Jeudi 20 Juillet 2017

Les ordinateurs quantiques pourraient entrer en production dès 2017

Vous avez déjà entendu parlé des ordinateurs quantiques ? Non il ne s’agit pas de science fiction mais de systèmes tout ce qu’il y a de plus réels.
Ces ordinateurs utilisent les propriétés quantiques de la matière pour effectuer des calculs avec une rapidité sans commune mesure avec nos ordinateurs actuels.

Les ordinateurs quantiques pourraient entrer en production dès 2017

A l’échelle quantique, la matière est dans plusieurs états simultanément grâce aux propriétés de superposition et d’intrication.
Au lieu de fonctionner avec des bits (en état 0 ou 1) les ordinateurs quantiques fonctionnent avec des qubits qui peuvent porter beaucoup plus d’informations.

Des ordinateurs 100 millions de fois plus rapides

Si plusieurs géants de l’informatique travaillent activement sur des ordinateurs reprenant ces concepts théoriques ce n’est pas pour rien : leurs performances théoriques sont à des années lumières de nos ordinateurs actuels.

Google et la NASA on présenté l’an dernier le D-Wave 2X, un ordinateur quantique exploitant la supraconductivité avec des performances impressionnantes.
Selon Hartmut Neven, directeur de l’ingénierie chez Google :

Ce qu’une machine D-Wave fait en une seconde prendrait 10.000 ans à un ordinateur conventionnel.

Pour accélérer le processus, Google a d’ailleurs embauché de nouveaux ingénieurs l’an dernier, et selon certaines rumeurs 2017 pourrait nous réserver des surprises.

D’autres géants de l’informatique travaillent eux aussi sur des projets similaires, comme IBM, Microsoft ou Intel.

Les ordinateurs quantiques pourraient entrer en production dès 2017

Microsoft s’est officiellement lancé l’an dernier dans la construction d’un ordinateur quantique topologique.
Ce projet ambitieux est piloté par Todd Holmdhal, qui a participé activement aux projets Xbox, Kinect et HoloLens. Autrement dit il y a là aussi une vraie volonté d’opérer une transition vers une phase industrielle.

Une puissance de calcul au service de quoi ?

Une question vient tout de suite à l’esprit : quel peut bien être l’intérêt d’une telle puissance de calcul ?

Il seront particulièrement efficaces pour le Big Data ou encore la factorisation de grands nombres. On peut donc imaginer de multiples applications allant de la recherche fondamentale à la recherche médicale en passant par l’intelligence artificielle.

Espérons maintenant que ces big brothers seront utilisés éthiquement et mis au service du plus grand nombre…

ordinateurs quantiques

il y\a des medecins a la nasa?

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+