Critique Ocean's 8 : mièvre et décevant

Il n’est pas chose aisée que de passer après Steven Soderbergh. C’est neanmoins le défi que s’est lancé le réalisateur Gary Ross, à qui l’on doit notamment le premier volet de Hunger Games, avec un spin-off 100% féminin : Ocean’s 8.

Critique Ocean s 8 : mièvre et décevant #1

Alors défi réussi ?
On a vu le film qui est sorti cette semaine et on vous dit tout (ou presque) sans spoiler évidemment.

Ocean’s 8 : un casting féminin de haute voltige

S’il y a une chose qui détonne dans ce spin off c’est bien son casting : une équipe de braqueuses 5 étoiles, donc exclusivement composé de femmes.

La franchise, qui a plus de dix ans, méritait un bon coup de jeune et avait fini il faut bien le reconnaître par nous plonger dans l’ennui.
Sandra Bullock, Cate Blanchett et leur équipe prennent donc les choses en mains, ce qui n’est pas pour nous déplaire, et redonne du piment à l’histoire.
Mention spéciale à Helena Boham Carter, dont le personnage un peu décalé à d’ailleurs un potentiel comique insoupçonné.

On change aussi ici de style de braquage. Ici vous ne trouverez ni arme, ni violence, mais des techniques plus subtiles (plus féminines diront certains) pour arriver au but, et bien plus cocasses aussi par moments.

Le réalisateur a donc opté pour un braquage en mode “girly”, robes de soirée et bijoux de luxe sont donc bien entendu de sortie.

Le film nous a même donné l’impression de passer du bon temps à New York avec une bande de copines, mélange de genres cinématographiques très rafraîchissant.

Critique Ocean s 8 : mièvre et décevant #2

Ocean’s 8 : un scénario sans surprise

La partie la plus critiquable du film reste son scénario. Sans trop s’avancer, on pense qu’il a été écrit par le stagiaire (ou son petit frère ?). En effet, l’histoire est d’une platitude navrante et sans aucune surprise.

C’est dommage les scénarios de haut vol avec moults revirements était un peu la marque de fabrique de la trilogie Soderbergh.

Et malheureusement OUI la surprise que l’on vous promet à la fin est  disons aussi décevante que largement prévisible…

Critique Ocean s 8 : mièvre et décevant #3

Ocean’s 8 est clairement un “film de filles”

Le film dispose d’un casting féminin de luxe c’est indéniable, et un tel projet 100% féminin n’aurait peut être pas pu voir le jour il y a quelques années, mais malgré tout on reste sur notre faim.

Ce projet sert-il la cause féministe ? Rien n’est moins sûr car le résultat, bien qu’intéressant sur le papier, n’est pas vraiment à la hauteur.

L’aspect girly et simpliste de l’intrigue nous ont déçu, et on s’est à plusieurs reprises ennuyés durant la projection. Il aurait été beaucoup plus audacieux et malin de réaliser un film un peu plus noir et violent (on a pas vu l’ombre d’un flingue bordel !). Là on aurait cassé les codes, au lieu de quoi notre équipe de choc reste cantonnée à un film de filles…

Donc en résumé s’il ne s’agit pas d’un mauvais divertissement, on aurait aimé un peu plus.

Bande annonce Ocean’s 8

avis ocean 8

oceans 8

critique ocean 8

critique océans 8

océans 8 les critiques

spoiler fin du film ocean 8

Fiche du film Ocean's 8
Ocean's 8
3

Titre original : Ocean's 8
Sortie : 13/06/2018
Réalisation : Gary Ross
Avec : Anne Hathaway, Awkwafina, Cate Blanchett, plus
  3 NEWS SUR CE FILM

L'avis de caro sur Ocean's 8

5/10

Servi par un casting exceptionnel Ocean’s 8 reste un film beaucoup trop prévisible et plat.

Caricatural dans sa façon de présenter les femmes criminelles, le film reste toutefois un divertissement correct.
Dommage, on en attendait davantage…

avis ocean 8

oceans 8

critique ocean 8

critique océans 8

océans 8 les critiques

spoiler fin du film ocean 8

DOSSIERS

avis ocean 8

oceans 8

critique ocean 8

critique océans 8

océans 8 les critiques

spoiler fin du film ocean 8

  Laisse un commentaire
Avatar