Critique : Le Frelon vert a piqué juste

1 mai 2013
La Rédaction

Je suis partie voir il y a peu le dernier film de Michel Gondry (Soyez sympa rembobinez ! et si vous n’avez jamais vu ce film, arrêtez de lire cet article et jetez vous sur le dvd dès maintenant !!) intitulé The Green Hornet en français le Frelon vert.

Ce nom ne vous est sans doute pas inconnu puisqu’il s’agit du remake d’une vieille série qui a fait connaître Bruce Lee à l’écran dans le rôle de Kato, le chinois de service aujourd’hui interprété par Jay Chou.

Critique : Le Frelon vert a piqué juste

A l’instar d’Iron Man ou Batman, l’histoire est digne d’un comics classique. Un fils, dont la réputation s’est forgée au rythme de ses teufs arrosées et honteusement chères, hérite de l’empire de son père, à la tête d’un des plus grands quotidiens de Los Angeles, suite au décès de son père accidentel (Piqûre d’abeille).

Après une soudaine prise de conscience, il décide de donner un sens à sa vie et à l’aide d’un des ex-employés de son père, Kato, véritable petit génie, ils créent le Frelon Vert, un faux méchant pour nettoyer Los Angeles du crime organisé. Le personnage principal rappellera ainsi un certain Tony Stark (en moins bien quand même, parce-que Tony c’est quand même la super classe quoi !)

Critique : Le Frelon vert a piqué juste #2

The Green Hornet, c’est avant tout pour nous en mettre plein les yeux. Plus belle, plus forte, plus classe que la Batmobile, la voiture un chouilla vintage du Frelon Vert (joué par Seth Rogen également co-scénariste du film) est un véritable petit bijou d’innovation haute technologie. De l’arme à prout aux sièges éjectables, vous retrouverez les bons ingrédients qui font d’un film d’action un très bon film d’action. La 3D est super bien faite, on l’oublie même, utilisée à bon escient pour sublimer les effets spéciaux sans trop en faire. La mise en scène est drôle, les situations souvent comiques et sont dotés de quelques petits rebondissements.

Critique : Le Frelon vert a piqué juste #3

On regrettera simplement que les répliques ne soient pas à la hauteur du reste. Cameron Diaz méritait selon moi une meilleure place dans ce film, son talent pour la comédie n’ayant pas été assez exploité.  Néanmoins, ce petit bémol est compensé par la présence exceptionnelle de Christoph Waltz (Colonel Hanz Landa dans Inglourious Basterds) dans le rôle de Chudnovsky, absolument irrésistible dans le rôle de méchant un peu clown mais très méchant quand même !

The Green Hornet n’attirera pas les faveurs d’un public pseudo-intellectuel, mais fera passer un bon moment à n’importe quelle personne  au cerveau normalement constitué. C’est un film cool et c’est tout ce qu’on lui demande !

Avis de la rédaction sur The Green Hornet   4 / 5

  • Amity
      4/5   Amity

    The Green Hornet est un film généreux qui vous en mettra plein la vue avec une voiture plus classe que la Batmobile, des gadgets dans tous les sens et tous les ingrédients d'un bon film d’action. La 3D est bien faite, la mise en scène est drôle, les situations souvent comiques avec quelques petits rebondissements.

    Si on regrette que le rôle de Cameron Diaz n'ait pas été assez exploité, la présence exceptionnelle de Christoph Waltz dans le rôle du méchant fait vite oublier ce petit défaut.

    Un très bon divertissement, un peu différent des classiques films de super-héros.

  • Laisser ma critique

    Fiche du film The Green Hornet

    The Green Hornet


    Sortie : 12/01/2011
    Réalisation : Michel Gondry
    Avec : Beverly Brooks, Billy Mayo, Brandon Rudat, plus