Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung

Nathan
22 janvier 2020
Nathan Normant

Trois mois après sa sortie, nous avons eu l’occasion de tester le Samsung Galaxy Fold, un smartphone avec écran pliable en rupture avec les standards du marché. D’habitude on analyse les nouveaux smartphones sous toutes les coutures pour les comparer à la concurrence, mais comme ce produit n’en a quasiment pas, nous avons plutôt voulu trouver une réponse à une autre question : le Fold est-il juste un fantasme de geek à 2000 euros ou annonce-t-il une vraie révolution dans la téléphonie ?

Notre test sera donc un peu différent des tests habituels : nous aborderons les classiques revues de performances et d’autonomie, mais nous nous concentrerons surtout sur la prise en main et l’utilisation que l’on peut faire d’un tel objet au quotidien.

Contenu de la boîte du Samsung Galaxy Fold

Comme dirait Peter Parker : un grand téléphone implique de grandes boîtes. Justement, cette grande boîte permet de stocker beaucoup de choses et de l’agencer de manière plus élégante que pour un smartphone traditionnel.

Avec un extérieur blanc et un intérieur complètement noir, celle-ci se décompose en modules de formes rectangulaires et d’épaisseurs différentes.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung

Le premier est tout simplement un couvercle qui donne directement accès au téléphone ouvert.

Sur le plastique de protection on retrouve des conseils d’utilisation pour ne pas endommager le smartphone. Y sont en particulier soulignés la non-résistance à l’eau et à la poussière de l’appareil ou encore des informations sur le film plastique de l’écran (qui a posé tant de problème à Samsung).

Un document papier nous informe également qu’avec l’achat du Galaxy Fold, nous bénéficions d’un « service d’exception » comprenant :

  • un an d’assurance Samsung Care+ en cas de dommages sur le téléphone
  • et surtout  une hotline disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 afin de répondre à toutes nos questions

Vient par la suite, un sous compartiment contenant les documents habituels : guide de prise en main et garantie. Cependant, nous avons été surpris d’y trouver aussi :

  • un guide pour transférer ses données de son ancien smartphone à son nouveau
  • ainsi qu’un guide pour installer les coques sur le téléphone

Une coque de protection offerte

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #2

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #3

La boîte contient donc également une coque en deux parties pour protéger le téléphone. Cette coque possède un joli design mais qui casse un peu l’esprit premium du Fold. Très légères elles ne protègent d’ailleurs pas les objectifs arrière qui en dépassent et elle ne trouve son utilité que lorsqu’on utilise le smartphone fermé sur une table afin de l’empêcher de glisser.

C’est certes une bonne chose de proposer une coque, mais on aurait apprécié qu’elle soit plus travaillée afin d’assurer une réelle protection de ce bijou high tech.

Et une paire de Samsung Galaxy Buds

Pour finir, nous avons eu le plaisir de trouver dans le fond de la boîte à coté du chargeur, du câble de recharge du téléphone, et d’un adaptateur USB vers USB-C, une paire d’écouteurs sans fils Samsung Galaxy Buds.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #4

C’est donc une boîte bien fournie mais nous n’en attendions pas moins pour un téléphone vendu à plus de 2000 euros.

Prise en main du Galaxy Fold

Passons maintenant au plat de résistance ! Comme vous vous en doutez, une fois le déballage terminé, nous nous sommes empressés d’allumer le Folf grâce au bouton présent sur sa tranche droite (juste en dessous des boutons de volume et juste au-dessus du capteur d’empreinte digital).

Lors de son premier démarrage et après de rapides observations, une question s’impose vraiment : avons nous entre les mains un très grand téléphone ou une petite tablette ?

Comme vous l’avez sans doute remarqué sur notre première photo, le smartphone est en position dépliée dans la boîte. Nous l’avons donc ensuite plié et aussitôt découvert son deuxième écran.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #5

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #6

Plié, le Fold tient sans problème dans une main, mais demeure bien plus imposant qu’un smartphone classique avec ses 276 grammes et 1,7 cm d’épaisseur.

Il faut bien reconnaître aussi que son écran avant de 4,6 pouces et ses gros bords nous ramènent quelques générations en arrière. Nous avons donc trouvé dommage d’avoir d’un coté un si grand écran lorsque le téléphone est ouvert et un autre écran qui semble si petit lorsqu’on souhaite utiliser le Fold à une main.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #7

Notez d’ailleurs, que l’utilisation d’un écran désactive aussitôt l’autre.

Une fois la configuration, somme toute classique, terminée, nous observons qu’un réel travail d’adaptation a été réalisé sur les deux écrans. D’un côté, le petit écran est presque entièrement utilisable à une main (seul le clavier est trop petit pour être bien utilisé) et de l’autre le grand écran de 7,3 pouces est adapté à une utilisation en mode « tablette ».

