Dimanche 22 Octobre 2017

On était à la Japan Expo 2011

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas participé à la Japan Expo, échappant chaque année à cet évènement glorifiant la culture japonaise, bien malgré moi (entrer dans la vie active n’a pas que des avantages hélas).
Ma dernière participation à la Japan datait de 2007, qui bénéficiait pour la deuxième fois de l’espace énorme du Parc des Expositions de Villepinte, mais jamais je ne me serais doutée du sacré coup que l’Expo s’était mangée dans la tête durant ces dernières années.

japan-expo

Un Japan Expo 2011 vivement critiquée

Quelques personnes m’avaient avertie, boudant l’évènement comme un ex qui les aurait trompées. Ne voulant rien savoir, et préférant me faire ma propre opinion, je décidais d’y aller donc Jeudi, heureuse comme une gamine qui aurait rencontrée le Père Noël, affublée de mon magnifique T-shirt Geek Ô Féminin, même prête à me lever tôt pour ne rien rater ! Arrivée une fois sur les lieux, et après une bonne randonnée sous le soleil pour arriver jusqu’à l’expo, je ne m’attendais pas à une telle population le jeudi, mais soit, jouons le jeu ! Entrons donc dans la fourmilière pour une jolie journée pleine d’animations !

De premières craintes …

Arrivée dans la fournaise, s’étalent devant moi des stands monstrueux, racoleurs, sur lesquels s’amassaient les ado en sueur mais surtout les jeunettes de 15 ans qui avaient trouvé en la Japan Expo un prétexte pour s’habiller à moitié à poil. Tout de suite, je ne réalise pas, parce-qu’après tout, chaque année c’est pareil, et pour tous les évènements mangas, les boutiques en profitent pour faire leur business en vendant massivement leurs mangas/dvd, qui au passage coûtent moins chers sur Amazon (nous avons vérifié grâce à l’application Iphone). Nous pensions naïvement faire quelques affaires, c’est raté !

… qui se sont confirmées !

On sort rapidement des boutiques, pour se retrouver dans un endroit plus dégagé, plus aéré, espérant pouvoir tester du jeu-vidéo et surtout profiter des animations organisées par les associations comme Tengumi entre autre, présents chaque année. Là aussi, plutôt très déçue, déjà les associations ne sont absolument pas mises en valeur. Il a fallu marcher pas mal de temps et garder les yeux ouverts pour ne pas les louper. Et encore c’était pas la joie !

Où sont-passés tous les concours de Blind test ? De dessins ? De karaokés ? Les vrais cosplayers (et je parle pas des nanas en écolière japonaise hein ?!), non je veux dire … ceux qui sortent tout droit d’un manga … il y en avait si peu … Heureusement pour nous, la Comic Con n’était pas loin, et nos amis de Star Wars veillaient au grain !

J’avais tellement de bons souvenirs des animations, où je chantais comme une dingue avec de totals inconnus, où je regardais, impressionnée, les sublimes costumes de Cosplays, parader dans les stands, que j’étais un peu sur le cul là de voir la pauvreté des animations.

Bref, passons, et rendez-vous donc dans le joyeux pays des jeu-vidéo, le distributeur de goodies et de cadeaux trop cools ! Enfin … comme il y a quelques années quand Nintendo lançait des DS comme des bonbons aux visiteurs, où quand on faisait un concours bidon pour gagner une wii ! Une fois de plus, jolie déception, c’était limite s’il ne fallait pas payer pour obtenir un p’tit bonnet Sonic. Ne soyons pas mauvaise langue, j’ai quand même réussi à obtenir une part de gâteau d’anniversaire du hérisson bleu car j’avais retrouvé un appareil photo d’un visiteur qui l’avait laissé traîner là (Et moi, Grand Prince, je l’avais remis au responsable Sega). Et alors ?! Quand Superman sauve Loïs, elle lui donne un bout de cookies ?

La partie jeu-vidéo semblait donc clairement diminuée cette année. La crise japonaise y est peut-être pour quelque chose, mais à part Ankama, qui d’un simple stand dans les débuts de la Japan Expo a un énorme espace dédié à l’univers de Dofus et de Wakfu, pour le reste c’était clairement loin d’être grandiose. A l’époque, je me souvenais avoir accès plus facilement aux bornes de jeu-vidéo, les animateurs connaissaient bien les produits, certains appartenaient même directement aux développeurs. Il y avait un échange sur les aspects techniques, et graphiques des jeux. Là, nous tombions que sur des saisonniers quasi hommes sandwich fatigués par le monde, qui étaient pressés d’en finir avec les visiteurs. Pixel à Lunettes a quand même pu voir un peu du dernier Dragon Ball sur PS3, et jouer à quelques jeux sur 3DS comme Zelda, Kid Icarus, Metal Gear Solid et Starfox (enfin très rapidement de peur de se faire manger par la foule qui attendait derrière nous).

