Mardi 19 Septembre 2017

Captain America : un symbole de propagande selon Luc Besson

Prochainement à l’affiche dans Avengers : Infinity War, le personnage de Captain America vient de trouver un nouvel adversaire.
Il ne s’agit ni de Red Skull ni de Thanos mais bien du réalisateur français Luc Besson qui a fortement critiqué le personnage Marvel.

Captain America : un symbole de propagande selon Luc Besson

“Il y a Captain America et tout le monde pense que c’est normal”

Interrogé par le journal brésilien CinePOP pour faire la promotion de son dernier film Valerian, Luc Besson a donc donné son avis sur le personnage de Captain America.

Captain America : un symbole de propagande selon Luc Besson

Et si on savait que les films de super-héros et l’univers des comics n’étaient pas la tasse de thé du réalisateur français, il a cette fois-ci été plus loin en accusant le personnage joué par Steve Rogers de faire de la propagande pro-américaine :

Le but des films de super-héros est toujours de montrer la suprématie des États-Unis et de montrer à quel point ils sont géniaux.
Quel autre pays dans le monde oserait appeler un film Captain Brazil ou Captain France ? Aucun, nous aurions honte.
Il y a Captain America et tout le monde pense que c’est normal. Je ne suis pas là pour faire de la propagande, je suis là pour raconter une histoire.

Captain America : un signe de propagande ?

Créé au début des années 40 pour symboliser le patriotisme américain au cours de la seconde guerre mondiale face à l’Allemagne nazie, le personnage de Captain America a souvent été critiqué pour son côté un peu trop pro-américain.

Captain America : un symbole de propagande selon Luc Besson

Mais on se demande franchement si Luc Besson a donné simplement son opinion ou s’il n’a pas plutôt tenu des propos amers suite au flop qu’a connu Valerian aux Etats-Unis :

Valerian est une autre proposition, différente, où vous voyagez réellement, vous rencontrez beaucoup d’aliens et il y a de vraies choses.
Valerian et Laureline ne sont pas des super-héros, ce ne sont même pas des héros. Ce sont des personnes comme nous.
Je ne peux pas m’attacher à un super-héros : je n’ai pas de super-pouvoirs.

Bande annonce Valerian

Si Valerian vous intéresse, le film sorti le 26 juillet est toujours en salle. S’il le film a certes des défauts, ce n’est pas non plus le nanard bashé par la critique US.
Voici en tous cas la bande-annonce :

Et n’hésitez pas à lire notre critique du film juste ici.

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+