Critique Jumanji : Bienvenue dans la Jungle

22 ans après Jumanji, un film dans lequel Robin Williams nous avait fait rêver, le jeu de société magique fait son grand retour au cinéma au cœur d'une jungle encore plus dangereuse.

Un projet qui inquiétait beaucoup les fans du premier opus à raison, car ces suites commerciales sont rarement réussies, sans parler du fait que Jumanji, le jeu de société, devient ici Jumanji... le jeu vidéo !

Alors, que vaut cette suite ? Réussite ou ratage complet ?
Réponse dans cet article !

Critique Jumanji : Bienvenue dans la Jungle #1

Jumanji devient un jeu vidéo... avec les stéréotypes habituels

En cette période où suites et reboots saturent nos écrans (Ghostbusters, Blade Runner 2049, Jurassic WorldStar Wars Episode VIII, etc.) on commence à se lasser de ce manque d'originalité.

Pour ce qui est de justifier le passage du jeu de société au jeu vidéo, l'excuse scénaristique est plutôt bidon : un personnage se plaint que personne ne joue plus aux jeux de société en 1996 et la nuit portant conseil, le jeu décide de lui-même de se transformer par magie en cartouche de jeu rétro. Hum...

Si on passe sur cette introduction plus que légère (se droguer c'est mal messieurs les scénaristes), la découverte de la console et de la cartouche de jeu des années plus tard par des lycéens reste quant à elle assez plausible.

Critique Jumanji : Bienvenue dans la Jungle #2

Dès lors que les personnages sont projetés dans le jeu vidéo, le réalisateur décide de prendre le spectateur comme les joueurs à revers :

  • la bimbo devient un petit bonhomme grassouillet
  • la lycéenne timide se retrouve dans un personnage sexy légèrement vêtu
  • le geek maigrichon n'en revient pas d'avoir les biceps de Dwayne Johnson
  • et le footballeur sûr de lui se retrouve dans les bottes du petit valet du héros

On aurait tout de même apprécié des personnages un brin plus originaux.

Critique Jumanji : Bienvenue dans la Jungle #3

La suite fait tout de même dans les gros clichés, fidèle aux jeux vidéo des 90 il est vrai.
Si Dwayne Johnson confirme rapidement son potentiel d'acteur comique (on vous laisse découvrir comment), on regrettera que Karen Gillian soit cantonnée à un rôle un peu trop sexiste, tandis que les autres personnages gèrent la situation.

Le tout étant fait avec légèreté et humour, on va dire que ça passe, d'autant que notre Lara Croft en culotte courte possède tout de même de super attaques !

Critique Jumanji : Bienvenue dans la Jungle #4

Des effets spéciaux globalement réussis

La présence de fonds verts est facile à deviner, puisque nos personnages évoluent dans une jungle aussi dangereuse que fantastique, il n'est donc pas gênant dans ce contexte que le décor ne paraisse pas ultra-réaliste.

Une de nos scènes préférées du premier Jumanji était la séquence dans laquelle des animaux sauvages coursaient les héros et on n'imaginait pas une suite digne de ce nom sans une scène semblable.

Vous serez ravis d'apprendre que la version 2017 est encore plus impressionnante, avec serpents, lions et éléphants courant comme des fous dans la jungle pour souhaiter la bienvenue à nos joueurs !

Critique Jumanji : Bienvenue dans la Jungle #5

Pour ce qui est des pirouettes des personnages, je reste plus mitigée, même si nous sommes dans un jeu vidéo. Certains mouvements ne sont pas toujours très naturels et piquent même un peu les yeux.
Peut-être aurait-il fallu passer un peu moins de temps sur les stéréotypes et un peu plus sur l'animation 3D ?

Jumanji fait dans la morale simpliste

Si on devait résumer le film, le méchant est très méchant (avec des motivations très foireuses), les héros sont très gentils, à la fin la bimbo écervelée comprend l'intérêt d'avoir une personnalité, le gros musclé qu'il faut être sympa avec les petits, etc.

On en viendrait presque à regretter les personnages du jeu quand on revient à la réalité, d'autant que Dwayne Johnson, Jack Black, Karen Gillan et Kevin Hart sont autrement plus charismatiques que nos ados. Par contre pour ce qui est de Van Pelt, il n'est pas à la hauteur de Jonathan Hyde dans le rôle du méchant...

Critique Jumanji : Bienvenue dans la Jungle #6

Mais passons sur ces détails, d'autant qu'en ayant revu le premier film, il était certes porté par un Robin Williams survolté, mais loin d'être parfait quand on le revoit 20 ans plus tard.

Avis Jumanji : Bienvenue dans la jungle

Vous l'avez compris, Jumanji 2 n'est pas exempt de défauts, mais le film offre aux publics de tous âges un divertissement frais et réussi et c'est tout ce qu'on lui demande après tout !

Les personnages sont charismatiques (même les ados sont dignes des séries TV américaines finalement), les images sont belles et collent à l'univers vidéo-ludique du film, et l'humour est vraiment au rendez-vous.

On regrette évidemment le talent de Robin Williams qui restera à tout jamais dans nos cœurs, mais ce second film Jumanji rend honneur au film des années 90.

Alors si vous avez aimé le premier film ou tout simplement que vous avez envie d'une comédie de Noël sans prise de tête, n'hésitez pas à faire un tour dans la jungle dès le 20 décembre au cinéma, vous ne serez pas déçus !

Bande annonce Jumanji : Bienvenue dans la jungle

jumanji scene post générique

voir jumanji bienvenue dans la jungle

Fiche du film Jumanji : Bienvenue dans la jungle
Jumanji : Bienvenue dans la jungle
3

Titre original : Jumanji: Welcome to the Jungle
Sortie : 02/08/2017
Réalisation : Jake Kasdan
Avec : Alex Wolff, Bobby Cannavale, Dwayne Johnson, plus
  2 NEWS SUR CE FILM

L'avis d'AshleyMagnus sur Jumanji : Bienvenue dans la jungle

7/10

Les personnages des adolescents restent un peu niais et on aurait aimé éviter certains stéréotypes, mais avec son univers époustouflant et son coté comédie assumée, Jumanji reprend dignement la suite de son aîné.
Le pari était risqué, mais le résultat est réussi : petits et grands passeront un très bon moment en regardant Jumanji Bienvenue dans la jungle.

jumanji scene post générique

voir jumanji bienvenue dans la jungle

DOSSIERS

jumanji scene post générique

voir jumanji bienvenue dans la jungle

  Laisse un commentaire
Avatar

Publisher Google+