La police chinoise utilise des lunettes connectées à reconnaissance faciale

En Chine, la police a vraiment une longueur d'avance ! Pour ne pas laisser une seule chance aux fugitifs de s'enfuir, la police a doté ses agents de lunettes connectées à reconnaissance faciale qui scannent les visages et permet une identification en temps réel. Oui mais...

A mi-chemin entre Minority Report et Robocop

La police chinoise utilise des lunettes connectées à reconnaissance faciale #1

Si les Google Glass ne font  pas forcément l'unanimité (la peur du voyeurisme...) il semblerait en revanche que la technologie des lunettes dites connectées s'apprête à faciliter le travail des agents de police. En Chine, ces lunettes 2.0 intègrent désormais une technologie de reconnaissance faciale. Lorsque l'agent regarde une personne, la caméra prend des mesures du visage et compare les résultats avec ceux d'une base de données interne où sont répertoriés des individus recherchés. En cas de correspondance, le nom et l'adresse de la personne sont alors envoyés à l'agent. L'opération ne dure que quelques secondes. L'objectif ? Localiser des fugitifs en cavale, notamment dans les gares. Les lunettes connectées à reconnaissance faciale auraient déjà permis d'arrêter 7 personnes.

La police chinoise utilise des lunettes connectées à reconnaissance faciale #2

Une nouvelle forme de contrôle ?

Arrêter des criminels en fuite, c'est bien. Mais des lunettes à reconnaissance faciale ne pourraient-elles pas aussi renforcer le pouvoir du gouvernement chinois ? Lui qui aime se vanter d'avoir mis en place le plus grand réseau de surveillance par caméra au monde avec ses 170 millions d'objectifs disséminés dans tout le pays. Pour informations, ce sont près de 400 millions de caméras supplémentaires qui viendront gonfler ce nombre inquiétant d'ici 3 ans.

  Laisse un commentaire
Avatar

Publisher Google+