Quel impact aura vraiment la généralisation de l'USB-C sur les smartphones ?

20 juin 2022
Fabien Elharrar

Le projet de loi européenne qui visait à rendre obligatoire l'utilisation de connecteurs USB-C pour les smartphones tablettes et appareils photo commercialisés en Europe a été entériné par le Parlement et le Conseil européen mardi 7 juin dernier. Comme vous l'avez compris, cette mesure visait principalement Apple et ses connectiques propriétaires lightning. Pour autant on craint que la nouvelle loi n'ait qu'un impact réduit sur vos finances comme sur l'environnement. On vous explique pourquoi.

La généralisation des chargeurs USB-C vise à protéger le consommateur et l'environnement

La question de la normalisation des connectiques d'appareils électroniques grand public fait débat depuis 2009. Les objectifs de la nouvelle réglementation adoptée début juin sont doubles : elle vise à la fois à réduire les dépenses des consommateurs en connectique et aussi mécaniquement à réduire la consommation de matières premières et les volumes de déchets électroniques.

Lorsque vous changez de smartphone, suite à une casse, une panne, une perte ou un vol, la plupart du temps vous vous retrouvez avec un vieux chargeur sur les bras, constitué d'une prise USB et d'un câble de chargement. Bien conscients de ce point, de plus en plus de fabricants de smartphones - on pense en particulier à Apple, Samsung et Honor - n'incluent plus la moindre connectique dans les boites de leurs nouveaux smartphones depuis 2020, officiellement "pour raisons écologiques". Avec près de 200 millions d'iPhone et 300 millions de smartphones Samsung vendus par an, ce type de mesure a potentiellement un véritable impact écologique.

Quel impact aura vraiment la généralisation de l'USB-C sur les smartphones ?

La nouvelle réglementation s'appuie donc sur ce raisonnement pour avancer que la généralisation de l'USB-C, en réduisant encore les besoins d'acheter de nouveaux chargeurs, bénéficiera à l'environnement et aux consommateurs en permettant de :

  • réduire la consommation de matières premières de 2 600 tonnes par an et celle de CO2 de 200 kilos par an
  • de réduire la quantité de déchets électronique de près de 11 000 tonnes par an
  • et enfin de permettre aux consommateurs de faire 250 millions d’euros d'économies en achat de chargeurs par an

Si ces déclarations de Thierry Breton, commissaire européen responsable du Marché intérieur, ont de quoi séduire, on craint qu'elles ne soient un peu optimistes, les constructeurs n'ayant pas dit leur dernier mot.

Les constructeurs qui n'incluent plus de chargeurs avec leurs nouveaux smartphones forcent quand meme à l'achat

Pour bien comprendre notre réserve en la matière, prenons l'exemple de l'iPhone 11, qui est la toute dernière série de smartphones commercialisée en 2020 par la marque avec chargeur dans la boite.
Apple joignait à chaque smartphone un boitier 5W USB-A rigoureusement identique à celui qui accompagne chaque nouveau modèle depuis l'iPhone 4.

Quel impact aura vraiment la généralisation de l'USB-C sur les smartphones ? #2

Pas besoin d'etre un génie de l'électronique pour comprendre que ce chargeur conçu en 2010, ne permet pas de profiter de la charge rapide. Pour récupérer 50% d’autonomie en moins de 30 minutes il était donc nécessaire d'acheter en sus un câble USB-C vers Lightning et un chargeur rapide 18W, pour un montant d'environ 40€. Oui, ça pique quand on vient de débourser plus de 1000 euros.

Pour compliquer les choses, de nouveaux types de chargeurs rapides sortent régulièrement et on a vite fait de s'y perdre. Curieusement cette vague d'innovation coïncide avec la disparition des chargeurs dans les boites. Vous avez dit greenwashing ?

La charge rapide n'a pas de lien direct avec la norme USB

Pour bien comprendre quel équipement permet de profiter d'une charge rapide, un petit rappel s'impose, différentes notions ayant vite tendance à se mélanger.

La plupart des ordinateur fixes et portables sont équipés de connecteurs USB, facilement indentifiables par leurs couleurs et leurs formes :

  • Connecteurs USB-A blanc : interface USB 1.0
  • Connecteurs USB-A noir : interface USB 2.0 Hi-Speed
  • Connecteurs USB-A bleu : interface USB 3.0 SuperSpeed
  • Connecteurs USB-C : interface USB 3.1 SuperSpeed+

Le tableau ci-dessous récapitule les débits max de transfert de données rendus possibles par chaque norme :

Quel impact aura vraiment la généralisation de l'USB-C sur les smartphones ? #18

Sans surprise l'USB-C offre les meilleurs débits (10 Gbits/seconde) et une pleine rétrocompatibilité avec les normes USB 1.1 à 3.0.

Pour autant ces chiffres concernent uniquement des débits de données, donc la vitesse à laquelle vous pouvez par exemple transférer des vidéos depuis votre smartphone vers votre ordinateur. Autrement dit recharger un smartphone via l'USB-C n'est absolument pas suffisant pour profiter systématiquement de la charge rapide.

