La carte "Pikachu au chapeau de feutre gris" retirée du musée Van Gogh à cause de spéculateurs

L’exposition Pokémon au musée Van-Gogh aux Pays-Bas vire au cauchemar à cause de collectionneurs et de spéculateurs venus en masse et prêts à tout, y compris bousculer des gens pour obtenir des goodies en lien avec l’exposition et surtout la carte «Pikachu au chapeau de feutre gris», carte spéciale créée pour l’occasion qui a dû être retirée des boutiques du musée.

La carte spéciale «Pikachu au chapeau de feutre gris» est offerte lors de l'exposition au musée van Gogh

Le musée Van Gogh s’est associée à la licence Pokémon pour proposer une exposition mélangeant le style impressionniste de Van-Gogh et les petits monstres de poche à travers six toiles peintes par des artistes de la Pokémon Company à l’occasion des 50 ans du musée. Ce qui devait être une exposition bon enfant et pour toute la famille a plutôt été une mauvaise expérience à la fois pour les visiteurs et le musée.

La carte ˝Pikachu au chapeau de feutre gris˝ retirée du musée Van Gogh à cause de spéculateurs

Le problème, c'est qu’il n’y a pas que les familles ou juste des personnes venues profiter de l’exposition qui étaient présentes. Parmi les visiteurs, il y avait aussi ce que l’on appelle des «scalper», des personnes qui achètent en masse des produits en éditions limitées pour les revendre plus chers sur le net.

L’objet de toutes les convoitises était la carte «Pikachu au chapeau de feutre gris», une édition limitée représentant Pikachu avec un chapeau gris dans le style impressionniste de Van Gogh, en référence au tableau «Autoportrait au chapeau de feutre» du peintre impressionniste.

La carte ˝Pikachu au chapeau de feutre gris˝ retirée du musée Van Gogh à cause de spéculateurs #2

La carte était offerte à l’issue d’un jeu de piste dans les salles du musée et lors d’un achat effectué dans la boutique, mais très rapidement les «scalpers» et les collectionneurs se sont rués dessus et ont dévalisé la boutique entière tout en se battant et se bousculant pour obtenir la fameuse carte.

Les "scalpers" achètent en masse la carte pikachu pour la revendre sur internet

La première journée de l’exposition a été un véritable chaos et le Musée a fini par annoncer dans un communiqué qu’il retirait la carte «Pikachu au chapeau de feutre gris» des boutiques du musée.

Récemment, un petit groupe d'individus a créé une situation indésirable qui nous a conduits à prendre la décision difficile de retirer la carte promotionnelle Pikachu avec le chapeau de feutre gris du musée.

Il existe tout de même un moyen d’obtenir la carte, en passant une commande de 30 dollars ou plus sur le site de pokémon center, vous pouvez recevoir la carte «Pikachu au chapeau de feutre gris», mais l’offre est limitée à une carte par commandes et n’est disponible qu’aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. Pour ce qui est de la France, aucune offre de ce genre n’a été communiquée.

Dresseurs, vous pouvez désormais vous rendre au Pokémon Center pour avoir une chance de recevoir une carte promotionnelle "Pikachu avec chapeau en feutre gris" avec une commande au Centre Pokémon contenant des produits du Jeu de Cartes à Collectionner Pokémon, jusqu'à épuisement des stocks (achat minimum de 30 $ d'articles du Jeu de Cartes à Collectionner Pokémon requis, limité à une carte promotionnelle par commande).

Les «scalpers» ont réussi à ruiner une exposition à destination des enfants au simple motif de faire du profit sur des produits rares. On parle d’adultes, prêts à faire un voyage à Amsterdam, payer l’entrée au musée, tout ça pour acheter une carte dont ils n’ont aucun intérêt puisqu’ils comptent la revendre. Ce ne sont même pas des collectionneurs qui eux ont au moins le mérite d’aimer la licence Pokémon.

La carte ˝Pikachu au chapeau de feutre gris˝ retirée du musée Van Gogh à cause de spéculateurs #3

La «pokémania» a le don de revenir uniquement lorsqu’il y a des objets en édition limitée. Le magasin King Jouet de Vannes avait quand même eu le culot de mettre aux enchères le coffret collection ultra-premium 151 de Pokémon.

Si même les magasins encouragent la spéculation autour de jouets par enfants, la situation n’est pas près de s’améliorer.