in

Matrix : la saga est une allégorie « trans » d’après Lilly Wachowski

Une allégorie « trans » cachée dans Matrix ? La créatrice de la saga et réalisatrice du 4ème volet de la franchise a récemment pris la parole pour parler du thème implicite de la transidentité présent dans chacun des films. Un thème bien caché pour certains, évident pour d’autres, et qui lui a permis de se libérer en amorçant sa propre transformation.

L’univers de Matrix entre multiplicité, transformation et transidentité

Matrix : la saga est une allégorie « trans » d’après Lilly Wachowski

Si elle dit comprendre que « le monde corporatif n’était pas prêt » pour ce sujet, elle est toutefois ravie que des gens aient compris qu’il s’agissait bien là de « l’intention initiale de la franchise ».

Pas convaincu(e) ?

Et la fameuse scène de la pilule bleue et de la pilule rouge alors ? Et oui, à y regarder de plus près, tout est question de « choix » dans Matrix. Neo lui-même doit choisir entre les « deux vies » qu’il mène au quotidien.

Matrix : la saga est une allégorie « trans » d’après Lilly Wachowski #3

Puis est venu inévitablement le moment de sa propre transformation :

Je ne sais pas à quel point ma transidentité était présente dans mon inconscient lorsque nous écrivions le scénario […] mais Lana et moi existions dans un espace où les mots n’existaient pas, nous vivions dans un monde d’imagination. C’est pourquoi je me suis tournée vers la science-fiction et la fantaisie et pourquoi j’ai joué à Donjons et Dragons

Des personnages transgenres dans Matrix 4 ?

Matrix : la saga est une allégorie « trans » d’après Lilly Wachowski #4

Saviez-vous que le personnage de Switch campé par Belinda McGlory dans le premier Matrix avait été écrit à la base comme masculin dans le monde réel et féminin dans la Matrice ? L’idée avait été abandonnée à l’époque mais maintenant que les choses sont clarifiées et que le monde est « préparé », peut-on s’attendre à ce que le prochain film traite le sujet plus en profondeur ?

Après tout, la Matrice n’est-elle pas « un monde sans lois ni contrôle, sans limites ni frontières, un monde où tout est possible » ?

Antho

Anthony est un rédacteur web passionné de cinéma et de high-tech.

La série K2000 va être adaptée au cinéma

Tron 3 : Jared Leto confirme sa présence au casting et lâche le titre