Aux Pays-Bas, les distributeurs automatiques affichent les alertes enlèvements

Les distributeurs automatiques d’argent des Pays-Bas afficheront bientôt les alertes enlèvements d’enfants (AMBER). Une initiative brillante dont on espère que d’autres pays dont la France s’inspireront rapidement.

Les guichets automatiques : un support médiatique sous-estimé

On n’y pense pas forcément, mais les écrans des distributeurs de billets s’avèrent être un moyen très efficace pour relayer rapidement une information. Justement, le système d’alerte enlèvement à grande échelle AMBER a identifié le potentiel de cette idée si bien qu’il l’a soumise aux autorités du pays qui l’ont aussitôt validée.

Ainsi, trouvera-t-on bientôt des alertes de personnes disparues en premier lieu dans les aéroports et, en second lieu, dans les centres commerciaux.

Plus tard, les autorités du pays prévoient d’étendre ce service à près de 300 guichets à travers le pays ainsi que dans des endroits peu fréquentés.

Aux Pays-Bas, les distributeurs automatiques affichent les alertes enlèvements

Les alertes AMBER ne cessent d’innover

Rappelons que les alertes AMBER sont apparues pour la première fois dans les années 90 puis le service s’est propagé grâce à l’évolution de la technologie.

En 2016, la Federal Communications Commission des Etats-Unis avait autorisé la transmission de messages d’urgence, y compris les alertes AMBER, directement sur les téléphones des citoyens.

Actuellement, certaines entreprises technologiques comme Waze ont pris l’initiative d’intégrer les alertes AMBER dans leurs plateformes.

Aux Pays-Bas, les distributeurs automatiques affichent les alertes enlèvements #2

Les autres pays suivront-ils l’exemple ?

Quant aux guichets automatiques des Pays Bas, ils afficheront les photos de l’enfant disparu avec toutes les informations utiles pour l’identifier et appeler les autorités ou ses proches.

Mais ce n’est pas tout. Les distributeurs automatiques pourront également inciter les citoyens à recevoir directement les alertes enlèvements sur leurs smartphones. En d’autres termes, c’est un moyen très efficace pour propager de l’information et inciter les gens à agir.

Franck Hoen, le fondateur d’AMBER Alert Europe est ravi de cette nouvelle avancée en termes de partage de l’information. Il déclare :

Nous sommes très heureux de ce nouveau partenariat innovant et nous espérons que d’autres pays suivront cet exemple.

A quand la même chose en France ?

Micka
Micka  20 articles
  Laisse un commentaire
Avatar