Tesla : deux adolescentes percutent une voiture de police et accusent le pilotage automatique

Anthony
30 mars 2021
Antho

Quand deux adolescentes pas très futées décident de faire une virée avec la Tesla Model Y de leurs parents, il ne faut pas s'attendre à un dénouement heureux. Dans le cas présent, la petite virée nocturne s'est soldée par une collision avec un véhicule de police. Et plutôt que d'assumer leur acte, les deux jeunes femmes ont préféré blâmer... la conduite autonome. Kamoulox !

La Tesla des parents, entre les mains des enfants...

Tesla : deux adolescentes percutent une voiture de police et accusent le pilotage automatique

L'action se passe du côté de Palm Coast en Caroline du Sud. Un début de soirée, une voiture de police de Floride remarque un Tesla Model Y qui roule du mauvais côté de la route (deux adolescentes, hein ! ) et force le véhicule à s'arrêter. Ce qu'il fait. Mais rapidement, les officiers à bord remarque que quelque chose ne va pas dans la voiture. Une fois à l'arrêt, la Tesla redémarre brusquement, effectue une marche arrière et vient percuter la voiture de police qui se trouvait juste derrière.

Tout ce petit monde s'en est sorti sans bobo, à l'exception de la Tesla qui devra passer chez le garagiste pour un léger lifting à 300 dollars tout de même.

Bien sûr les policiers ont procédé au contrôle d'identité de la conductrice et de sa passagère, toutes les deux non-titulaire d'un permis de conduire. Ba oui, c'est le problème quand on en est mineur...

Mais loin de se dégonfler, nos deux aventurières du dimanche n'ont pas hésité à botter en touche en accusant l'Autopilot pour la manœuvre meurtrière.

Le vieux coup de la "Tesla folle"

Tesla : deux adolescentes percutent une voiture de police et accusent le pilotage automatique #2

"Je vous jure M. l'agent, c'est pas moi, c'est la voiture". Non, bien sûr on ignore exactement comment la conductrice a tenté en vain de justifier l'accident. Mais cela devait certainement être quelque chose dans ce goût là. D'après les jeunes filles, la Tesla conduisait seule en mode de pilotage automatique lorsqu’elle a reculé dans la voiture de patrouille. Problème : le logiciel Full Self-Driving n’aurait pas pu reculer de lui-même pour aller percuter la voiture de police.

Et puis de toute façon, pilote automatique ou non, le conducteur demeure responsable de son véhicule et doit en toutes circonstances en avoir le contrôle.

Les parents ont été contacté, une contravention pour conduite sans permis a été délivrée et deux fessiers ont été bottés.

Tout est bien qui finit bien. L'honneur de Tesla est sauf.

Pour le moment.