Pour s'acheter un iPhone, il vend son rein et se retrouve cloué au lit

23 novembre 2020
Antho

Vendre un de ses reins pour s’acheter un iPhone… Qui n’a jamais eu recours à cette petite plaisanterie pour critiquer le prix exorbitant du dernier iPhone ? Malheureusement pour Wang Shangkun, l’innocente blague est devenu une sordide réalité. En 2011, surexcité par la sortie de l’iPhone 4, l’étudiant avait pris l’effrayante décision de vendre un de ses reins pour la somme de 4000 euros. Le jeune homme est aujourd’hui cloué au lit et la situation ne va pas en s’arrangeant.

Vendre son rein au marché noir pour un smartphone

Pour s'acheter un iPhone, il vend son rein et se retrouve cloué au lit

Qu’est-ce qui peut bien passer par la tête d’un adolescent quand il en vient à donner littéralement de sa personne, de son être pour un téléphone ? Il y a 9 ans, Wang Shangkun pensait sans doute que vivre avec un seul rein ne l’empêcherait pas de maintenir son train-train quotidien et qu’il pourrait profiter pleinement des fonctionnalités de son iPhone 4 si durement acquis.

En 2011, pour se faire retirer l’organe si convoité sur le marché noir, il fait appel à un préleveur d’organes sur un forum. Oui, un forum. Là, il entame les négociations. Rapidement, il reçoit un lieu pour recevoir l’horrible opération. Un lieu aussi sordide et insalubre qu’on peut l’imaginer, où l’attend un receveur inconnu.

Quelques mois après les coups de scalpel, le rein restant est touché par une terrible infection, conséquence inévitable d’une « opération » menée dans des circonstances écœurantes par un pseudo chirurgien. Aujourd’hui, Wang ne quitte plus sa chambre d’hôpital.

Relié à un appareil de dialyse pour vivre

Pour s'acheter un iPhone, il vend son rein et se retrouve cloué au lit #2

9 ans plus tard, le jeune homme ne peut plus quitter son lit et son appareil de dialyse. Le malheureux souffre d’une insuffisance rénale qui l’empêche désormais de mener sa vie d’avant. La machine lui permet de d’éliminer les déchets dans le sang que son rein restant (celui qui a subi la grosse infection) n’est désormais plus en mesure de filtrer.

Et tout ça pour un iPhone.

Les coupables sous les verrous

Pour s'acheter un iPhone, il vend son rein et se retrouve cloué au lit #3

Le seul côté un peu réconfortant dans cette bien triste histoire c’est que plusieurs personnes ont été inculpées. Il s’agit de trois intermédiaires et de deux chirurgiens. Tous se sont vus condamnés à des peines de trois à cinq à ans de prison.

Pour ce qui est du reste du réseau par contre…