Ce mini générateur transforme votre corps en batterie électrique

2 mars 2021
Antho

Et si Matrix nous avait montré la voie ? Et si l'on pouvait transformer un corps humain en pile électrique vivante ? L'idée est prise très au sérieux par un groupe de scientifiques qui a même réussi à créer un prototype de ce petit prodige technologique. Comment ça marche ? Tout se passe au niveau de la peau...

La fin des batteries ?

Ce mini générateur transforme votre corps en batterie électrique

C'est un générateur thermoélectrique que se porte au doigt comme une bague et permet de recharger votre smartwatch sans aucune intervention extérieure. Ce petit dispositif fait de votre corps une véritable batterie électrique sur pattes. Ce n'est pas de la magie c'est de la science et c'est un projet qui mobilise une équipe de chercheurs du Centre Universitaire de Boulder dans le Colorado.

Cette bague futuriste fonctionne au contact avec la peau. Constitué de générateurs thermoélectriques, il exploite la chaleur de la peau qui se dissipe dans l'air pour alimenter vos appareils électriques. Il utilise une base en polyimine et de fines puces thermoélectriques collées sur une base et reliées entre elles par des fils métalliques liquides. Vous l'aviez deviné ?

Côté look on repassera.

Mais imaginez un monde sans batterie ni câble entortillé, sans limite ni frontières, un monde où tout est possible...

Vers la fin des batteries ?

Ce mini générateur transforme votre corps en batterie électrique #2

Jianliang Xiao, auteur principal de l'étude ne mâche pas ses mots :

 À l’avenir, nous voulons pouvoir alimenter vos appareils électroniques portables sans avoir à inclure une batterie

Les créateurs de ce prototype estiment que leur bijou pourrait générer environ 1 Volt au cm².

Donc à la question "est-ce assez pour iPhone ?" la réponse est... non. Mais pour une montre ou un bracelet connecté, ça passe. Il s'agit d'un prototype qui a encore une longue route devant lui.

Et puis de toute façon, cette innovation devra encore passer de nombreux tests avant d'envisager une commercialisation. Mais d'après ses concepteurs, elle pourrait venir orner le doigt de M. et Mme Toutlemonde d'ici 5 à 10 ans.

Et pour ce qui est du design du concept, il y a peut-être moyen de faire plus... discret ?