Autant faire les choses bien, nous décidons donc d’utiliser l’application Smart Switch afin de transférer du contenu sur le Fold depuis un autre appareil Android.  Tout est très bien expliqué – comme d’habitude sur l’interface One UI de Samsung – et tout va très vite grâce au transfert par câble. Cette opération nous a donc permis de commencer très rapidement à tester nos applications favorites et de nous amuser avec le « transfert d’écran » pour faire passer une appli d’un écran à l’autre.

Passons maintenant au téléphone en lui-même !

Un design un peu « old school »

Un smartphone aussi atypique a du donner du fil a retordre aux équipes de designer de Samsung, alors regardons cet étrange device de plus près en commençant par la face avant en mode dépliée.

On retrouve le grand écran de 7,3 pouces avec des bords arrondis. Celui-ci n’est pas en verre mais en plastique pour assurer le côté pliable du smartphone. L’écran n’est d’ailleurs pas borderless, deux aimants étant présents de part et d’autre de celui-ci pour assurer la fermeture du téléphone.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #8

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #9

L’écran présente une énorme encoche en haut à droite qui fait il faut bien le reconnaître un peu tâche. Elle contient deux capteur photo et des capteurs supplémentaires, tel que le capteur de luminosité :

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #10

A l’heure actuelle les deux seuls moyens d’intégrer une caméra frontale sur l’écran sont :

  • l’encoche
  • ou la caméra rétractable

Les caméras rétractables étant fragiles on comprend le choix d’opter pour une encoche, mais pour un téléphone à ce prix on aurait apprécié quelque-chose de plus discret qu’un énorme bloc de 4cm de long sur 0,8cm de large.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #11

Toujours avec le téléphone déplié, si l’on s’intéresse à son dos on peut observer deux parties de taille identique. L’une comporte les trois capteurs photos ainsi que le flash, l’autre le petit écran de 4,6 pouces, un capteur photo et le haut-parleur servant lors des appels.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #12

Ces deux parties en verre sont imbriquées dans des coques en métal formant l’armature du téléphone.

Pour notre test, nous avons eu à notre disposition le modèle « Noir Cosmos » qui est totalement noir du côté de l’écran (qu’on ne devine même pas en mode éteint) avec une autre face grise sombre.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #13

Quant aux trois objectifs photos ressortent pas mal de la coque, on aime ou on n’aime pas.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #14

Pour finir faisons le tour des bords du téléphone.
En bas se trouvent un haut-parleur sur la gauche, à droite un micro et la prise USB-C.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #15

Sur la gauche du téléphone se trouve le tiroir pour mettre la carte SIM :

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #16

Sur la droite on retrouve le capteur d’empreinte digitale, le bouton d’alimentation et les boutons de volumes.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #17

Enfin en haut, vous retrouverez en parallèle du bas, un haut-parleur et un micro :

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #18

Par ailleurs, lorsque l’on referme le téléphone, cela laisse apparaître la charnière avec en haut de celle-ci un logo irisé Samsung aux reflets multicolore.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #19

Le Galaxy Fold affiche des performances très musclées

Le Samsung Galaxy Fold possède une excellente fiche technique, ce qui rend la navigation entre les applications très fluide et permet de jouer sans le moins ralentissement à tous les plus gourmands du Play Store.

Ce bijou est équipé de 12Go de RAM et de l’un des meilleurs processeurs du moment, le Snapdragon 855. Nous avons fait nos tests habituels via l’application Antutu Benchmark, et notre Fold de test a obtenu l’excellent score de 459 549. Cet indice le place en 6 position juste derrière le OnePlus 7 Pro mais surtout au-dessus du Galaxy Note 10 Plus qui est lui en 10ème place.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #20

Dans les faits, nous avons très peu de chose à ajouter car le Galaxy Fold est capable de réaliser tout ce qu’on lui demande sans le moindre ralentissement. Même lorsque l’on joue à un très gros jeu sur le plus grand écran le téléphone ne ralentit pas avec 60 images par seconde. Attention toutefois à la chauffe sur la partie droite du smartphone lorsque vous jouerez à de gros jeux.

Bien entendu, lorsque vous effectuez des tâches simples comme aller sur Facebook et Insta, ou regarder une vidéo YouTube, le smartphone sera d’une fluidité exemplaire.

