après des mois et des mois d'attentes et de teasing, la version de Justice League revue et corrigée par Zack Snyder est enfin sortie en VOD. Est-elle à la hauteur de toutes les attentes qu'on avait placées en elle ? Vous avez déjà la réponse dans le titre de cet article. Nettement meilleure que la version sortie en salle de 2017, le film est malheureusement loin du sans faute.

Vaut-il que vous déboursiez 14€ en achat définitif pour le visionner ? A vous de voir ...

Je n'ai rien contre Zack Snyder ou DC

Avant que les adorateurs de Snyder ne commencent à m'envoyer des messages haineux je tiens à préciser que je ne suis ni pro Marvel Studios, ni anti Snyder.

Marvel nous a sorti pas mal de bouses et demi-bouses (majoritairement côté Fox), et même si les déchets sont de moins en moins nombreux ces dernières années, on se rappelle douloureusement des 2 films Hulk, de X-Men 3, Ghost Rider 2, X-Men Origins Wolverine, Thor, Les Fant4stiques ou encore X-Men Apocalypse...

Pour ce qui est de la filmo de Zack, j'ai bien aimé 300, très fidèle à Frank Miller, et j'adore Watchmen. Pour le reste, son obsession pour la photo saturée cobalt sombre m'a vite gonflé, mais visuellement c'est un style qu'on peut apprécier. Un film comme Sucker Punch est superbe visuellement mais n'a aucun scénario, quant à Man of Steel, malgré mes efforts, chaque fois que j'ai tenté de le voir je me suis endormi au 3/4 du film (oui même au cinéma le jour de sa sortie) lorsque Superman et Zod s'amusent à détruire minutieusement la ville bloc par bloc.

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts

Il est évident que Snyder peut avoir du talent et qu'il a une vraie patte, notamment quand on voit à quel point Patty Jenkins s'est fourvoyée seule en nous offrant un Wonder Woman 1984 calamiteux, alors que le premier opus co-réalisé avec Zack était vraiment très bon (si on oublie le dernier quart d'heure de film, aussi mal réalisé qu'inutile).

Bref tout ça pour dire que je n'ai rien contre le réalisateur, d'autant que ce projet lié au suicide de sa fille adoptive pourrait donner lieu à pas mal d'analyses de psys. Pour autant après avoir vu le film, j'en suis arrivé à la conclusion que Zack Snyder's Justice League est à Justice League ce que Batman vs Superman version longue est à Batman vs Superman : un film plus long dont les ajouts donnent plus de cohérence aux enjeux et de l'épaisseur aux personnages. Seulement le matériau d'origine restant le même, on n'est pas non plus face à des films radicalement différents, ni 1000 fois meilleurs.

  • Batman v Superman : L39aube de la Justice Edition-4K Digital [4K Ultra HD + Blu-Ray-Édition Ultimate]
  • Batman v Superman : L’Aube de la Justice - Coffret Édition Deluxe (2CD + poster couleur)
    Format : Album Durée : Album Édition : Édition de luxe genre : Bande originale, comédies musicales EAN : 889853011728

Les nombreux ratés de Zack Snyder's Justice League

Commençons par les choses qui ne vont pas dans cette version longue, très longue, trop longue, de Justice League.

Pour commencer je n'ai pas compris le choix du format d'image 4:3. Le réalisateur a expliqué dans plusieurs interviews être obsédé par « le grand carré », depuis le montage des séquences de Batman vs Superman au format IMAX. Si dans une salle de cinéma avec un grand écran, ce détail aurait sans doute été vite oublié, à la maison sur un écran d'ordinateur ou une TV le résultat est catastrophique.
Ayant un vieux téléviseur HD Ready j'ai acheté la version SD du film sur Amazon Prime Video. Le constat est sans appel : l'image est de très mauvaise qualité, et il est bien difficile de se sentir immergé dans le film.

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #2

Je regarde au cinéma les films en VOST et à la maison en VF. Malgré le format image et l'inconfort j'ai toutefois basculé le film en VO car le doublage français est tout simplement ignoble (avec une mention spéciale à la doubleuse de Lois Lane). C'est certes un détail, mais quand on vient de payer 14 boules, on devient vite un client exigeant ...

