Et si le voyage dans le temps n'était pas aussi risqué qu'au cinéma ?

Anthony
29 septembre 2020
Antho

Et si voyager dans le temps n’était pas aussi dangereux qu’on le pensait ? Une nouvelle étude menée par des chercheurs australiens tend à contredire le paradoxe classique, celui-là même qui se trouve au cœur de nombreuses intrigues sur grand écran. Nom de Zeus !

Le voyage dans le temps pas aussi dangereux qu’on le pense

Et si le voyage dans le temps n'était pas aussi risqué qu'au cinéma ?

Si le voyage dans le temps était possible (oui, c’est un gros si) la recherche publiée dans Classical and Quantum Gravity émet l’hypothèse que les évènements du passé n’auraient pas nécessairement d’effets sur le futur. Ce dernier finirait par se corriger de lui-même évitant ainsi le fameux et tant redouté paradoxe temporel.

Le plus étonnant dans cette étude c’est l’exemple utilisé pour démontrer la théorie : la crise du Covid-19.

Fabio Costa, co-auteur du document de recherche sur la théorie du voyage dans le temps avec Germain Tobar, étudiant de premier cycle de l’université du Queensland prend d’abord le temps de rappeler ce qu’est le paradoxe du voyage dans le temps :

Supposons que vous ayez voyagé dans le temps, pour tenter d’empêcher le patient zéro de la COVID-19 d’être exposé au virus. Cependant, si vous empêchiez cette personne d’être infectée, cela vous enlèverait toute motivation pour revenir en arrière et arrêter la pandémie. C’est un paradoxe, une incohérence qui conduit souvent les gens à penser que le voyage dans le temps ne peut pas avoir lieu dans notre univers.

Ca, c’est qu’on a appris avec Retour vers le Futur. Maintenant, voici ce que dit la science aujourd’hui.

L’Histoire se répète

Et si le voyage dans le temps n'était pas aussi risqué qu'au cinéma ? #2

Et si les évènements s’ajustaient toujours d’eux-mêmes  ? D’après Tobar, il serait en effet possible que la ligne du temps se corrige toute seule afin d’éviter des incohérences. En clair, ce qui doit se produire se produit d’une façon ou d’une autre :

Dans l’exemple du coronavirus, vous pourriez essayer d’empêcher le patient zéro d’être infecté, mais ce faisant, vous attraperiez le virus et deviendriez le patient zéro, ou quelqu’un d’autre le ferait. Quoi que vous fassiez, les événements marquants se recalibreraient autour de vous. Cela signifierait que – quelles que soient vos actions – la pandémie se déclencherait, donnant à votre jeune vous la motivation nécessaire pour y retourner et l’arrêter.

Tout ceci est très théorique, hein ! Et puis, à part de façon numérique sur un ordinateur quantique, le voyage dans le temps n’est pas prêt d’arriver. Pour ce qui est de confirmer ou infirmer cette énième nouvelle théorie sur la voyage temporel…

Et puis le voyage dans le temps cause déjà tant de mal au cinéma…

Et si le voyage dans le temps n'était pas aussi risqué qu'au cinéma ? #3

DOSSIERS
  Laisser un commentaire
Avatar