NASA : la première mission de défense planétaire contre les astéroïdes va être lancée

28 octobre 2021
Antho

Que ferions-nous si une race alien belliqueuse se mettait à envoyer des astéroïdes géants sur nos grandes métropoles ? Etant donné qu'on ne peut pas encore envoyer des troupes dans l'espace, il va falloir dégommer un à un chaque caillou destiné à s'écraser sur Terre. Et pour cela, la NASA a un plan : envoyer une sonde s'écraser sur l'astéroïde problématique et la faire rebondir dans le cosmos...

Un vaisseau fabriqué pour être détruit

NASA : la première mission de défense planétaire contre les astéroïdes va être lancée

Cette fois nous sommes prêts ! Les défenses planétaires sont plus efficaces que jamais. Oui bon, si Paul Verhoeven nous a fait voir un futur peu reluisant et bourrés de machines de guerre terrifiantes, dans notre bonne vieille réalité les choses sont un peu moins... sexy. Oubliez la base lunaire qui tire des missiles nucléaires sur les astéroïdes.

La NASA planche depuis plus d'un an sur un vaisseau baptisé "Dart" pour Double Asteroid Redirection Test dont la mission sera de venir s'écraser de plein fouet sur un astéroïde pour le faire dévier de sa trajectoire. L'équipage sera composé de volontaires prêts à se sacrifier pour le bien de l'Humanité.

NASA : la première mission de défense planétaire contre les astéroïdes va être lancée #2

Non, non on plaisante bien sûr. Tout se fera à distance. Quoi, vous êtes déçus ?

L'équipe en charge du projet a déclaré :

DART est une démonstration de la capacité à répondre à une menace potentielle d’impact d’astéroïde, si jamais on en découvre un.

Une technologie jamais testée en conditions réelles

NASA : la première mission de défense planétaire contre les astéroïdes va être lancée #3

C'est une grande première pour la NASA qui s'apprête à faire leur fête aux astéroïdes "Didymos", large de 780 mètres, et "Dimorphos", d’un diamètre d’environ 160 mètres.

Ceux-ci se situent à l'heure actuelle à quelques 11 millions de kilomètre de la Terre.

Elena Adams, ingénieur systèmes de la NASA explique :

Nous avons passé les 18 derniers mois à tester le DART au sol et à nous entraîner pour la partie la plus attendue de la mission : son vol vers Dimorphos.

Il nous reste encore quelques répétitions de mission à effectuer, l’équipe s’exerçant aux opérations de lancement du vaisseau spatial […] une fois ces essais terminés, nous serons prêts à lancer les opérations.

Pour confirmer l'efficacité de la sonde à faire dévier les astéroïdes, les  scientifiques de la NASA  utiliseront des télescopes puis lanceront par la suite une mission appelée "Hera" pour observer les résultats plus en détails.