La norme USB Power Delivery, nouveau standard de la charge rapide

Pour charger votre smartphone en "charge rapide", c'est du coté du chargeur qu'il faut en fait se pencher, autrement dit tout va dépendre du boitier que vous brancherez sur votre prise électrique.

Les smartphones estampillés charge rapide sont compatibles avec l'une des deux normes suivantes :

  • la norme Quick Charge développée par Qualcomm
  • ou la norme USB Power Delivery (ou USB PD), développée par l'USB Promoters Group

La norme Quick Charge compatible USB-A, micro USB et USB-C, permet une charge jusqu'en 27 W, mais elle est déjà plus ou moins dépassée et quasiment aucun nouveau smartphone ne s'appuie plus dessus.

La norme USB Power Delivery qui n'est compatible qu'avec l'USB-C permet quant à elle des charges allant jusqu'à 100 W. C'est cette norme qui a été notamment adoptée par Apple (depuis l'iPhone 8 et l'iPad Pro 10,5") et Samsung (depuis le Samsung S10 5G, le Samsung Note 10+ et le Samsung Note 20).

Bien évidemment, chaque constructeur y va tout de meme de sa déclinaison maison de la norme, c'est pourquoi vous entendrez aussi parler de Dash Charge, Fast Charge, SuperCharge, Super VOOC, etc.

Quel impact aura vraiment la généralisation de l'USB-C sur les smartphones ? #19

Quoiqu'il en soit, pour le moment la plupart des smartphones compatibles charge rapide n'offrent de rendements optimaux de charge qu'avec des puissances allant de 18 à 30W.
Le Samsung Galaxy S22 Ultra que nous avons récemment testé est l'un des rares à etre compatible avec la charge en 45W, néanmoins le gain constaté vis à vis de la charge en 25W est anecdotique. En effet il faut au smartphone 59 minutes pour se charger de 0 à 100% en 45W, contre 1 heure 4 minutes pour une charge en 25W, donc autant dire que l'achat d'un chargeur 45W ne se justifie pas vraiment.

Comme on vous l'expliquait à l'occasion de ce test, les constructeurs se battent désormais principalement sur 2 axes : l'autonomie et la vidéo. Autrement dit attendez-vous à ce que les prochaines générations de smartphones exploitent de mieux en mieux les potentialités de la norme USB PD, et donc vous forcent, comme à l'époque de l'iPhone 11, à changer de chargeur chaque année pour pouvoir exploiter pleinement la charge rapide.

Vous comprenez pourquoi dans ce contexte on a des réserves sur les impacts réels de la nouvelle réglementation européenne...

Apple pourrait privilégier la recharge par induction plutot que d'équiper ses prochains iPhone de l'USB-C

Techniquement, rien n'empeche Apple de remplacer la connectique Lightning des prochains iPhone par une connectique USB-C, comme l'a très brillamment démontré un bricoleur l'an dernier en bidouillant un iPhone X, vendu 75 000 euros ensuite aux enchères. Néanmoins, les implications logistiques, techniques et financières d'un tel changement pour la firme de Cuppertino sont lourdes, sans parler des stocks d'accessoires qui partiront à la benne.

Depuis l'iPhone 8, tous les smartphones de la pomme peuvent se recharger par induction, autrement dit sans fil. Comme vous vous en doutez, de ce coté aussi plusieurs normes sont en compétition, avec de multiples problèmes de chauffe, de durée de charge ou de compatibilité avec les puissances 5W ou 7,5W, si vous n'optez pas pour un chargeur estampillé Apple.

Quel impact aura vraiment la généralisation de l'USB-C sur les smartphones ? #20

Le communiqué du parlement européen précise que : "la vitesse de charge est également harmonisée pour les appareils autorisant la charge rapide, ce qui permet aux utilisateurs de charger leurs appareils à la même vitesse avec n'importe quel chargeur compatible".

Si Apple devra se plier également à cette règle, le constructeur pourrait aussi en profiter pour supprimer purement et simplement ses connecteurs physiques, à minima sur les modèles commercialisés en Europe. Un tel choix rendrait impossible la synchronisation d'un iPhone ou d'un iPad à un ordinateur via un câble, mais ce ne serait pas si gênant dans la mesure ou une très grande majorité des sauvegardes passent désormais par iCloud.

On pense néanmoins qu'Apple ne s'engagera pas sur cette voie (qui ferait hurler nombre d'utilisateurs), d'autant que Mark Gurman, journaliste tech chez Bloomberg, et l'analyste et influenceur chinois Ming-Chi Kuo ont tous deux déclaré que l'entreprise planchait déjà sur des iPhone dotés de ports USB-C.

Si les iPhone qui seront présentés en Septembre 2022 seront encore dotés de connecteurs lightning, on pense que les iPhone 15 seront vraisemblablement les premiers modèles de la marque dotés de connecteurs USB-C.