in

Facebook serait dangereux pour la santé

Si plusieurs études tendent à démontrer l’influence positive des jeux vidéos sur votre activité cérébrale, qu’en est-il pour les réseaux sociaux ?

Sans surprise les conséquences avancées ne sont pas des plus positives.
On retiendra en particulier que :

  • La réception de notifications booste la dopamine et favorise l’addiction
  • La zone cérébrale dédiée à la parole/mémoire/motricité/émotion serait attrophié de 10% à 20% chez les accrocs au web
  • En 12 ans le temps d’attention maximale aurait baissé de 25% passant de 12 secondes à 8 secondes

Des chiffres à prendre évidemment avec beaucoup de recul mais qui doivent tout de même vous rappeler que de temps en temps il faut déconnecter (oui je sais … faites ce que je dis mais pas ce que je fais…)

Facebook serait dangereux pour la santé

Méfiez vous aussi des chats

2 iPod Shuffle à gagner avec RencontreDeMerde