Netflix va enfin payer ses impôts en France

Eliran
30 novembre 2020
Eliran

Netflix a enfin décidé de laisser tomber son montage d'optimisation fiscale et de payer normalement ses impôts en France. L'entreprise devrait payer des millions d'euros d'impôts au fisc français, dès janvier 2021. Une décision prise par la plateforme de streaming afin d'affirmer son engagement aux côtés des industries créatives françaises

Netflix va verser entre 10 et 25 millions d'euros au fisc français

C'est vers un abonnement à Netflix Services France SA, que devront maintenant se tourner les abonnés de Netflix France, dès 2021, comme le révèle le magazine Capital.

Netflix va enfin payer ses impôts en France

La plateforme de streaming n'en déclarait jusqu'à présent que 26 millions d'euros sur les 800 millions qu'elle estime, soit même pas 4% et elle ne payait donc que 564 174 euros d'impôt au fisc.

Selon le magazine, l’entreprise américaine pourrait verser l'an prochain entre 10 et 25 millions d’euros au fisc français, une sacré différence donc.

Netflix veut s'engager dans le long terme avec la création française

Un des porte-paroles de Netflix a déclaré au magazine Capital, que la plateforme de streaming fait tous ces efforts pour confirmer son engagement avec la France :

Nous apportons des modifications à notre structure d'entreprise pour mieux refléter la croissance de nos activités en France. Après l'ouverture de notre bureau à Paris en janvier 2020 et le lancement de plus de 20 films et séries réalisés localement, cette évolution confirme notre engagement dans le long terme aux côtés des industries créatives françaises

L'année dernière, Netflix avait déjà renoncé à un premier montage d'optimisation fiscale

Netflix avait déjà décider de se priver, d'un premier montage d'optimisation fiscale l'an dernier: les activités de la maison mère américaine du groupe étaient déclarées aux îles Caïmans, mais elles ne le sont plus.

Netflix régule de plus en plus son activité en France

La plateforme de streaming pratiquait jusqu'à maintenant un mécanisme d'optimisation fiscale afin de déclarer l'argent généré par les abonnés français aux Pays-Bas. Résultat : Une opération qui permettait à Netflix de payer un impôt assez faible, malgré ses 7 millions d'abonnés en France.

Netflix va enfin payer ses impôts en France #2

Année après année, c’est donc bien vers une régularisation de son activité en France que tend Netflix. Entre la TVA, une taxe de 5,1% de son chiffre d’affaires reversé au CNC et le décret l’obligeant à investir 20 à 25% de son chiffre d'affaire en France dans la production d'œuvres françaises ou européennes, la plateforme de streaming normalise de plus en plus son activité et s’installe durablement comme un des acteurs du marché hexagonal.

Cette politique de Netflix devrait s'étendre : Netflix a informé ses abonnés espagnols qu'elle va s'absoudre des taxes locales en matières de revenus.