Une fois cette mauvaise surprise intégrée, on démarre le film avec une bande sonore vraiment désagréable (ceux qui ont vu le film savent de quoi je parle), mais ce sentiment de bande son ratée se poursuit durant tout le long métrage. Je ne suis pas spécialement fan du travail de Danny Elfman sur la version de Joss Whedon, et en temps normal j'aime bien ce que fait Junkie XL, sauf qu'ici c'est du grand massacre. Les musiques sont mal synchronisées avec l'action et on a droit à des cuivres et des violons larmoyants en bruit de fond continu cacophonique, pour un résultat assez plat. Une mauvaise musique peut tuer un film, et c'est un peu le cas ici...

  • 300 Rise of an Empire/Music by Junkie XL/Vinyle Couleur Audiophile 180gr/Pochette Deluxe PVC Simili Cuir Gatefold/Film Produit par Zack Snyder/Reealise par Noam Murro
  • When Junkie Xl Meet Hans Zimmer (feat. Ejay)

Mais le plus gros problème, l'énorme problème, le monstrueux problème de ce film est que, pour une fois, Snyder a pu faire ce qu'il voulait sans aucune contrainte de durée. Autant l'obsession des studios pour les formats de 130 minutes est ridicule, autant délayer un film de 3 heures sur 4 n'est pas non plus une bonne chose (il y aurait facilement 40 minutes à couper).

Le film est divisé en 6 parties et un épilogue et s'il n'y a rien à redire au niveau du rythme à partir de la partie 5, les 4 premières sont en revanche d'une lenteur assourdissante, cette impression étant amplifiée par le fait qu'on a déjà vu la grande majorité des scènes dans le montage de 2017.

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #3

De plus dans les 3 premiers chapitres, Zack Snyder use et abuse jusqu'à l'écœurement des ralentis : jusqu'à la moitié du film on a un ralenti esthétique toutes les 3 minutes, alors que le rythme n'est déjà pas bien rapide. Un ralenti peut faire beaucoup d'effet s'il interrompt une action rapide, pas s'il est posé au milieu d'une scène déjà toute molle (tiens ça me rappelle Sucker Punch finalement).

Il est possible que ce rythme trop lent soit une conséquence du souhait initial de Warner de diffuser la Snyder's Cut sous la forme d'une série en 7 épisodes. Personnellement j'attends avec impatience une version élaguée par un internaute zélé qui sera plus digeste (quand je me mets à checker mes mails pendant un film, c'est généralement mauvais signe).

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #4

On passera rapidement sur certains effets spéciaux ratés, un design de Darskeid pas terrible et quelques transitions pas toujours bien bricolées. Compte tenu de l'histoire de la production du long métrage le résultat est disons honorable, même si je me serais largement passé par exemple des jets de fumée qui accompagnent en permanence les déplacements de Cyborg.

Ah oui au fait c'est quoi cette volonté de prendre Jared Leto systématiquement comme tète de turc ? J'aime beaucoup l'acteur, et aussi l'hommage évident à The Killing Joke, mais après Suicide Squad, pourquoi Zack a-t-il décidé de violer une seconde fois le personnage avec un character design aussi dégueulasse ?

Passons maintenant aux bonnes choses de cette nouvelle version, car il y en a tout de même aussi.

Les bonnes surprises de Zack Snyder's Justice League

Comme je vous le disais en début d'article, la version de Zack Snyder est bien meilleure que la version de Joss Whedon sortie en salle en 2017, ce qui entre nous n'est pas forcément très difficile.

Si le film est beaucoup trop long et lent, il permet en tous cas de développer beaucoup mieux certains personnages tout en utilisant aussi astucieusement certaines contraintes de l'exercice.

Les deux personnages a profiter le plus de ce nouveau découpage sont indéniablement Victor Stone et Steppenwolf. On comprend mieux la rancœur de Ray Fisher quand on réalise à quel point Whedon a saboté toute sa backstory. Dans la Snyder's Cut on apprend à connaitre le jeune héros, qui passe du statut d'ajout dispensable à celui de véritable protagoniste essentiel à l'action.

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #5

Pour ce qui est de Steppenwolf, on imagine qu'une grosse partie du budget additionnel d'effets spéciaux a été consacrée à revoir entièrement son design, qui est un peu moins raté. D'un simple méchant caricatural, il prend plus d'épaisseur et révèle des motivations un brin plus complexes.

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #6

Si Snyder déclare ne pas avoir regardé la version de Whedon, il m'a semblé par contre qu'il a bien vu l'intégralité des films Avengers tant Steppy semble avoir des points communs avec certains méchants Marvel, une impression amplifiée par le design d'un des nouveaux acolytes de Darkseid qui est le frère jumeau d'un des acolytes de Thanos. Mais ne nous plaignons pas, dans les comics aussi les 2 écuries se copient sans cesse.

