Mardi 21 Novembre 2017

Alien Covenant

Affiche Alien Covenant
  cliquer pour agrandir
Note IMDB
2.9
Note PIX GEEKS
2.0
Note internautes
2.1

Alien Covenant en streaming



Synopsis Alien Covenant

Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché.

Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper.

L'avis de Sam Zemour sur Alien Covenant

4/10

Noter : Alien Covenant

Bande Annonce Alien Covenant

Principaux acteurs de Alien Covenant

  avis sur Alien Covenant

  • 1
    CAPUTO Il y a 6 mois

    Je pense être déçu pour ce film car je voyais autrement la suite de PROMETHEUS.Je ne pense pas être le seul. Certes ,les effets spéciaux semble bons .A découvrir quand même .

  • 2
    Michael D. Il y a 6 mois

    Je ne suis absolument pas d’accord pour étayer le fait qu’Alien Covenant est plus Covenant qu’Alien.
    Pire, en fait si on analyse les deux films, ce sont exactement les mêmes aux niveaux des enjeux et du rythme et il n’y a que les décors qui changent et au final le nombre d’aliens.
    Mais au niveau du rythme c’est exactement la même chose.

    Je développe (attention spoilers) ne lisez pas si vous n’avez pas vu le film.

    1) Au contraire de Covenant aucun personnage n’est développé dans le premier épisode, on ne sait rien de ces gens hormis qu’ils sont peut-être des mineurs ou des transporteurs de marchandises. On ne sait pas d’où ils viennent ni avec qui ils échangent des marchandises, ni encore moins s’ils exploitent des planètes pour leurs ressources. Absolument rien n’est développé au niveau background de la compagnie, ni même de ses activités qu’on sait juste commerciales et encore moins de leurs employés. Donc cet argument n’est pas plausible.
    Covenant essaye une peu de développer ce passé et l’interaction entre les personnages. Il est logique au fond de présenter des couples puisque ce sont des colons.

    2) Dans le premier Alien, il ne se passent absolument rien pendant la bonne première moitié du film, du blabla, du blabla et encore du blabla qui sert à installer des personnages sans passé et tout est centré sur leurs interactions et au final dépeindre leurs personnalités. L’évènement déclencheur de l’action est clairement la découverte du signal et du vaisseau comme dans Alien.
    =>Comme dans Alien, l’évènement déclencheur de l’action est clairement la sortie plus tôt que prévu de l’hypersommeil dû à un évènement inattendu. Dans ce cas-ci un accident qui permet à l’équipage de détecter comme dans le premier Alien un message provenant d’une planète non répertoriée. L’astuce trouvée pour remplacer le « si on n’y va pas, on perd tous nos primes » est la découverte d’une planète plus viable qui est accessible en quelques temps au lieu des sept ans pour atteindre l’autre planète de destination originale.

    3) Dans les deux films, les problèmes sont dû à l’orientation de l’équipage vers une mort certaines à cause d’un synthétique névrosé et qui sait ce qui attend l’équipage => être fécondé. Seuls les buts diverges : dans Alien c’est pour la Compagnie, dans Covenant pour assouvir ses délires créationnistes. Mais il y a plus de matière à penser là-dessus j’y reviendrai plus tard.
    On sent clairement qu’il y a également quelques clins d’œil fait à la saga (sacrifice des colons comme dans le 2 et dans le 4, un synthétique première génération imparfait et qui pète les plombs, un synthétique de génération plus avancée et plus « humain » comme dans le 2, manipulation génétiques pour arriver à l’être parfait comme dans le 4).
    On en vient même à se poser la question s’il n’y a pas une redondance de comportement de la compagnie qui en devient cohérente et justifié par une simple théorie intéressante. Est-ce que David ne serait pas devenu le patron dans l’ombre de la compagnie Weyland ? Cherchant à tout prix à poursuivre son rêve de perfection, poursuivant sa propre Némésis, une femme forte qui contrairement à lui peu créer naturellement la vie et à qui, il voue à la fois haine et amour, lui qui est un adulte enfant créé sans mère ?