Une interface et des fonctionnalités très bien pensées

Pour ne rien vous cacher, nous avons découvert One UI en même temps que le Galaxy Fold et il faut reconnaître que ce smartphone bénéficie d’une surcouche très complète qui a a été pensée pour s’adapter aux deux écrans

Dès l’écran d’accueil on se rend compte que la taille de la grille d’application est différente entre le petit écran et le grand. Sur le petit écran on peut seulement mettre trois applications dans la largeur contre 5 pour le grand écran :

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #21

De plus, les applications et widgets sont différents entre les deux écrans, ce qui offre de vastes possibilités de personnalisation. Vous pourrez par exemple mettre les applications de première nécessité, comme vos emails et SMS sur le petit écran et Netflix, Youtube et vos jeux sur le bureau du grand écran.

Par ailleurs, certaines modifications intelligentes ont été faites pour le grand écran. Le clavier a été scindé en deux partie pour faciliter la frappe, ce qui nécessitera toutefois un temps d’adaptation. Par ailleurs la barre de navigation pourra être placée à gauche ou à droite pour faciliter son accès.
Pour le reste on retrouve une interface Android tout à fait classique.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #22

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #23

Au niveau des fonctionnalités supplémentaires on retrouve le « Wireless PowerShare », qui permet de recharger des appareils tels que des montres connectées ou les écouteurs Buds présents dans la boîte, grâce à la technologie sans fil.

Le Fold dispose aussi d’un mode enfant avec de nombreux jeux disponibles qui nous a fait penser au mode enfant qui existait sur les premières Galaxy Tab. Maintenant à vous de voir si vous souhaitez mettre un smartphone aussi cher dans de petites mains maladroites…

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #24

En plus de ces fonctionnalités, on a apprécié de découvrir des fonction supplémentaires dédiées à l’assistant Bixby, les Bixby Routines. Sur le même principe que l’application IFTTT ces routines permettent de réaliser des actions en fonction de conditions posées préalablement afin d’automatiser certaines tâches. Par exemple, vous pouvez :

  • passer le téléphone en mode silencieux lorsque vous arrivez au travail (grâce au GPS)
  • ou encore baisser la luminosité de l’écran (filtre anti-lumière bleue) à partir d’une certaine heure
  • etc

On regrette que Samsung n’ait pas mis plus en avant cette fonctionnalité, car elle peut s’avérer très utile pour gagner du temps. Ne comptez pas non plus retrouver autant de possibilités qu’avec l’application IFTTT car les Bixby Routines s’arrêtent aux fonctionnalités du téléphone uniquement, il ne vous sera donc pas possible de publier un Tweet de manière automatisée par exemple, mais seulement d’ouvrir l’application Twitter.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #25

Pour finir précisons que le téléphone est équipé de la technologie Dolby Atmos.

Un son Dolby Atmos

Le Samsung Galaxy Fold possède une qualité audio impressionnante, d’une part grâce à ses deux haut-parleurs et d’autre part grâce au traitement logiciel qui est fait sur le son.

Même s’il ne peut rivaliser avec celui une véritable enceinte, c’est l’un des meilleurs sons que nous ayons pu entendre sortant d’un smartphone. De plus, grâce à la technologie Dolby Atmos vous pourrez améliorer ce son et lui appliquer des effets 3D impressionnants.

Il existe quatre modes Dolby Atmos :

  • film
  • musique
  • voix
  • et automatique, pour laisser l’appareil gérer lui-même quelle partie du son il doit améliorer

Notons également que ces filtres fonctionnent parfaitement avec les casques et écouteurs compatibles.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #26

Pour en revenir au son en lui-même, il est très bon : très clair il propose un bon équilibre entre les aigus et les graves. C’est très agréable lorsque l’on regarde des films d’avoir d’un côté le grand écran et de l’autre le très bon son que proposent les haut-parleurs.

On a trouvé les basses un peu en retrait par rapport aux aigu, sans doute en raison de contraintes matérielles : en effet, sur tous les petits haut-parleurs les aigus finissent par dominer lorsque l’on pousse le son à un niveau élevé.

Dans l’ensemble, la qualité audio proposée par le téléphone est excellente et vous garantira des sessions de visionnage de vidéos ou de jeux très immersives.

Une autonomie satisfaisante

Qui dit deux écrans différents dit deux modes de consommation de la batterie. C’est un constat que nous avons pu faire dès notre prise en main.

On s’aperçoit très vite que lorsque l’on utilise le grand écran (pour n’importe quelle utilisation) la batterie se vide rapidement, beaucoup plus en tous cas qu’avec le petit écran. Cela reste tout à fait logique mais les pour cent s’envolent vraiment très vite.

