Animal Crossing : les joueurs pètent les plombs et créent des sectes et des prisons

20/12/17
Anthony Brogat

Alors qu’il est communément admis que des jeux comme GTA, Dead Space et Mortal Kombat incitent les joueurs à devenir des psychopathes violents en puissance, personne n’aurait soupçonné qu’Animal Crossing avait lui aussi le potentiel pour révéler le pire en chacun de nous. C’est pourtant le cas avec Animal Crossing : Pocket Camp où les joueurs s’adonnent à toutes sortes d’activités moralement condamnables comme la séquestration et la manipulation mentale..

Animal Crossing : révèle ta vraie nature

Animal Crossing : les joueurs pètent les plombs et créent des sectes et des prisons

Ce n’est pas un secret : c’est toujours fun de détourner un jeu ! Alors quand des joueurs d’Animal Crossing : Pocket Camp (jeu ayant pour but de gérer la socialisation d’un groupe de villageois)  se sont rendus compte que les villageois du jeu ne pouvaient s’empêcher d’utiliser compulsivement les objets qu’ils posaient devant eux (lampes, instruments de musique, meubles…) Les choses ont commencé à dérailler. Les joueurs les plus déjantés sont allés jusqu’à créer des sectes adoratrices d’items complètement débiles. Ils se sont mis à les enfermer dans des prisons faites de clôtures initialement conçues pour délimiter le camp. L’innocent camp de vacances est ainsi devenu un véritable camp de travail ! Il faut avouer que la trouvaille est plutôt amusante et bien sûr les petits boute-en-train qui l’ont mise en lumière se sont empressés de la partager sur Twitter et Tumblr accompagnée des visuels de leurs pires créations. C’est drôle et malsain à la fois. Mais c’est surtout drôle :

Animal Crossing : les joueurs pètent les plombs et créent des sectes et des prisons Animal Crossing : les joueurs pètent les plombs et créent des sectes et des prisons Animal Crossing : les joueurs pètent les plombs et créent des sectes et des prisons

On espère une réaction de Nintendo !

les sectes

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+
Sean Murphy réinvente Batman avec Batman : White Knight

Fermer