    Orphelin d’un père créateur qui ne lui a pas appris à maîtriser des sentiments naissants et qui en a fait une sorte de majordome dévoué et dont il a provoqué la perte, il finira par copier le comportement paternel en considérant les autres comme des objets sacrifiables pour arriver à ses fins. Mais il est surtout sans mère génitrice, il corrigera cet état de fait en créant une Reine Alien génitrice n’ayant pas besoin de père pour être féconde et engendrer, les « mâles » ? étant des soldats et des esclaves la protégeant à tout prix.
    Au final ne serait-ce pas là un échos à sa propre existence et un placebo à un manque dans une vie artificielle qui se questionne sur sa propre existence et ses origines et qui se rejoignent dans l’artificialité de leur création, et, si on pousse plus loin, dans celles des hommes, eux-mêmes issu de la création génétiques des Créateurs qui eux-mêmes croient qu’ils ont été créés artificiellement par un Dieu tout puissant ?
    N’en devient-il donc pas indirectement la réponse que cherchait son père sur l’existence et l’origine de sa création.
    Bref, comme tu peux le voir le scénario est loin d’être aussi plat que tu ne le prétends mais peut se lire à bien des niveaux.

    4) Comme dans Alien l’héroïne du film l’officier en second, une femme qui va devoir puiser en elle toute la force possible de survivre. Et dans les deux films, elles s’opposent au capitaine : l’une ne veut pas le laisser rentrer lors de son retour de la visite du vaisseau avec un membre d’équipage fécondé, l’autre s’oppose à la visite de la nouvelle planète.
    Un petit clin d’œil sera fait au premier Alien, car cette fois le contaminé mourra en quarantaine .

    On pourrait encore énuméré certaines autres choses, mais je pense que déjà rien qu’avec ce que dit plus haut, Alien Covenant (rien que le titre est une référence directe au premier et une coupure du cordon de Prometheus) prouve que ce film est bien plus Alien que Covenant comme tu essayes de nous en convaincre.

    Alors en quoi ces films sont différents ? tout simplement parce que le premier Alien joue sur des étrangers (on ne sait rien d’eux à part leurs noms) affrontant un Alien (qui veut dire étranger en anglais pour ceux qui ne sont pas anglophones) dans un monde fermé et oppressant (un peu comme un équipage de sous-marin pendant la guerre). Il joue en fait avec nos peurs les plus essentielles qui sont celles du noir et de ce qui s’y cache, la claustrophobie et tout simplement le fait d’affronter sans arme, un ennemi invisible dont le corps en est une parfaite.
    Alien Covenant joue sur des mondes ouverts et spacieux ou l’Alien devient un prédateur comme un lion affamé dans la savane.
    Le fait d’avoir ouvert le monde est clairement intentionnel, sinon on en serait venu à une simple copie du premier ou du deuxième etc.
    Je pense qu’il faut faire l’exercice difficile de ne pas avoir tout simplement envie de revoir tout simplement le premier film mais en mieux, de se détaché des films passés afin d’avoir un œil vierge tout en se faisant plaisir d’en découvrir les connexions.
    Sinon effectivement je peux comprendre une certaine forme de lassitude qui est tout simplement due à un sentiment de déjà-vu dont l’origine pourrait être les points énumérés plus haut.
    Raison d’ailleurs pour lesquelles, hormis le 2, les autres suites n’ont pas du tout bien fonctionnées les 3 (qui au fond a été dépossédé de son réalisateur David Finsher) et 4 ayant été sauvés grâce à l’exploitation internationale et ventes dvd.
    On peut remettre certes en questions les choix de casting, mais personnellement ça m’a fait super plaisir de ne pas avoir de super star dans le film, les héros du films sont comme tous les héros : des gens banals avec un physique banal (un peu comme ghostbusters).
    Au final la seule chose que je pourrais reprocher, c’est que la nouvelle Ripley a juste un coiffure playmobil, champignon horrible. Mais ça reste d’un goût personnel.

9 articles sur Alien Covenant

Publisher Google+