Il meurt avec son mot de passe et 190 millions de $ en cryptomonnaies

QuadrixgaCX est dans l’impasse. Le site d’échange de cryptomonnaie vient de perdre son PDG, Gerlad Cotten, décédé le 9 décembre dernier lors d’un voyage en Inde. Le malheureux était le seul à connaître les codes et clés permettant d’accéder à des comptes en ligne. Ce sont près de 190 millions de dollars que feu M. le président a emporté avec lui dans sa tombe…

190 millions bloqués à jamais…

Il meurt avec son mot de passe et 190 millions de $ en cryptomonnaies

Les « coldwallets » ce sont ces porte-feuilles hors lignes (pour des raisons de sécurité), comprenez des périphériques physiques chiffrés et accessibles uniquement avec des clés de sécurité. Gerlad Cotten avait utilisé cette technique pour sécuriser les fonds de ses 92000 clients. Problème : il était le seul détenteur des clés de sécurité permettant de débloquer les sommes.

Pour QuadrigaCX la situation est bloquée. Lors que l’on se rend sur le site de la société, on peut lire un message d’une tristesse infinie :

Pendant les dernières semaines, nous avons travaillé à localiser et sécuriser une signifiante partie de nos réserves en cryptomonnaie. Malheureusement, ces efforts n’ont pas été couronnés de succès.

Malgré des semaines d’effort, toutes les tentatives de Quadriga CX se sont toutes soldées par un échec.

Le dernier espoir de la firme reste l’ordinateur personnel de M. Cotten. Et là encore les choses s’annoncent compliquées et bien incertaines. Jennifer Robertson, la veuve du regretté président, ne peut tout simplement pas y accéder, la machine étant elle aussi cryptée (une vraie manie chez M. Cotten). Elle ne connait ni le mot de passe, ni la clé de récupération. Même l’expert qu’elle embauché n’a pas réussi à débloquer la machine.

Et l’histoire se complique encore…

Un coup monté ?

Le 5 février dernier, les responsables de QuadrigaCX ont été entendus par la justice lors d’audiences préliminaires. Des audiences supposées apportées des informations aux clients lésés.

De nombreux points doivent encore être soulevés dans cette affaire qui paraît étrange à bien des niveaux. D’abord, comment imaginer qu’une société comme QuadrigaCX ait pu faire preuve d’une telle négligence en ne sauvegardant pas ses fonds ailleurs et en laissant les clés de cryptage à une seule et même personne ?

Autre fait étonnant : M. Cotten aurait rédigé son testament quelques jours seulement avant son voyage en Inde.

Enfin, comme l’explique CNN, des experts pensent que les coldwallets de QuadrigaCX seraient à l’origine de transactions récentes. Ce qui devrait être techniquement impossible avec la disparition des clés de sécurité.

Il va falloir attendre la fin de la procédure lancée par la justice canadienne pour lever le voile sur cette incroyable affaire.

Vous le sentez ce petit relent… de préméditation ?

DOSSIERS
Anthony
Anthony  1519 articles
  Laisse un commentaire
Avatar