iPhone X : le FBI déverrouille un smartphone grâce à Face ID

Au cours d’une enquête sur la détention de contenu pornographique infantile, le FBI a pour la toute première fois obtenu un mandat de la justice américaine qui lui permet d’utiliser le système de reconnaissance faciale d’Apple, Face ID, afin de déverrouiller l’iPhone X d’un suspect.

Pendant la perquisition en août dernier au domicile de Grant Michalski, principal suspect de l’affaire, l’homme de 28 ans qui résidait dans l’Ohio a eu l’obligation, par un agent du FBI en charge de l’enquête, de placer son visage face à son iPhone X afin d’avoir accès au smartphone.

iPhone X : le FBI déverrouille un smartphone grâce à Face ID #1

D’après les informations de la police, il se servait de son appareil afin de se rendre sur le service de messagerie Kik Messenger et de participer à des conversations de pédopornograpie avec d’autres suspects.

Face ID : une économie pour les autorités

Grace à ce dernier mandat obtenu, Face ID pourrait changer le mode d’opération des autorités américaines. Pour déverrouiller un iPhone, la police devait faire recours à des sociétés spécialisées dans la sécurité informatique, comme Cellebrite et Grayshift.

iPhone X : le FBI déverrouille un smartphone grâce à Face ID #2

D’après une enquête de Forbes, les services de renseignement américains ont dépensé plus de 780 000 dollars en septembre dernier dans ce type de services.

Mais Face ID n’est pas la seule technologie d’Apple utilisée par le FBI. Rappelons que plusieurs suspects ont étés contraints de déverrouiller leur appareil via leur empreinte digitale avec le système Touch ID.

  Laisse un commentaire
Avatar