EucopaCorp calme les rumeurs de rachat par Netflix, mais confirme des négociations

Vous avez peut-être vu passer la semaine dernière une rumeur concernant le possible rachat d'Europa Corp, la société de production de Luc Besson, par le géant américain de la VOD Netflix.

EucopaCorp calme les rumeurs de rachat par Netflix, mais confirme des négociations #1

Il faut dire que depuis l'échec commercial de Valerian, le studio français est dans une position économique délicate, et qu'il a revu à la baisse ses budgets et ses ambitions. Le studio se concentre désormais sur la production de 4 à 5 longs métrages par an de budgets inférieurs à 30 millions d'euros chacun, et la production de séries télévisées en anglais.

Les rumeurs de rachat ont influé sur les marchés, puisque l'action a complètement flambé en fin de semaine, passant de 1,60€ à 2,80€ en 2 jours, ce qui a eu pour effet de doubler la capitalisation boursière de la société de Luc Besson.

EuropaCorp est bien à la recherche de partenaires financiers

La direction d'EuropaCorp s'est exprimée vendredi soir via un communiqué pour confirmer qu'elle était bien en recherche de partenaires, mais qu'elle était encore loin d'une quelconque signature, que ce soit avec Netflix ou toute autre société :

La société prend de nouveau acte des diverses rumeurs contradictoires et imprécises véhiculées par la presse concernant le très grand nombre de partenaires potentiels que la presse prête à la société, les mêmes organes de presse n'hésitant pas à se contredire eux-mêmes.

[Le groupe] confirme de nouveau avoir entamé des discussions avec divers partenaires financiers et/ou industriels potentiels en vue d'un renforcement de ses capacités financières. La société indique que ces diverses discussions sont toutes à un stade préliminaire, qu'elles se prolongeront le temps nécessaire, que la structure d'un accord éventuel n'est pas arrêtée et qu'aucun partenaire potentiel ne bénéficie d'une exclusivité. A ce stade toute "annonce" concernant quelque nom que ce soit comme futur partenaire de la société ne correspond pas à une information mais seulement à une spéculation. La société informera le marché dès lors qu'un projet sera concrétisé

Si un accord était trouvé, Netflix pourrait diffuser le catalogue d'EuropaCorp, comprenant des licences comme Taken, Taxi ou Le transporteur.

EucopaCorp calme les rumeurs de rachat par Netflix, mais confirme des négociations #2

Mais surtout Luc Besson pourrait être amené à produire et même à réaliser des films originaux sous le label Netflix Originals.
Et quand on voit que le géant de la VOD accélère la cadence avec Bright et Mute, on se dit que tout est possible...

DOSSIERS
  Laisse un commentaire
Avatar

Publisher Google+