Cigarette Electronique : une maladie pulmonaire sévère y serait liée

Dans l’état du Wisconsin aux USA, 11 personnes ont été hospitalisées suite à des symptômes de maladies pulmonaires graves. Le seul point commun de ces patients est qu’ils fumaient régulièrement des cigarettes électroniques.

18 patients dans un état grave, qui fumaient tous des cigarettes électroniques

La cigarette électronique est depuis son invention présentée comme une alternative saine permettant d’arrêter de fumer du tabac. Un postulat qui est en train de vaciller alors que 11 personnes ont été hospitalisées d’urgence et 7 ont été mises en observation suite à des symptômes très inquiétants.

Cigarette Electronique : une maladie pulmonaire sévère y serait liée

La liste des symptômes respiratoires de ces patients a de quoi faire froid dans le dos :

  • perte de poids
  • épuisement physique
  • violentes douleurs à la poitrine
  • toux chronique
  • manque de souffle

Certains des malades ont même eu besoin d’une assistance respiratoire.

Les autorités demandent aux consommateurs d’arrêter de vapoter jusqu’à la fin de l’enquête sanitaire

La vie de ces patients n’est aujourd’hui plus en danger, et au bout de quelques jours d’assistance ils ont tous été remis sur pieds. Néanmoins les autorités sanitaires du Department of Health Services in Wisconsin ont aussitôt lancé une enquête pour déterminer la cause de cet empoisonnement.

Si l’enquête est encore en cours, un possible responsable est déjà pointé du doigt : la cigarette électronique, seul facteur commun pour le moment recensé entre les patients.

En attendant les conclusions de cette enquête sanitaire, le département de la santé publique du Wisconsin à Madison, a demandé aux consommateurs de cigarette électronique d’arrêter de vapoter. Une mise en garde à prendre très au sérieux, la cigarette électronique étant particulièrement populaire auprès des adolescents.

La cigarette électronique n’est pas sans danger pour la santé

Rappelons également que plusieurs études ont déjà démontré que :

  • le vapotage régulier augmente les problèmes cardiovasculaires
  • les e-cigarettes peuvent libérer jusqu’à 31 substances nocives
  • dont en particulier 2 agents cancérigènes, l’oxyde de propylène et le glycidol

D’après un récent rapport de l’OMS, « bien que le niveau de risque associé aux cigarettes électroniques n’ait pas été mesuré de manière concluante, elles sont incontestablement nocives et doivent être régulées. »

Cigarette Electronique : une maladie pulmonaire sévère y serait liée #2

C’est pourquoi depuis 2017 une directive concernant les produits du tabac régule la fabrication et la commercialisation des e-liquides en Europe :

  • Un flacon de nicotine ne peut contenir plus de 10 ml de liquide
  • Le produit nicotiné ne doit pas dépasser 20 mg/ml
  • Le flacon doit être équipé d’une sécurité enfant
  • Un message de prévention sanitaire doit être affiché dans la langue du pays commercialisé

Restons toutefois réalistes, si la cigarette électronique présentait des dangers aussi extrêmes des cas de maladies pulmonaires se seraient déjà déclarés par le passé. Il est donc très probable que les malades aient été victimes d’un lot d’e-liquide américain contaminé, et donc un produit assez différent de ceux qu’on consomme en France.

Néanmoins, en attendant d’en savoir davantage, on ne saurait trop vous conseiller de laisser votre vapoteur à la maison au fond d’un tiroir, au moins pour les vacances …

Mr Geek
Mr Geek  211 articles
  Afficher les commentaires
Avatar

  • 1
    Avatar Jubei_K1
    Jubei_K1 Il y a 3 mois

    Hello. C »est vraiment un crime de dramatiser et encourager es gens à cesser de vapoter suite à un cas très localisé. Comme indiué, c’est probablement dû à un lot de e liquide impropre ou de mauvais usages de matériels (pas de marque de matériel ou de liquide cité). Donc, à vous écouter il est mieux de fumer et d’ingérer environ substances dont presque un tiers de cancérigène plutôt que de prendre cette news pour ce qu’elle est, soit un ca isolé. De plus les données de l’OMS sont à prendre avec des pincettes puisque dans les gros donateurs de cette institution il y a les industries du tabac. Je note encore que vous ne parlez pas du tout du Public Health England qui lui à fait le choix de limiter le risque le plus important en plébicitant l’usage de a cigarette électronique. Cordialement,