in

Indiana Jones 5 : Les premières critique du film sont mitigées

15 ans après le très critiqué quatrième volet, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, le plus célèbre des archéologues est de retour pour une ultime aventure. Indiana Jones et le Cadran de la Destinée, 5ème film de la saga a été projeté en avant-première à Cannes. Est-t-il dans la même ligné que les 3 premiers, ou dans celle du 4ème ? Les critiques sont très partagées.

De quoi parle Indiana Jones 5 ?

Ce 5ème film se déroule en 1969 alors qu’Indiana Jones est sur le point de prendre sa retraite d’enseignant en archéologie au Hunter College de New York. Il reçoit la visite de sa filleule, Helena Shaw (Phoebe Waller-Bridge), qui souhaite récupérer le Cadran d’Archimède, un artefact que son père avait confié à Indy, censé pouvoir localiser des fissures temporelles.

Indiana Jones 5 : Les premières critique du film sont mitigées

Elle lui subtilise l’objet et quitte précipitamment le pays avec l’intention de le revendre, Indy n’a donc d’autre choix que de se lancer à sa poursuite. Comme vous l’avez déjà deviné il va croiser une nouvelle fois du nazi, et plus précisément Jürgen Voller (Mads Mikkelsen) un de ses anciens ennemis, dont vous pouvez facilement deviner les intentions (au hasard, réécrire le passé et faire gagner le Troisième Reich ?).

Pourquoi Indiana Jones 5 inquiète ?

Si les 3 premiers films sortis dans les années 80, font partie des classiques du cinéma, le 4ème film sorti en 2008 est beaucoup plus critiqué. Dès qu’on a appris sa mise en chantier en 2016 on avait commencé à s’inquiéter.

Harrison Ford incarne le rôle d’aventurier archéologue depuis 1981 et il a tout de meme aujourd’hui plus de 80 ans, on se demandait donc s’il poorrait encore tenir un rôle aussi physique, d’autant qu’on l’a déjà trouvé un peu fatigué dans Star Wars Episode VII en 2015.

Indiana Jones 5 : Les premières critique du film sont mitigées #2

C’est par ailleurs le premier film Indy qui n’est pas réalisé par Steven Spielberg, et meme si la filmographie de James Mangold comporte de bons films, souvent tournés vers l’action (Le Mans 66, Logan, Night and Day, Identity, Copland) la comparaison avec un monument du cinéma est toujours difficile…

Les premières critiques d’Indiana Jones 5 sont mitigées

Harrison Ford, qui était venu présenter le film en avant-première mondiale au Festival de Cannes 2023, s’est vu attribué une Palme d’Or surprise, pour honorer l’ensemble de sa carrière.

Pour autant qu’on pensé les journalistes présents à la projection ? Spoiler alert : certains ont adoré et d’autres ont été déçus (oui vous êtes bien avancés avec ça), mais personne n’a émis la moindre critique sur l’interprétation d’Harrison Ford, et rien que ça c’est déjà un soulagement !

Pour certains journalistes, le film est au niveau des 3 premiers volets :

Le Parisien : Indiana Jones et le Cadran de la Destinée allait-il faire oublier le précédent et renouer avec le charme des trois premiers et la magie du personnage créé par George Lucas et Steven Spielberg ? Autant le dire tout de suite : c’est oui, un grand « oui » de soulagement, consécutif à un plaisir absolu, un divertissement haut de gamme, une grande aventure cinématographique.

Huffington Post France : Ne tournons pas autour du chapeau : cet ultime film est une réussite. Il est fun, divertissant, bourré d’aventures en tout genre et bourré de références aux précédentes épopées d’Indiana Jones pour ravir les nostalgiques. Pourtant, on avait eu un peu peur en voyant la scène d’ouverture.

Empire : Le dernier rendez-vous d’Indy avec le destin, propose un final dingue qui pourrait diviser le public, mais si vous le rejoignez pleinement pour le voyage, l’adieu du pilleur de tombes préféré du cinéma semble approprié.

The Independent : Le film est une série de courses-poursuites et de combats liés par des rebondissements encore plus improbables. L’action est souvent mise en scène de manière très inventive. James Mangold, qui a remplacé Steven Spielberg, impose un rythme effréné.

TotalFilm : Un formidable voyage à sensations fortes. Avec un Ford en pleine forme, la dernière bataille d’Indy est un mélange très satisfaisant d’action, d’humour et d’émotion.

Première : Ultime tour de piste de l’aventurier, ce cinquième volet intitulé Le Cadran de la destinée avait à peu près autant de chance de se vautrer dans la nostalgie cheap que d’offrir à Indy des adieux dignes de son statut. Bonne nouvelle : si le film n’atteint jamais les sommets des trois premiers de Steven Spielberg sur les terrains de l’action et du timing comique, James Mangold s’approprie élégamment Indiana Jones, entre grand spectacle et modernisation très astucieuse de la légende.

Indiana Jones 5 : Les premières critique du film sont mitigées #3

Pour d’autres, c’est plutot décevant :

The Irish Times : Aucune personne dotée d’un cerveau ne comparera favorablement le Cadran de la Destinée aux trois premiers films. On sent tout du long que le projet lutte pour supporter le poids de son histoire. Mais Mangold, réalisateur de Logan et de 3h10 pour Yuma, sait garder le pied sur la pédale. Les reconstitutions des panoramas des années 1960 sont magnifiques. Les caméos agréables affluent.

ScreenDaily : Cet archéologue iconique a passé sa vie à creuser les trésors du passé, malheureusement, le Cadran de la Destinée fait la même chose, pillant nos tendres souvenirs collectifs d’une franchise autrefois grandiose.

IndieWire : Non seulement Indiana Jones et le Cadran de la Destinée est une perte de temps presque complète, mais il nous rabâche également que certaines reliques feraient mieux de ne pas être déterrées. Si seulement les volets précédents de cette saga n’avaient pas pris grand soin de le pointer.

Indiana Jones 5 est très mal noté sur Rotten Tomatoes

Pour le moment, Indiana Jones 5 est noté 49% sur Rotten Tomatoes, ce qui est franchement mauvais, surtout en comparaison des autres volets qui sont notés 93%, 76%, 84% et 77%. Cette note provisoire ne représentant encore que la moyenne des avis de 37 journalistes invités au Festival de Cannes, elle pourrait beaucoup évoluer à la sortie mondiale du film.

Indiana Jones 5 : Les premières critique du film sont mitigées #4

Mais bon de toutes façons on ne vous la fait plus : les critiques ne sont que des critiques, et un film encensé par les journalistes peut bider, comme un film avec des note calamiteuses remplir les salles des mois entiers. Indiana Jones et le Cadran de la Destinée divisant déjà beaucoup, le meilleur conseil que l’on puisse vous donner, c’est donc d’aller le voir et de vous faire votre propre avis à partir du 28 juin prochain.

Pensez-vous qu'Indiana Jones 5 sera réussi

Nous en tous cas on sera au rendez-vous !

  • Indiana Jones et Le Cadran de la destinée
  • Indiana JonesLintegrale Edition Speciale AmazonFR
Indiana Jones 5 : Les premières critique du film sont mitigées #5

Indiana Jones 5 et le Cadran de la Destinée

  • 28 juin 2023 (2h10)
  • De James Mangold
  • Avec Harrison Ford, Antonio Banderas, Toby Jones, Boyd Holbrook et Mads Mikkelsen

Fabio Mendes

Étudiant en journalisme, je m'intéresse à tout. Je suis fan de pop culture et de sport. Les jeux vidéo, les mangas ou la règle du hors-jeu n'ont aucun secret pour moi.