Zone 51 : les autorités du Nevada se préparent à stopper une vague d'envahisseurs

Anthony
16 juillet 2019
Anthony Brogat

Ils sont près d’un million à s’être inscrits sur Facebook pour tenter de libérer les pauvres aliens retenus contre leur gré dans la célèbre et non moins mystérieuse Zone 51 (Nevada). Malheureusement, ce qui n’était à l’origine qu’une grosse blague est devenu en quelques jours un véritable phénomène sur les réseaux sociaux. Des conspirationnistes et autres amateurs de sensations fortes se disent prêts à en découdre avec la sécurité de la base pour tenter d’apercevoir un extra-terrestre. L’affaire est prise très au sérieux par les forces de l’ordre du Nevada qui se préparent déjà à neutraliser ces « raids » avec les moyens qui s’imposeront.

L’attaque de la Zone 51

Zone 51 : les autorités du Nevada se préparent à stopper une vague d'envahisseurs

Dans la Zone 51, le seul véritable danger tapi dans l’ombre, c’est la bêtise. En janvier dernier, un adepte de la théorie du complot avait été abattu par les soldats de la base alors qu’il avait réussi à s’introduire dans le complexe militaire, et avait parcouru près de 13 kilomètres.

Mais il en faudrait plus à certains pour renoncer à découvrir les « secrets du gouvernements » que renferment la plus fantasmée des installations militaires. L’événement Facebook visant à prendre d’assaut la base 51 est clair sur les chances de réussite de l’opération. Dès le titre, il apparaît sans équivoque que tout le monde ne franchira pas la ligne d’arrivée :  » Storm Area 51, They Can’t Stop All of Us« . Comprenez « ils ne peuvent pas tous nous arrêter ».

La description de l’événement comprend même un plan d’action très bien pensé pour optimiser les chances de réussite de chacun :

Nous nous rencontrerons à l’attraction touristique “Area 51 Alien Center” et coordonnerons notre entrée. Si nous courons comme Naruto, nous pourrons nous déplacer plus vite que leurs balles. Allons voir ces aliens.

Zone 51 : les autorités du Nevada se préparent à stopper une vague d'envahisseurs #2

Difficile d’imaginer des hordes de geeks courant dans tous les sens et forçant les barrières de la base pour chopper un alien et repartir, tranquille, avec à la maison. Mais en même temps, comment ne pas imaginer le pire dans un monde comme le nôtre où trop de gens s’ennuient chez eux ?

Interrogé par Metro, Nick Pope un ancien enquêteur sur les OVNIS pour le ministère de la Défense américain met en garde ces aventuriers du dimanche :

C’est peu probable, mais les gardes sont seulement autorisés à ouvrir le feu dans des circonstances exceptionnelles, comme lorsqu’ils pensent qu’ils sont en danger, et qui sait ce qui peut se passer si la situation leur échappe?

L’armée américaine et les forces de l’ordre du Nevada prennent quant à eux l’histoire très au sérieux. La porte-parole de l’armée de l’air, Laura McAndrews, s’est exprimée dans un communiqué pou rappeler ce qui attend les intrus :

La Zone 51 est un espace d’entraînement ouvert pour l’armée de l’air américaine, et nous décourageons toutes les personnes voulant essayer d’entrer dans la zone où nous entraînons les forces armées américaines

Les gars, risquer sa vie pour apercevoir des militaires entrain de faire des pompes ou de remonter des M16, franchement, ça ne vaut pas le coup.

Anthony
Anthony  1775 articles
  Laisse un commentaire
Avatar