in

Et si le voyage dans le temps n’était pas aussi risqué qu’au cinéma ?

Et si voyager dans le temps n’était pas aussi dangereux qu’on le pensait ? Une nouvelle étude menée par des chercheurs australiens tend à contredire le paradoxe classique, celui-là même qui se trouve au cœur de nombreuses intrigues sur grand écran. Nom de Zeus !

Le voyage dans le temps pas aussi dangereux qu’on le pense

Et si le voyage dans le temps n’était pas aussi risqué qu’au cinéma ?

Ca, c’est qu’on a appris avec Retour vers le Futur. Maintenant, voici ce que dit la science aujourd’hui.

L’Histoire se répète

Et si le voyage dans le temps n’était pas aussi risqué qu’au cinéma ? #2

Et si les évènements s’ajustaient toujours d’eux-mêmes ? D’après Tobar, il serait en effet possible que la ligne du temps se corrige toute seule afin d’éviter des incohérences. En clair, ce qui doit se produire se produit d’une façon ou d’une autre :

Dans l’exemple du coronavirus, vous pourriez essayer d’empêcher le patient zéro d’être infecté, mais ce faisant, vous attraperiez le virus et deviendriez le patient zéro, ou quelqu’un d’autre le ferait. Quoi que vous fassiez, les événements marquants se recalibreraient autour de vous. Cela signifierait que – quelles que soient vos actions – la pandémie se déclencherait, donnant à votre jeune vous la motivation nécessaire pour y retourner et l’arrêter.

Tout ceci est très théorique, hein ! Et puis, à part de façon numérique sur un ordinateur quantique, le voyage dans le temps n’est pas prêt d’arriver. Pour ce qui est de confirmer ou infirmer cette énième nouvelle théorie sur la voyage temporel…

Et puis le voyage dans le temps cause déjà tant de mal au cinéma…

Et si le voyage dans le temps n’était pas aussi risqué qu’au cinéma ? #3

Antho

Anthony est un rédacteur web passionné de cinéma et de high-tech.

950 000 ebooks gratuits en français ePub et PDF

Hulk aperçu entrain de pulvériser l’étoile de Donald Trump sur Hollywood Boulevard