La Chine développe des super soldats biologiquement améliorés

Anthony
29 décembre 2020
Antho

La Chine mènerait en ce moment même un programme de super soldats afin de créer les troupes de demain, biologiquement améliorées pour tuer. Ce nouveau rapport ne sort pas de nul part. C'est un certain John Ratcliffe, directeur du renseignement national de Donald Trump, qui l'affirme haut et fort. Et selon lui la Chine devrait commencer à nous faire peur, et pas seulement sur le plan économique...

La Chine dans un projet de domination militaire et technologique

La Chine développe des super soldats biologiquement améliorés

Voilà quelque chose que les Simpson n'avaient pas prédit ! Ou peut-être que si en fait. Pour en revenir à nos soldats OGM, il serait presque déjà une réalité selon John Ratcliffe. Le directeur du renseignement national depuis 2020 a récemment jeté un énorme pavé dans la mare en affirmant au Wall Street Journal qu'il avait en sa possession un rapport alarmant concernant des tests effectué par le gouvernement chinois sur son armée :

Les renseignements américains montrent que la Chine a même effectué des tests sur des humains sur des membres de l’Armée populaire de libération dans l’espoir de développer des soldats dotés de capacités biologiquement améliorées. Il n’y a pas de limites éthiques à la poursuite du pouvoir par Pékin

Il va encore plus loin en dénonçant une sorte de plan de domination mondiale :

Les renseignements sont clairs : Pékin a l’intention de dominer les États-Unis et le reste de la planète économiquement, militairement et technologiquement. De nombreuses initiatives publiques majeures de la Chine et entreprises de premier plan n’offrent qu’une couche de camouflage aux activités du Parti communiste chinois.

Précisons au passage que M. Ratcliffe a annoncé avoir "déplacé des ressources" dans le budget du renseignement pour se focaliser sur la Chine. Pour éviter un remake de l'Aube Rouge au niveau planétaire ?

Homo Robocopus

La Chine développe des super soldats biologiquement améliorés #2

Ce n'est pas non plus demain que des laboratoires de mèche avec l'armée tripatouilleront des gènes humains pour créer une nouvelle espèce de super soldats dotés d'aptitudes hors normes. Ce qu'on a pour le moment ce sont surtout des super uniformes et des exosquelettes, ainsi que deux ou trois accessoires connectés comme des pansements intelligents qui suivent la cicatrisation des plaies et des puces implantées dans le corps pour contrôler des équipements à distance. N'oublions pas non plus la réalité augmentée qui équipe même certains chiens de guerre pour limiter le risque encouru par leurs maîtres.

Toutefois, la Société internationale d'éthique militaire dresse un portrait plutôt intimidant du super soldat "du futur". Cela ressemble presque à un scénario SF dystopique. Le rapport explique ainsi que :

Le super soldat augmenté serait réduit à un homme bionique qui court plus vite, dort, mange et boit moins et peut se battre tout le temps.

Les experts soutiennent que c'est surtout la robotique qui rendra le soldat du futur plus performant. Et de ce côté, le choix est vaste : yeux bioniques, micropuces cérébrales, super audition, implants médicaux, sang synthétique, immunité à la douleur... toutou presque serait possible et il faut avouer que cela fait un peu peur. Le super soldat ne passera plus de visite médicale mais un contrôle technique tous les deux ans à ce rythme là !

Maintenant, pour ce qui est de savoir sur quoi travaille exactement la Chine...

La Chine développe des super soldats biologiquement améliorés #3

Et le super soldat français ?

La Chine développe des super soldats biologiquement améliorés #4

En France aussi on a notre programme de super soldat ! Et il vient d'être validé par le comité d'éthique des armées. Il est tout de même assez soft (pour le moment). On parle ici de méthodes réversibles, de consentements éclairés et d'une liste "bénéfices/risques" clairement définie. Bon, il y a quand même une partie du programme dédié aux techniques dites invasives (quand ça commence à piquer). Mais c'est pour "éviter tout risque de décrochage capacitaire de nos armées" explique Florence Parly, ministre des Armées.

Le transhumanisme, on y va tout doucement. Un peu de patience.

La Chine développe des super soldats biologiquement améliorés #5