Prise en main du Galaxy Fold : nos premières impressions

Fabien
18 septembre 2019
Fabien Elharrar

Nous avons pu prendre en main le Samsung Galaxy Fold lors de l’IFA à Berlin il y a quelques jours et c’était incontestablement l’attraction de l’espace Samsung avec d’interminables queues de journalistes souhaitant le tester.
A l’occasion de sa sortie aujourd’hui en magasin, nous vous livrons nos premières impressions sur le tout premier smartphone pliable Samsung.

Samsung Galaxy Fold : robuste et forcément un peu massif

On ne reviendra pas sur les défauts qui ont expliqué le retard de lancement du terminal : à plus de 2000 euros l’unité on préfère en effet attendre un peu pour ne pas avoir de mauvaise surprise à l’usage.

La première impression qui se dégage du Galaxy Fold est un sentiment de robustesse, pour ne pas dire d’épaisseur. Alors qu’on s’est habitués depuis plusieurs années à des smartphones de plus en plus fin, parfois au dessous de 8 mm d’épaisseur, le Galaxy Fold fermé impose par ses dimensions.

Prise en main du Galaxy Fold : nos premières impressions

Replié il mesure 17,1 mm d’épaisseur pour une hauteur de 160.9 mm et une largeur de 62.8 mm. S’il ce n’est pas si énorme que ça, il rappelle quand même les tous premiers smartphones un peu encombrants des années 2000. Autrement dit si vous tentez de le ranger dans une poche de veste ou de pantalon, cette dernière risque de se souvenir de son passage.

Prise en main du Galaxy Fold : nos premières impressions #2

Pour autant le Galaxy Fold reste assez léger avec seulement 276 grammes et tient bien en main. Les touches de volume, de mise en marche et le lecteur d’empreinte digitale semblent bien pensés, et – même si on n’a pas pris ce risque – peuvent même être actionnés à une main.

Un écran flexible vraiment agréable, conçu pour durer 5 ans

Dès qu’on a pu le manipuler nous avons essayé de le fermer et de l’ouvrir (forcément). Contrairement au Flexpai présenté en 2018, nous n’avons senti aucune résistance lors de nos essais, le processus d’ouverture et de fermeture étant d’une parfaite fluidité.

Prise en main du Galaxy Fold : nos premières impressions #3

Prise en main du Galaxy Fold : nos premières impressions #4

Samsung nous a affirmé que le mécanisme et l’écran flexible pouvaient supporter jusqu’à 250.000 cycles sans montrer de signe d’usure. On pourra donc utiliser le terminal 3 à 5 ans selon le nombre de fois qu’on l’ouvrira par jour (130 à 230 fois tous les jours pour le présent calcul). Une durée de vie plus que satisfaisante quand on la compare à celle d’un smartphone haut de gamme, qui tient souvent bien moins longtemps que ça.

Si lorsqu’on se trouve face à l’écran, la dalle semble vraiment plane, un pli reste toutefois visible quand on oriente le smartphone. Ce léger pli est à peine perceptible au toucher et nous n’avons constaté aucun problème au niveau de la dalle tactile. Reste toutefois à savoir comment elle se comportera au bout de plusieurs années.

Prise en main du Galaxy Fold : nos premières impressions #5

L’écran intérieur de 7,3 pouces de diagonale (18,5 cm) est par ailleurs très agréable. Compatible HDR10+ avec une définition de 2152 x 1536 pixels, la dalle Dynamic AMOLED offre une immersion qui laisse loin derrière les smartphones classiques.
Si le format de l’écran n’est pas optimal pour regarder un film, en revanche on peut vraiment avoir l’impression de lire un livre ou un journal comme sur une tablette.

App Continuity : plus de 100 applications déjà compatibles

Un des arguments de vente de ce terminal d’un genre nouveau se nomme App Continuity.

