Toys'R'Us : les magasins de jouets ferment les uns après les autres

Pour Toys'R'Us rien ne va plus ! C'est le PDG Dave Brandon lui-même qui a informé les salariés de la firme de la décision de fermer les magasins. On parle ici de la disparation pure et simple de 735 magasins aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, et de la suppression de quelques 33000 emplois.
En France, le doute plane...

Toys'R'Us : la chute d'un géant

Toys R Us : les magasins de jouets ferment les uns après les autres #1

La situation catastrophique de l'enseigne du jouet Toys'R'Us serait-elle révélatrice de la santé du secteur ? Un secteur fragilisé par la concurrence d'internet ?
Il apparaît en effet que l'entreprise n'a pas su moderniser ses structures pour faire face aux évolutions du marché. Et elle en paie maintenant le prix, désormais embourbée dans une situation de difficulté financière, endetté jusqu'au cou et contrainte de liquider ses actifs.

Y a-t-il encore un espoir face à la faillite ?

Toys'R'Us France met ses dernières forces dans la bataille

On ne dit pas que les enseignes françaises Toys'R'Us sont sur le point de suivre le même sort. On dit juste que la multinationale du jouet est en train de vendre l'ensemble de ses 800 magasins en Australie et en Europe et que l'Espagne, la Pologne et l'Autriche n'échapperont pas à l'hécatombe.

Dans l'hexagone, si les 53 magasins ont pour le moment échappé aux fermetures immédiates, la situation est loin d'être rassurante. Jean Charreteur, directeur général Toys'R'Us France explique :

Je travaille avec nos conseils, nos avocats, pour trouver des solutions qui sont adaptées à la maintenance de l'activité et au maintien des emplois

La filiale française en quête de repreneurs ?

DOSSIERS

jean charreteur

  Laisse un commentaire
Avatar

Publisher Google+