Mercredi 22 Novembre 2017

Une planète habitable vient d'être trouvée et on peut y aller

25/08/16
Anthony Brogat

Voilà le genre de nouvelles qui fait fantasmer tous les fans de SF : en scrutant les étoiles des astronomes sont tombés nez à nez sur une exoplanète habitable située à seulement quelques années lumières. La belle semble répondre à tous les critères indispensables à la vie…

Proxima Centauri B : une nouvelle Terre ?

proxima-centauri-b-landscape

Il aura fallu pas moins de 2 mois d’observation intensive à l’équipe de Guillem Anglada-Escudé pour sortir de l’ombre cette très prometteuse planète. Baptisée Proxima Centauri B, la belle a été découverte grâce au télescope de l’ESO au Chili qui a détecté une minuscule mais suffisante perturbation gravitationnelle.

D’après les premiers relevés, Proxmima Centauri B serait une planète habitable. De type rocheuse, elle aurait a priori une masse d’1.27 fois celle de notre belle planète bleue même si la méthode de détection utilisée ne permet pas d’en être sûr. Mais ce qui est certain en revanche, c’est que la température est idéale. La planète se situe en effet dans la zone habitable, c’est à dire la zone où la chaleur en provenance de l’étoile autour de laquelle elle tourne (en 11.2 jours par ailleurs) ne tombe jamais dans les extrêmes.

Des particularités étonnantes

proxima-habitable-1024x696

Proxima Centauri B est plus proche de son étoile que la Terre du Soleil. Et malgré cela, elle reçoit une énergie solaire qui ne présente que 65% de la nôtre. Et pour cause : l’étoile Proxima du Centaure qui illumine la mystérieuse exoplanète est petite, très petite. Seulement 12% de la taille de notre soleil. De ce fait, les scientifiques estiment que les chances que de l’eau coule à sa surface sont plutôt bonnes. La proximité entre l’étoile et la planète pourrait même provoquer de très importantes marées.

1ff3a2bc7f_iau1301a

Et puis vient la grande question de l’atmosphère ! Le hic, c’est que l’étoile Proxima du Centaure est une naine rouge autrement dit une petite coquine un peu caractérielle en matière de rayons X et UV extrêmes. Il faudra attendre 2018, date du lancement du télescope spatial JWST pour de nouveaux éléments de réponse. Le European Extremely Large Telescope, prévu pour 2024, devrait lui aussi nous apprendre un peu plus sur la petite planète.

Peut-on y aller ? oui !

hawking-espace-laser

Alors pour ce qui est d’une mission habitée, il n’en est pas encore question. En revanche, d’après Stephen Hawking, propulser des mini vaisseaux interstellaires dans l’espace à l’aide de lasers est désormais de l’ordre du possible. En à peine 20 ans, il serait possible à ces vaisseaux miniatures de parcourir les 4.3 années lumières qui nous séparent de Centauri Proxima B. Demeure la question du freinage. Oui, le problème, qu’on a va même à seulement 20 % de la vitesse luminique, on passe à côté des planètes sans même avoir le temps de prendre une petite photo…

screen-présentation-yuri-milern2

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+