Le Galaxy Fold est doté de 2 écrans :

  • un écran extérieur de 4,6 pouces (11,7 cm)
  • un écran flexible de 7,3 pouces (18,5 cm)

L’App Continuity permet d’utiliser une application sur l’écran extérieur, et en ouvrant le terminal de basculer l’app en plein écran.

Nous avons pu tester ce mécanisme avec Google Maps et Google Chrome, et il faut reconnaître que c’est vraiment agréable et surtout que ça apporte un vrai confort d’utilisation.

Samsung a révélé travailler de concert avec Google depuis avril 2018 afin de rendre compatible un maximum d’applications avec l’App Continuity. Une centaine d’app seraient déjà compatibles aujourd’hui même, jour de la sortie du Fold en France, dont Facebook, Twitter, Spotify, Amazon Prime Video, etc.

Un multi-tache vraiment bien pensé

Lors de la courte démonstration qu’on nous a faite du Fold, nous avons également pu tester le Multi-Active Window. Cette fonctionnalité permet de profiter du multi-tache en partageant le grand écran flexible du Galaxy Fold entre 2 ou 3 applications.

Autant vous dire que sur un tel écran c’est un plaisir que de voir tourner Youtube dans une fenêtre tandis qu’on consulte les dernières news sur Facebook et qu’on vérifie ses derniers emails.

Prise en main du Galaxy Fold : nos premières impressions #6

On peut permuter et redimensionner les fenêtres avec une facilité déconcertante, et bien évidemment il est possible de copier-coller des éléments d’une app vers une autre.

A aucun moment de notre court test nous n’avons constaté de ralentissement, ce qui s’explique par la config de compétition de la bête :

  • 12 Go de RAM (oui vous avez bien lu, 12 Gigas)
  • 512 Go de mémoire non extensible (bonne chance pour atteindre la moitié)
  • Processeur Snapdragon 855 Octocore 2.84 GHz
  • Processeur Graphique Adreno 640

Nous n’avons pas pu effectuer de benchmark, mais selon nos confrères il affiche plus de 360.000 points sur AnTuTu et plus de 5.600 points sur 3DMark, ce qui le place dans les terminaux les plus puissants du marché.

Quelques points restant à tester

Nous n’avons pas pu en quelques minutes tester en profondeur les capacités photos du smartphone, ses qualités sonores ni nous rendre compte de son autonomie.

Néanmoins le Galaxy Fold promet largement deux bons jours d’autonomie en usage intensif avec ses deux batteries respectivement de 4380 mAh et 4235 mAh.

Coté photo le Samsung Galaxy Fold 2.0 est équipé de 6 capteurs photos (oui, plus que l’iPhone 11) :

  • 2 capteurs frontaux que l’on peut utiliser lorsque le smartphone est déplié :
    • un capteur 10 Megapixels frontal intérieur
    • un second capteur 8 Megapixels frontal intérieur
  • 1 capteur frontal de 10 Megapixels sur la face avant qui comporte un écran
  • et 3 capteurs dorsaux :
    • un capteur 16 Megapixels Ultra grand angle (f/2.4)
    • un capteur 12 Megapixels Grand angle (f/1.5-f/2.4)
    • et un téléobjectif (x2) de 12 millions de pixels (f/2.2)

Une configuration qui est donc extrêmement proche de celle du Samsung Galaxy S10+.

Un très beau smartphone hybride mais …

Difficile de ne pas se sentir excité avec ce nouveau jouet entre les mains. Un peu gros, il n’en est pas moins très réactif, bien pensé et on a franchement eu envie de repartir avec.

Néanmoins le prix de vente de 2020€ le réserve encore à une élite, et au delà de l’effet waouh, nous n’avons pas encore assez de recul pour nous rendre compte si ce double écran se rendra rapidement indispensable, ou si finalement un smartphone doté d’un grand ne demeure pas plus pratique au quotidien.

Si vous avez l’occasion de le manipuler en magasin ou mieux de vous l’offrir (bande de petits chanceux) on est curieux de connaitre vos retours à ce sujet.

Fabien
Fabien  341 articles
  Laisse un commentaire
Avatar