PS 5 : Sony dépose un brevet pour un robot de compagnie pour gamers

Un robot de compagnie pour tenir compagnie aux gamers lors des longues parties d’hiver, vraiment ? Sony semble y croire en effet. Si la firme nippone n’a pas encore fait d’annonce officielle au sujet de ce compagnon robotique, elle a revanche déposé un brevet sur ce qui pourrait (pourrait ! ) devenir un accessoire de la PS5.

Un petit robot de  compagnie qui analyse les réactions du joueur

PS 5 : Sony dépose un brevet pour un robot de compagnie pour gamers

Imaginez un petit robot à l’air amical qui analyserait votre comportement, vos réactions, vos changements d’humeur. Imaginez que pendant le moment de tristesse ou de colère suivant une défaite, votre compagnon high-tech adopte la même émotion que vous. Et qu’il vous soutienne même pendant vos phases d’ennui ou d’agacement (comme lors de la 45ème minute de recherche d’une foutue clé ! ) pour mieux vous aider à rester dans le game. Ce petit robot ne serait-il pas l’accessoire de consoles le plus étrange jamais créé ? Et le plus mignon aussi ?

Au moins, ceux et celles qui considèrent leur console comme un membre à part entière de leur famille seraient heureux(se) de partager leurs moments de gaming avec une « personnification » de celle-ci. Ouai je sais, je vais loin là. Et puis côté look, c’est juste un petit nuage sur pattes avec des yeux. Enfin, pour le moment…

Un compagnon de jeux sensible… et polyvalent ?

PS 5 : Sony dépose un brevet pour un robot de compagnie pour gamers #2

Tour à tour triste, heureux, terrifié, le robot de compagnie pour gamers de Sony ne changera jamais d’humeur sans raison. Le brevet est clair à ce sujet :

Il est prévu que l’affinité de l’utilisateur pour le robot augmente et que la motivation pour jouer à un jeu est renforcée par le robot qui regarde le jeu à côté de l’utilisateur et en étant heureux ou triste avec l’utilisateur

A noter que le nouveau brevet de Sony n’est pas directement lié à la PS5 mais au gaming en général. On peut aussi imaginer que le petit robot pourrait suivre son utilisateur dans toutes sortes d’activités. Comme du binge-watching ? Imaginez-vous entrain de pleurer à ses côtés devant Sissi, impératrice d’Autriche…

Et le petit bémol spécial « protection des données » pour la fin : la caméra et le microphone intégrés.

DOSSIERS
  Laisser un commentaire
Avatar