Samedi 25 Novembre 2017

L’instant Rétro Gaming : L’Amerzone, à la recherche de l’oeuf perdu

Dans le monde du jeu vidéo, il y a les jeux divertissants, fun, les multijoueurs, les jeux de baston, les RPG, et il y a aussi les jeux de réflexion. Et ça tombe bien, car justement, je voulais justement vous parler d’un jeu qui entre dans cette dernière catégorie, une sorte de Myst-like, le superbe jeu L’Amerzone. Et oui, entre deux frags sur Quake, j’aime bien réfléchir aussi.

amerzone_14_-_hydraflot

De la bande dessinée au jeu vidéo

Le jeu L’Amerzone, de son titre complet, L’Amerzone ou Le Testament de l’Explorateur est un jeu vidéo classé parmi les jeux d’aventures et développé par les studios français Microïds. Sorti en 1999 sur PC, le jeu est également développé sur plusieurs plateformes comme Macintosh et Playstation. Mais L’Amerzone n’est pas qu’un simple jeu d’aventures, c’est le premier jeu conçu par le scénariste et dessinateur belge Benoit Sokal. En effet, l’auteur belge connu pour avoir donné naissance aux aventures de l’Inspecteur Carnado, sera le premier à réaliser et superviser la conception d’un jeu vidéo.

L’Amerzone s’inspire d’ailleurs du cinquième opus des aventures de Carnado paru en 1986, et qui s’intitule justement « L’Amerzone ». Benoit Sokal va consacrer quatre années de travail pour créer ce jeu, et bien que l’univers de celui-ci s’inspire des bandes dessinées de l’auteur, le jeu s’éloigne totalement des aventures de l’Inspecteur Carnado. Salué par les critiques pour son univers et ses graphismes à sa sortie, le jeu s’écoulera à plus d’un million d’exemplaires.

Le Testament de l’explorateur

Le jeu se déroule au XXème siècle où vous incarnez un journaliste, qui retrouve la trace d’un vieil explorateur, Alexandre Valembois, finissant tranquillement ses jours en Bretagne. Juste avant de quitter cette terre, le vieil homme vous confie une mission : retourner en Amerzone, une contrée mystérieuse, introuvable sur une carte, dans laquelle il s’est rendu dans sa jeunesse.

l-amerzone10

L’Amerzone recèlerait des espèces mystérieuses, inconnues du monde extérieur, notamment l’énigmatique espèce des « oiseaux blancs ». Alexandre Valembois aurait même ramené de son périple un œuf gigantesque pour tenter de percer ses mystères. Rongé par le remord, Valembois vous demande donc de ramener l’œuf en Amerzone à sa place.

Le vieil explorateur a tout juste le temps de vous révéler son secret avant de mourir, mais tous les préparatifs pour votre mission sont prêts, vous n’avez presque plus qu’à embarquer dans l’Hydraflot imaginé par Valembois.

Je dis presque, car bien-sûr, l’explorateur ne vous a pas tout dit, et il va falloir chercher de nombreux objets, récolter des indices, résoudre des énigmes pour pouvoir progresser dans le jeu, passer les différents obstacles qui se trouveront sur votre chemin, et accomplir la mission dont il vous a chargé. Et oui, dans ce jeu, votre matière grise sera grandement mise à contribution, mais je vous assure, le jeu en vaut bien évidemment, la chandelle !

Un jeu à l’égal de Myst

L’univers du jeu L’Amerzone est très prenant, et vous aurez vite envie d’en savoir davantage sur le lieu, et les mystères qu’il recèle. Les graphismes sont de toute beauté, et l’on peut saluer ici le travail de Benoit Sokal, car le jeu est aussi beau qu’un Myst, on s’y croirait presque. De plus, les écrans de jeu dans lesquels vous évoluez sont pensés en 3D, et vous permettent de vous déplacer à 360°. Vous pouvez également zoomer sur des parties du décor en 2D.

Outre l’exploration pure et dure, des cinématiques ponctuent le jeu, et se déclenchent aux moments clefs. La bande-son est également très prenante, même si certaines musiques sont parfois un peu lassantes. Les bruitages quant à eux varient suivant l’endroit où vous vous trouvez sur l’écran. Les dessins de Valembois que vous récolterez dans le jeu sont absolument magnifiques, de vraies petites œuvres d’art.

screen800x500

En ce qui concerne la difficulté du jeu, celle-ci est plutôt modérée, vous progresserez parfois très rapidement, ou passerez plus de temps sur certaines énigmes.

L’Amerzone est un excellent Myst-like, avec une réalisation graphique très belle, une ambiance très prenante, qui ravira les amateurs de Myst, et séduira les plus néophytes.

L’œuvre de Sokal a tant séduit qu’elle a fait peau neuve pour ressortir chez Anuman Interactive en trois épisodes sous Iphone et Ipad en 2011. Je n’ai jamais joué à Myst (j’ai plutôt regardé mon cousin y jouer), mais je peux vous dire que j’ai adoré ce jeu magnifique. Si vous n’avez pas connu les beautés de l’Amerzone, je vous conseille de tenter l’expérience, car ce jeu vous emportera assez rapidement, et vous n’aurez qu’une envie, découvrir le fameux mystère des « oiseaux-blancs ».

Du coup, cet article m’a redonné envie d’y jouer ! :p

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+