Malgré toutes les critiques, nous ne pouvions passer à coté de la Comic Con. Cette nouvelle édition allait-elle nous surprendre et faire taire l’expression « Exposition fusionnée, exposition ratée » ? Et bien … non ! Haha ça vous étonne ? Certes, les comics sont moins populaires en France que les mangas, mais bon avec toute l’industrie cinématographique que les comics génèrent, nous pouvions nous attendre à quelque chose de pas mal. Cette année 2011 a encore une fois été un mauvais crû, clair qu’on n’y a pas du tout mis les moyens. Seulement quelques associations étaient là, ainsi que des passionnées. Et pour le peu, la qualité et la bonne humeur était présente (surtout du coté de Star Wars). J’aurais aimé voir plus d’animations, des spectacles, du cosplays. Bref, l’univers Comic Con est tellement riche, qu’il y avait matière à faire bouger les visiteurs.

Mais quelques découvertes tout de même !

Car oui, il y a aussi de très bonnes choses à la Japan Expo. J’ai pu tester les Bubble Tea et si vous regardez 100% Mag de temps en temps, vous avez déjà vu le concept. Le principe est assez simple, et cartonne cet été. Il s’agit d’une boisson très fraîche à base de thé vert et de perles de tapioca, nous avons parlé à la gérante (enfin nous supposons) qui nous a expliqué le système. L’équipe entière était de très bonne humeur, et nous ont fait passer un bon moment chez eux. Il a fallu compter quand même 5 euros par boisson (mais je vous rassure c’est costaud, vous aurez du mal à le finir !). Nous en parlerons plus longuement dans un article dès demain !

Nous avons découvert les takoyaki de Atsu Atsu, une sorte de boulette japonaise au poulpe, à la crevette ou aux noix de St-Jacques. Mais le plus drôle, c’était surtout les différents assaisonnements avec des noms pas possible et la découverte de la sauce sucré/salé trop bonne de la mort qui tue l’Otafuku.

Pendant notre visite, nous nous sommes arrêtés avec plaisir voir les fanzines toujours plein de ressources, et si vous êtes vous-mêmes un dessinateur amateur, je vous conseille de courir sur www.meluzine.org, où vous pourrez retrouver des personnes passionnées comme vous, des scénaristes, et surtout une association qui met en valeur votre talent.

Il y avait également un joli spectacle de tambours japonais qui a suscité chez Pixel à lunettes et moi une envie de chanter du Naruto (oui nous sommes faibles) et de faire des poses de ninja. J’ai découvert les Shisas, les gardiens d’Okinawa, que les japonais mettent sur le toit de leur maison. Les Shisas sont toujours en couple. Le mâle la bouche ouverte éloigne les mauvais esprits, et la femme, la bouche fermée garde le bonheur dans la maison. Les prix étaient trop élevés pour nos petits porte-monnaie, puisqu’il faut prévoir quasiment 30 euros pour un p’tit couple, mais un jour (enfin quand je serais riche), je m’en prendrais un !

J’ai quand même pu m’exercer à l’art de l’origami (où ma patience a été mise au défi), et pour rester dans le papier, j’ai vu également un atelier de papercraft où des gars, genre trop cool, ils te font Mario et Luigi avec un bout de papier … tranquille le chat quoi.

Et surtout ! On a retrouvé Charlie !

Pour conclure … j’aurais aimé que pour une fois, on envoie les gros sous pour une expo, faire quelque chose de vraiment cool. Quand je vois par exemple, qu’il faut donner 1 euro  pour faire une photo débile avec un bout de carton oO, faut pas prendre les visiteurs pour des idiots qui payent pour payer. Je leur laisse le bénéficie du doute car nous étions jeudi, avec moins d’animations que le samedi et dimanche, mais enfin tout de même … On n’est pas des péons, faut pas pousser mémés dans les orties. Je suis un peu déçue, et à moins de voir le grand retour de la Game In Paris, ou du moins son ambiance, j’y réfléchirais à deux fois avant d’aller dans une convention !

Si vous voulez voir d’autres photos prises lors de la Japan Expo, les ratés, les inutiles etc … vous pouvez vous rendre sur cette page de Geek Ô Féminin pour voir notre sélection, et sinon rendez-vous sur notre page Facebook pour les voir absolument toutes ;)

Japan Expo

Date(s) 07/07/2016 - 10/07/2016
Adresse Parc des Expositions de Paris-Nord-Villepinte
93 Avenue des Nations
93420 Villepinte
Tarif(s) Pass Jeudi : 12€
Pass Vendredi : 17€
Pass Samedi : 22€
Pass Dimanche : 17€
Forfait 4 Jours : 56€
Site web https://www.japan-expo-paris.com/fr/
iCalendar Google CAL Inscription

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+