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #7

La tension sexuelle entre Wonder Woman et Batman disparait (ouf) et le temps d'écran d'Aquaman raccourcit. Le héros ayant eu droit entre temps à son film solo il n'est pas nécessaire de le développer davantage, ce qui permet de purger au passage tous les moments gênants qui faisaient passer le roi des océans pour le dernier des beaufs.

Pour ce qui est de Flash, force est de constater que le personnage n'était pas niais par la faute de Joss, mais bien de l'écriture originale de Zack. Il est ici un peu moins agaçant et un peu plus utile (surtout vers la fin), mais on n'est pas encore convaincus qu'Ezra Miller ne soit pas une erreur de casting.

On se réjouit également de pouvoir définitivement oublier le moustachegate et de découvrir enfin notre homme d'acier dans son mythique costume noir.

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #8

Certaines scènes additionnelles, on pense en particulier à une scène de combat collectif, sont de très bons ajouts. On regrettera juste d'avoir été spoliés encore et encore par Zack Snyder lui-même sur Twitter (les studios ne sont pas à blâmer pour une fois) ce qui retire indéniablement une partie du plaisir...

Exit aussi la famille russe (qui ressemble étrangement à celle du bailleur de Peter Parker dans la trilogie Sam Raimi) et les filtres ignobles rouges dans le dernier chapitre du film, et rien que pour ça un grand merci Zack !

De façon générale, cette mouture du film est beaucoup plus cohérente (on vous le disait c'est exactement le même coup que Batman v Superman version longue) même si certains faux raccords sont bien à attribuer à Snyder et pas à Whedon. Pourquoi et comment Wonder Woman monte-t-elle sur le dôme de la banque avant de se frotter à des terroristes ? Ca ne va pas beaucoup l'aider à voir ce qu'il se passe 3 étages au dessous d'elle. Pourquoi Kal-El est-il enterré torse poil dans son cercueil ? (on me dit dans l'oreillette qu'il déchire sa chemise au moment où il ressuscite... mouais à part pour montrer ses pecs poilus, je ne vois toujours pas l'intérêt).

Bref seul Zack sait d'où sortent ces délires et on espère que la version longue (de 9 heures) du film  élucidera enfin ces mystères !

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #9

Si on s'est plaints de la lenteur des premières parties du film, les 2 dernières et l'épilogue relèvent largement le niveau. L'épilogue, bien qu'un peu confus (avec des effets spéciaux ratés), apporte un énorme lot de nouveautés et donne aussi l'impression que Snyder tente un dernier coup de poker avec Warner en espérant signer une suite.

Notre avis sur Zack Snyder's Justice League

Comme on le craignait, si la version longue du film est bien meilleure que celle de 2017, la Snyder's Cut reste tout de même un film inégal, assez proche du premier film, donc si aviez détesté la version de Whedon ne vous attendez pas à adorer cette director's cut.

Le long métrage est plus cohérent, les personnages étant nettement mieux développés, mais le film pâtit d'une photographie peu flatteuse et de gros problèmes de rythme dans sa première partie.

On se réjouit toutefois que le film malgré sa gestation chaotique ait pu voir le jour et que le réalisateur ait pu enfin donner vie à sa vision. Qu'on aime ou pas, c'est un véritable tour de force que d'avoir fait plié les studios, et rien que pour ça le film mérite qu'on le regarde.

Critique Zack Snyder's Justice League : meilleur que le précédent mais encore beaucoup de défauts #10

Pas d'accord avec cette critique ? Faites-vous entendre

Je suis tellement content d'avoir coupé tous les commentaires sur le site, ça va m'épargner une belle série d'insultes en mode « abruti gnagnagna » (même si les réseaux sociaux vont prendre le relais).

LAISSER MA CRITIQUE

N'hésitez pas en revanche si vous avez un cerveau à laisser vos impressions sur la fiche du film juste ici, ou si vous souhaitez partager un vrai retour constructif et détaillé pour expliquer pourquoi selon vous le film est un chef d'œuvre à utiliser ce formulaire.

Votre avis sur Zack Snyder's Justice League

Fiche du film Zack Snyder's Justice League

Zack Snyder's Justice League

4

Titre original : Justice League Snyder Cut
Série : , ,
Sortie : 18/03/2021
Réalisation : Zack Snyder
Avec : Ben Affleck, Ezra Miller, Gal Gadot, plus