Cependant, rassurez-vous, même en utilisation intensive vous tiendrez la journée et en utilisation modérée, la batterie ne vous lâchera pas avant deux jours.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #27

De plus, vous avez la possibilité d’adapter le mode de consommation d’énergie de votre téléphone. Le mode par défaut étant le mode « Optimisé », il assure un équilibre entre les performances et l’autonomie, mais il existe deux autres modes :

  • Le mode économie d’énergie moyenne
  • Le mode économie d’énergie maximale

Ces deux modes prolongeront l’autonomie de votre Fold de façon plus ou moins intense. Par exemple, le mode maximal restreindra grandement les performances et appliquera un écran d’accueil très basique sans trop de couleurs ni trop d’applications disponibles, le tout pour assurer une autonomie maximale du téléphone.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #28

En soit, l’autonomie du Galaxy Fold est honnête pour un smartphone haut de gamme mais pas exceptionnelle non plus. On regrette que Samsung ait opté pour une batterie de 4380 mAh quand le format du Fold aurait permis de proposer une batterie plus puissante.

Notre utilisation au quotidien du Fold

Après 2 bonnes semaines d’utilisation du Fold il est temps de partager avec vous nos impressions.

Nous avons décidé d’utiliser le petit écran pour les actions simples et rapides, telles que la consultation de réseaux sociaux, mail ou encore l’envoie rapide de message. Nous en avons décidé ainsi car dès le premier jour d’utilisation, nous nous sommes rendu compte qu’il était très difficile d’utiliser cet écran pour toutes les applications. Bien qu’ayant des dimensions classiques d’écran de smartphone, sa petite taille était vraiment handicapante.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #29

Dans les faits, il est tout à fait aisé de se balader dans les applications depuis cet écran mais une curieuse impression se dégage toutefois de ce mode qui semble « limité ». Lorsqu’il s’agit de consulter du contenu assez grand, tel que des images, des vidéos, ou de longs textes on se retrouve obligé d’ouvrir le téléphone. En soit, ce n’est pas un mal et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle le Galaxy Fold possède deux écrans, mais on se retrouve trop souvent à jongler entre les 2 écrans.

Ca nous a demandé plus d’une semaine avant de s’habituer à « séparer » nos utilisations en fonction de l’écran. Ainsi, nous avons donc pu prendre du recul sur ce « petit écran » que nous n’aimions pas trop au début et le considérer d’une autre manière. Même s’il faut du temps pour changer ses habitudes on se rend compte au final que c’est assez pratique.

Dès lors qu’une action n’est pas réalisable sur le petit écran nous « switchons » directement sur le grand et nous profitons des 7,3 pouces. Cependant, il reste encore trop d’actions « simples » qui ne peuvent pas être réalisées sur le petit écran, comme écrire un messages avec ce tout petit clavier.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #30

Pour ce qui est du grand écran nous n’avons que deux reproches à faire à Samsung. On n’est pas parvenus à s’habituer à l’énorme encoche dont nous avons parlé dans la partie design qui n’est absolument pas esthétique et qui cache une partie de l’écran lors de visionnage de vidéo ou en jeu.

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #31

Par ailleurs à l’endroit où l’écran se plie demeure une rainure dans la partie plastique de l’écran. Si elle n’est pas gênante en cours d’utilisation ça reste un détail un peu moyen sur un appareil aussi « premium ».

Test du Galaxy Fold : 2 semaines avec le Smartphone pliable Samsung #32

Si on fait fi de ces deux petits défauts, les deux écrans Amoled offrent un rendu incroyable : l’affichage est de très bonne qualité, avec de très belles couleurs, vives.

Notons également qu’il existe un temps de latence (très faible) entre les deux parties du grand écran. Cela se remarque lorsque l’on fait défiler une page internet par exemple, mais ce n’est absolument pas génant ç l’usage.

Faut-il craquer pour le Samsung Galaxy Fold ?

Comme mentionné au début de notre test, nous cherchions à déterminer si le Samsung Galaxy Fold pouvait devenir un nouveau standard en matière de smartphone dans les années à venir.

Soyons clairs : on ne le pense pas. Pour nous, le Galaxy Fold est une démonstration du savoir faire technologique du constructeur coréen, mais ce n’est pas une révolution comme avait pu l’être en son temps le premier iPhone d’Apple.

Même si le Fold est le premier téléphone crédible à proposer un écran pliable, et qu’il est très abouti en terme d’interface et de performances, il a encore quelques défauts de jeunesse qui viennent gêner son utilisation au quotidien et n’est pas servi par une enveloppe très esthétique. Nous avons vraiment adoré ce téléphone tout à fait atypique, mais son prix très élevé le rend accessible seulement aux technophiles les plus aisés.

Ce premier smartphone pliable reste un excellent premier jet, et on attend avec impatience son successeur qui aux dernières nouvelles a déjà été rebaptisé Galaxy Z Flip.

  Laisser un commentaire
Avatar