12 anecdotes sur The Thing de John Carpenter

2 août 2021
La Rédaction

The Thing de John Carpenter est l'un des films d'horreur les plus terrifiants de l'époque, mais saviez-vous qu'il ne devait pas etre réalisé par John Carpenter ou que le responsable des fabuleux effets spéciaux du long métrage n'avait que 21 ans ?

Découvrons ensemble quelques anecdotes autour de ce chef d'œuvre du cinéma horrifique.

Tobe Hooper aurait du réaliser The Thing

Pour réaliser The Thing, Universal a tout de suite pensé à Tobe Hooper, qui venait de signer deux films d'horreur à succès : Massacre à la tronçonneuse et Poltergeist.

12 anecdotes sur The Thing de John Carpenter

Seulement les premières idées qu'il a proposées ont tellement déplu aux producteurs qu'ils ont changé d'avis et choisis John Carpenter pour le remplacer.

Richard Matheson a refusé d'écrire le script de The Thing

Le film The Thing sorti en 1982 est en fait le remake de La Chose d'un autre monde d'Howard Hawks. Universal a sondé plusieurs scénaristes pour réécrire le film, dont les écrivains David Wiltse et William F. Nolan, qui ont tout deux refusé.

Le studio s'est alors tourné vers le légendaire auteur Richard Matheson, auteur des livres Je Suis une Légende ou encore L'homme qui rétrécit, et qui avait aussi écrit quelques épisodes mémorables de la série La quatrième dimension, mais ce dernier a aussi refusé.

John Carpenter a adoré le script de Bill Lancaster

Après avoir bataillé pour trouver un scénariste, le studio a finalement engagé un novice, Bill Lancaster, pour écrire le script du film et contre toute attente, John Carpenter a adoré son scénario.

Il était particulièrement fan des idées du jeune scénariste, notamment celle du "test sanguin", qui restera la scène la plus mémorable du film.

Universal voulait un acteur de renom pour jouer le rôle MacReady

The Thing étant une grosse production pour le studio Universal, les producteurs du film ont donc proposé le rôle de MacReady à des acteurs connus de l'époque comme Jeff Bridges, Nick Nolte, Sam Shepard ou Kris Kristofferson.

Mais finalement aucun de ces acteurs n'accepta le rôle et John Carpenter pu donc engager son acteur fétiche : Kurt Russel.

12 anecdotes sur The Thing de John Carpenter #2

Drew Struzan a créé l'iconique affiche de The Thing sans rien connaitre du film

Le poster de The Thing créé par Drew Struzan est certainement l'une des plus belles affiches de film de l'histoire du cinéma. Mais saviez-vous que l'affichiste l'a conçu sans rien savoir du film ?

Le studio lui a juste indiqué qu'il devait réaliser une affiche pour le remake du film d'Howard Hawks et qu'il avait seulement 24 heures devant lui.

Il a alors eu l'idée d'enfiler des vêtements de sports d’hiver et a demandé à sa femme de le prendre en photo. Il est ensuite parti de cette base et de ses souvenirs du film original pour créer l'affiche que l'on connait.

12 anecdotes sur The Thing de John Carpenter #3

John Carpenter voulait à l'origine une seule créature

Au départ, John Carpenter voulait que la créature soit un protagoniste bien identifié qui se mettrait à décimer l'un après l'autres tous les personnages du film.

Mais cette idée ne plaisait pas au maquilleur du film, Rob Bottin, qui pensait que lui donner un coté métamorphe ajouterait une autre dimension au film. Une idée qui a immédiatement séduit John Carpenter.

Le budget pour les effets spéciaux a explosé tous les records

Au départ The Thing avait un budget de 10 millions de dollars dont 200 000 dollars étaient réservés aux effets spéciaux.

Seulement le storyboard qui décrivait les multiples transformations de la chose était si spectaculaire que le studio a décidé de revoir le budget à la hausse, en injectant 15 millions de dollars dans le film dont 750 000 dollars alloués aux effets spéciaux, une somme astronomique à l'époque.

12 anecdotes sur The Thing de John Carpenter #4

Le responsable des effets spéciaux a été hospitalisé à cause du stress

Le travail du génial maquilleur Rob Bottin sur The Thing est absolument monumental. Agé seulement de 21 ans à l'époque, il a réussi à créer des monstres terrifiants qui ont marqué à jamais l'imaginaire des spectateurs.

Le travail à abattre était tellement colossal, que le jeune maquilleur n'a pu prendre aucun jour de congé, et qu'il dormait carrément sur le plateau. Ce rythme de travail l'a tellement épuisé qu'il a du etre hospitalisé en urgence.

Stan Winston a travaillé sur une scène précise du film

Stan Winston, un autre expert en effets spéciaux, est venu aider Rob Bottin pour une scène bien précise du film : l'incroyable séquence dans laquelle le chien se transforme en la chose.

Mais Winston avait un tel respect pour Rob Bottin qu'il a refusé d'être crédité au générique du film.

Le monteur sonore du film a maltraité des chiens pour le film

L'une des scènes les plus traumatisantes de The Thing est certainement la première apparition de la chose accompagnées des cris effrayants du chien.

Pour créer ce son, Colin Mouat le monteur sonore du film a eu une idée : il a rassemblé et enfermé les chiens de son quartier dans sa propre maison, puis est sorti et à ensuite frappé aux fenêtres pour leur faire peur.

Si cette méthode est très discutable, le résultat est en tous cas impressionnant.

12 anecdotes sur The Thing de John Carpenter #5

The Thing a plusieurs fins alternatives

Les avant-premières de The Thing furent catastrophiques, le public ne supportant ni l'extrême violence du film ni la fin très ambiguë imaginée par John Carpenter.

Le cinéaste a donc été contraint de filmer des fins alternatives dont :

  • une fin montrant MacReady effectuant un test sanguin après la destruction de la base
  • et une autre dans laquelle on voit Childs abandonner MacReady et disparaître au loin dans la neige

Aucune de ces deux fins n'étant satisfaisante, John Carpenter a tout de meme réussi à imposer sa première idée au montage final.

12 anecdotes sur The Thing de John Carpenter #6

L'échec cuisant de The Thing au box-office a mis un terme à la carrière de John Carpenter

The Thing fut l'un des échecs les plus cuisants de toute la carrière de John Carpenter avec des recettes décevantes et des critiques assassines.

Par la suite, le cinéaste a pu réaliser un seul et unique film à gros budget, Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin. Mais ce deuxième échec successif a totalement détruit la carrière du cinéaste.

12 anecdotes sur The Thing de John Carpenter #7

Ne pouvant plus travailler avec les grands studios hollywoodiens, John Carpenter s'est principalement rabattu sur des sériés B corrosives à petit budget, ce qui ne l'a pas empêché de livrer quelque pépites comme L'Antre de la folie ou encore Invasion Los Angeles.

Fiche du film The Thing

The Thing

4

Titre original : The Thing
Série :
Sortie : 03/11/1982
Réalisation : John Carpenter
Avec : Adrienne Barbeau, Charles Hallahan, David Clennon, plus